Volley

  • Volley P2: 6 sets pour un titre

    Dimanche capital pour les filles de la 2ème Provinciale de volley que reçoivent La Calamine, actuel second de la série. Un seul mot d’ordre : la victoire !

    « Il reste deux matches et le sans-faute nous permettrait de monter en P1, glisse Stéphane Dorthu. La saison a été très serrée ! Elles n’ont connu qu’une seule défaite à la Calamine sur le score de 3-2 qui nous a permis toutefois de revenir avec un point très précieux de ce déplacement.

    Les filles sont en forme. Il faut être prudent comme pour l’histoire de la peau de l’ours… mais elles sont capables de rafler le titre. J’y crois ! » Dommage que ce titre ne se joue pas en terres aubeloises. En effet, quelque que soit le résultat du match, il faudra attendre la toute dernière journée dimanche prochain et le résultat du match au Sart-Tilman pour connaître le dénouement final de cette saison

     

  • Un grand merci, les filles !

    Rideau sur le championnat ! Dites les filles, que va-t-on faire le dimanche soir ? Le printemps n’est pas encore vraiment là. On vient juste d’enterrer le poisson d’avril ! Pas drôle !

    « De fait, la saison se termine tôt cette année, regrette avec une pointe de déception, le président. Mais voilà, c’est la règle en Ligue B, et pour être honnête vu l’intensité et le rythme de cette compétition, c’est mieux comme cela. Plusieurs filles ont des petits bobos et on va pouvoir soigner tout cela ».

    Pour clôturer cette superbe saison, les filles l’ont fait avec classe et élégance : une victoire nette, 0-3 samedi dernier à Namur. « Je suis heureux, glissait Stef Dorthu. Elles ont emballé ce match avec panache et le coach a pu faire tourner son effectif ».

    Avec la médaille de bronze au championnat, Aubel a été la bonne surprise de cette saison en Ligue B. « Au début, on souriait en évoquant Aubel, ces petites wallonnes fraîchement débarquées. Et puis au fil des semaines, les regards ont changé. Nous avons développé un volley pétillant et sans stéréotype. Avec une belle constance, on a engrangé les victoires pour virer à la mi-saison en seconde position. Tout était encore possible ».

    Mais voilà, la belle mécanique des Verts s’est mise à toussoter. « Pourquoi ? Difficile à dire ! Il y a eu deux éléments qui peuvent expliquer cette situation.

    • Après l’effet de surprise, on nous a pris au sérieux. Nous sommes aux portes du top belge et à ce niveau, les clubs et les équipes réagissent rapidement. On a analysé notre jeu et nous avons été reçu chaudement au deuxième tour.
    • A la trêve, les filles avaient beaucoup donné notamment avec les matches très engagés de la Coupe de Belgique. On leur a donné congé à la trêve. Une bonne chose ? Difficile à dire, a-t-on perdu de notre tonus ? On ne le saura jamais. »

    Mais ne boudons pas notre plaisir, nous avons vécu de très bons moments au Hall, avec des ambiances du tonnerre et une belle symbiose entre les filles et leurs supporters.

    La saison n’est toutefois pas terminée complètement puisque le 28 avril, les aubeloises sont invitées par l’équipe nationale luxembourgeoise pour un match de gala. Ensuite, ce seront les demi-finales et la finale de la Coupe de la Province où elles sont les grandes favorites. Ces matches se dérouleront sur une même journée, le 1er mai à Herstal.

    Et demain ? « C’est un peu tôt pour y voir clair, on rentre dans une période de discussions avec les filles. Rendez-vous dans quelques semaines pour en savoir plus au sujet de l’équipe 2019-2020. Par contre, au niveau de l‘encadrement, nous allons franchir un pas supplémentaire puisque nous avons engagé en nouveau T2, Sven Govers. Il vient de Ligue A et il a été également dans le staff de l’équipe Nationale. Il apportera son expérience et une vision différente. Ce sera un plus pour Pierre notre coach et pour le club plus généralement », concluait Stef Dorthu.

    De quoi voir l’avenir avec sérénité et de rêver à de nouvelles aventures !

    Attention, la vie du club ne se limite pas qu’à la Ligue B. En provinciale P2 et P3, on n’a pas encore rangé les sacs d’entraînement. Les championnats touchent certes à leur fin, mais il reste quelques rendez-vous importants. La P2 pourrait être sacrée championne le 21 avril prochain à Aubel. Pour le P3 qui est assurée de finir la saison relax, elle jouera son prochain match à domicile le 13 avril.

  • Aubel : finissez en beauté !

    Dernière fièvre du samedi soir pour les filles de la Ligue B de volley qui se déplacent ce samedi à Namur. « On espère finir en beauté, commente Stef Dorthu, même s’il n’y a plus vraiment d’enjeu. » En fait, il oublie qu’en cas de victoire et de l’autre côté, une défaite de Haasrode, Aubel décrochait in-extremis la deuxième place du championnat.

