Volley

  • 2 pistes pour pouvoir aller en Ligue A

    Nous vous en parlions dès ce dimanche après-midi sur notre édition digitale, cela a été confirmé par Volley Belgium ce lundi : les filles de la première équipe d’Aubel accèdent à la Ligue A, soit le plus haut échelon belge. « Pour Volley Belgium, il y aura bel et bien des montants. On était devant au classement et c’est donc confirmé qu’on monte en Ligue A », expose Stéphan Dorthu, le président aubelois.

    Mais tout n’est pas rose pour autant. Ainsi, comme l’Avenir l’a indiqué, beaucoup de joueuses sont sur le départ. À tel point qu’il est même possible de voir l’équipe disparaître, selon nos confrères.

    S’il est vrai que l’avenir de l’équipe s’inscrit hélas en pointillé à l’heure actuelle, la vérité ne se résume en réalité pas du tout aux nombreux départs.

    Lire la suite

  • Les filles d'Aubel remontent en ligue A

    Capture d’écran 2020-03-30 à 10.21.20.pngCe dimanche, le volley national était en vidéo conférence comme vendredi dernier. Le président francophone, Daniel Van Dael, se veut, comme le président provincial, Philippe Achten, rassurant mais prudent.

    « Ce lundi, nous communiquerons sur les décisions au niveau national, la composition des séries », nous confiait-il sans pouvoir encore entrer dans les détails.

    Une chose est certaine : Waremme restera en Ligue A et les filles d’Aubel y monteront.

    La Ligue Pro l’a annoncé, il n’y aura pas de champion de Belgique cette année. « Pour les tickets européens, c’est à l’étude », ajoute Philippe Achten, qui prépare avec son CA une lettre détaillée pour ses clubs liégeois. « Pour déterminer les places, on est parti d’une règle de 3 très simple, on divise les points acquis par le nombre de matchs joués et puis on multiplie par le nombre de matchs à jouer. Dans l’ensemble, cela ne change pas grand-chose à la situation figée depuis 3 semaines », se réjouit-il à propos d’un principe qui lui semble « non le plus juste mais le moins injuste ». Au final qu’est-ce que cela dit pour nos clubs principautaires ?

    « En P1, les filles d’Aubel et de Spa montent et rejoignent la Promotion (dont aucune équipe liégeoise ne descendra), comme les messieurs de Grand-Rechain et d’Herstal. Herstal, dont la Promotion monte elle en N2, une grande année pour ce club. En Promotion, on peut annoncer que les filles de Waremme et de Thimister, en tête depuis le début, rejoignent la N2. En N2 justement, les filles de St-Louis montent également, tandis que celles de Waremme devraient (notez la nuance) se maintenir en Ligue B. Les hommes de Marchin devraient se maintenir en N2, tandis qu’on a demandé à la Promotion de ce même club si elle désirait monter », révèle en substance le président provincial qui a mis la quarantaine à profit pour repenser certaines choses en matière de championnat.

    « On a décidé, par exemple qu’en cas d’arrêt d’une équipe, on privilégierait les équipes qui veulent se maintenir et le font savoir plutôt que de faire monter une équipe supplémentaire », nous dit Philippe Achten. 

    PHILIPPE HALLEUX dans LA MEUSE VERVIERS du 30 mars 2020

  • Les dames d’Aubel espèrent monter trois fois

    Alors qu’Aubel vit une saison exceptionnelle avec une première place en Ligue B, en P1 et en P3A féminine, la décision de Volley Belgium de suspendre toutes les compétitions ne fait pas les affaires du président Stephan Dortu, qui espère que la logique sportive sera respectée : « C’est évidemment une déception car on était bien placé dans trois séries. Maintenant, on a appris aussi qu’il va quand même y

    avoir des montants et des descendants, donc ça devrait être bon pour nous, même si on doit encore voir comment ils vont organiser ça » nous confie-t-il. « À mon avis, la meilleure solution serait de stopper le championnat où on est maintenant, et de décider de ceux qui montent et qui descendent comme ça. Ce serait le plus normal, même si ce n’est pas nous qui décidons. L’important pour nous, c’est que nos trois équipes puissent monter, car elles le méritent. Quoi qu’il en soit, chaque club aura sûrement un discours différent cependant de sa situation globale, mais ça ne changera pas grand-chose. Les dirigeants des différentes provinces vont devoir faire des choix et on va devoir attendre, car on a aucune information pour le moment. »

    NICOLAS EVRARD dans LA MEUSE VERVIERS du 17 mars 2020

  • Entraînements arrêtés

    Aubel a aussi pris la décision d’arrêter les entraînements. La suspension des championnats ne fait en tout cas pas les affaires du club de Stéphan Dorthu.

    « On était censé être champion ce vendredi en première provinciale et dans deux matchs en Ligue B. Maintenant, nous sommes en attente », confie le président aubelois. « On est dans une situation compliquée pour le moment, on ne sait pas ce que les autorités vont décider. Pour nos équipes, c’est vraiment frustrant, mais on doit faire avec. On ne sait pas comment tout va s’organiser pour la suite »

  • Annulation de tous les matches de volley

    Les Fédérations nationales et provinciales viennent de prendre la décision de suspendre tous les matches de volley en raison du problème du coronavirus. Les compétitions sont ainsi suspendues jusqu’au début avril minimum.