    « 2e ou 3e, ce n’est pas vraiment important. » Les filles ont fait le job, job, job pour une première saison à ce niveau et cela suffit au bonheur du président. « La semaine dernière à Kalmthout, elles s’en sont sorties avec de détermination. Elles menaient les débats avant de connaitre un passage à vide qui laissait filer l’adversaire à 19-9 dans le quatrième set. Et là chapeau, elles sont revenues de nulle part pour rafler le set et la victoire.

    Malgré certaines blessées, Stef Dorthu espère finir la saison en beauté. « Il y a des filles qui retrouvent la forme, mais ce ne sera pas simple car Namur a besoin d’une victoire pour rester en Ligue B ». Sacré enjeu!

    L’enjeu pour les filles de la P2 est toujours le titre : ce vendredi soir, elles se rendent à Neupré.

  • Terminer la saison en beauté !

    Le week-end dernier, les filles de la Ligue B de volley se rendaient à Tchalou, virtuel premier de la série, pour un match revanche. Elles avaient été battues lors du match aller. Hélas, leur bonne étoile était restée au pays de Herve. Pas de miracle donc pour les aubeloises qui ont subi la loi de leurs adversaires durant les deux premiers sets avant de vendre chèrement leur peau dans le troisième.

    « Avant le match, Tchalou était mathématiquement assuré d’être champion. Elles ont donc joué en toute décontraction, sans pression et elles se sont faits plaisir en déroulant leur volley, commentait Stef Dorthu. De notre côté, il n’y avait plus vraiment d’enjeu puisque nous sommes assurés de terminer 3e du championnat ».

    Top, top, pour une première à ce niveau ! Les aubeloises ont été l’équipe du premier tour, avant de perdre de leur superbe par la suite. « De fait, la saison a été longue et surtout très intense. On était sur tous les fronts, championnat et coupe. Les filles, nous ont régalés pour une première saison à ce niveau. Merci à elles et à nos précieux supporters pour leur soutien, glissait le président.

    Il ne reste plus aux filles qu’à terminer le boulot correctement et notamment dimanche lors du déplacement à Kalmouth. « Notre prochain gros rendez-vous, ce sera pour le premier mai à Herstal pour les demis et la finale de la Coupe de la Province. Sur le papier, nous sommes les favoris. A nous de terminer la saison en beauté. »

    D’autant qu’en 2ème Provinciale, les autres filles du président continuent leur marche triomphale vers le titre. Dimanche à 10.30, elles reçoivent Herstal. Le vainqueur fera un pas énorme vers la médaille d’or… Go les filles, rendez le Stef heureux !

  • Oubliée la montée en Lig. A

    Fatigué le président ! « Vous savez, nous n’avons pas que la Ligue B au club. Les filles de P2 sont toujours dans le coup pour le titre et hier (lisez mercredi), elles ont sèchement battu Waremme, un concurrent direct. Nous avons fêté ce pas de plus vers le titre… »

    Par contre quoiqu’il se passe pour le Ligue B, il n’est plus question de montée. Il n’y aura pas de montant supplémentaire. « En fait, la fédération réfléchit depuis quelque temps au passage de 12 à 10 équipes pour la première division. Comme, il y a fusion de 2 clubs et l’arrêt d’un autre en Ligue A, ils ont décidé de mettre en route ce projet pour la saison 2019-2020 » explique Stef Dorthu.

    Adieu le beau rêve, d’autant que dimanche dernier, la soirée a tourné un peu au cauchemar. Pourtant, les filles étaient bien rentrées dans le match contre Blaasveld, s’adjugeant le premier set. Alors qu’elles avaient pris les choses en mains dans le second, on assista à ce qui allait être le tournant du match. Avec la tempête, et une infiltration difficile à identifier, il y a l’apparition d’une petite flaque d’eau. La coach adversaire s’en est plaint à l’arbitre dans une ambiance qui est devenue vite électrique et peu courtoise. Le match a pu reprendre après de très longues minutes. « Malheureusement, les filles ont perdu leur concentration. La dynamique était cassée et elles ne sont jamais revenues dans la partie, poursuivait le président. On a tous sombré, les joueuses, le staff et les supporters incrédules. »

    Un triste épisode qu’il faudra vite balayer. Dimanche à 17 heures, les aubeloises rendent visite au leader de la compétition, Tchalou. « Elles peuvent être championnes en cas de victoire… mais nous, nous avons une revanche à prendre après la défaite du match aller ».

    Soyez orgueilleuses les filles, vous êtes capables d’aller chercher les trois points !

    L.W. 

    3 décembre 1.jpg