Volley

  • Victoire compliquée pour les filles de Ligue B à Zandhoven (2-3)

    La trêve des fêtes a permis aux joueuses de souffler et aux staffs sportifs de tirer les conclusions du premier tour. « Lorsqu’on a la tête dans le guidon avec des matches compliqués à gérer chaque semaine, il n’est pas toujours simple de remettre un peu d’ordre dans le jeu. De recadrer son volley ! » commentait Stef Dorthu. « La Noël tombe à pic pour beaucoup d’équipes et cela se ressent au deuxième tour. On vous a analysé et on vous attend mieux armé ».

    Un bref coup d’œil sur les matches des gros bras ce week-end, est éloquent :  Haasrode (3e) est battu, 3-2 ; Gand (4e) mord la poussière à Noorderkempen, 3-1. Seul Kalmthout (2e) s’impose facilement à Waremme, 0-3.

    Et Aubel… hum, pas évident ! En déplacement à Zandhoven, le marquoir indiquait pourtant un 0-2 prometteur de fin de match tranquille… « Le marquoir était pour nous, mais il faut être honnête, nous étions bien payés », glissait le tout nouveau grand-père.

    La suite : un retour en force de l’équipe locale pour revenir à 2-2. « Finalement, on émerge dans le dernier set grâce au caractère de gagnantes des filles. Avec le score de 2-3, on ne prend que deux points, mais on garde notre plus proche adversaire à 6 unités. Il faut être réaliste, ce ne fut pas simple. On n’a pu faire qu’un remplacement et je tiens à féliciter Nanou qui est superbement bien rentrée dans le match ».

    Avocat de la défense que peut-on ajouter ?

    Avec Lotte toujours en convalescence, Maurine out et des filles dans l’impossibilité de s’entraîner à cause des examens, Aubel est actuellement diminué… mais il n’a pas failli à son statut de leader de la division.

    « De ce côté, je tire mon chapeau aux filles, à Pierre et son staff car on sort d’une longue série de cinq déplacements avec leurs désagréments, de longs et fatigants trajets et surtout, l’absence de nos supporters qui savent porter les filles », concluait Papy Stef.

    Du coup, le retour au hall bleu ce dimanche 26 janvier à 18 heures pour un derby wallon contre Limal sera le bienvenu. Supporters au poste…

    Côté des autres équipes : la P1 était bye ; la P3 a gagné 1-3 à Limbourg ; la P4 s’incline avec tous les honneurs 2-3 contre Thimister ; la P4b enregistre, elle, sa deuxième victoire.

    Aubel 001 a 1 dec.jpg

  • VICTOIRE DU CARACTERE A ROULERS (1-3)

    A l’autre bout de la Belgique, du côté de Roulers, les filles de la Ligue B de volley sont allées arracher une victoire forgée avec énormément de caractère.

    Actuelle cinquième de la série, les néerlandophones avaient décidé de mener la vie dure au leader du championnat. Le marquoir filait rapidement à l’avantage de l’équipe local, avec un 25-20 au terme du premier set. « On savait qu’on allait être reçu chaudement. C’est impressionnant le nombre de joueuses de grande taille. De plus, certaines viennent directement de Ligue A ».

    Le pari était donc de complexe, d’autant que Lotte est toujours ménagée car elle n’est pas encore au top et que Maurine était là en spectatrice. « Les filles sont bien restées concentrées sur leur sujet, glissait le Président. Et nous avons empoché le 2e set (18-25). On pouvait y croire ».

    Du coup le 3e set s’annonçait crucial pour la victoire finale. « Une bagarre ultra serrée et un final digne d’un film d’Hitchcock. Dur pour mon cœur, expliquait tout sourire Stef Dorthu. Roulers a fait la course en tête, avec notamment un 21-17 et un 23-19. Les filles n’ont pas tremblé pour mener 24-25 ». Mais, comme il faut 2 points d’écart, le marquoir basculait d’un côté à l’autre. « De plus à 26-25, on a dû interrompre le match pour une infiltration d’eau. Un temps mort compliqué à gérer pour l’influx nerveux. »

    Toutefois, le caractère et la force mentale des aubeloises ont fini par prendre le dessus à 29-31.

    « Le troisième set fut nettement plus simple. Cette victoire, nous l’avons forgée en gérant mieux le service et la réception. »

    Les Aubeloises viennent donc de virer en tête du classement au terme du premier tour avec 33 points pour 27 à Gand et Haasrode. « Gardons les pieds sur terre et restons concentrés, » glissait un Stef Dorthu serein. D’autant que les filles de la P1 et la P3 ont assumé aussi leur rôle de leader en remportant facilement leur match.

  • AUBEL EN ROUTE POUR LES TITRES EN LIGUE B, P1 ET P3

    Gentiment et sans trop se forcer les filles du volley d’Aubel ont retrouvé le chemin des terrains dimanche dernier dans le cadre des 8èmes de finale de la Coupe de la Province….

    Résultat : un beau tir groupé avec victoire de la Lig B, 0-3 contre le N3 de Waremme, 1-3 pour la P1 à Verviers.

    « Des matches de reprise sans trop de difficulté, toutefois pour la Ligue B, tout n’a pas été de tout repos. Avec les blessées, les vacances et les examens de certaines, nous nous sommes présentés affaiblis, commentait le président… « Nous avons même dû faire appel à une joueuse de P3 pour compléter le groupe. Chapeau à elle, son intégration était réussie. Et il en a été de même pour la P1…c’est bon pour l’esprit général du club »

    La qualification dans la poche, les ¼ se joueront contre Spa pour la Ligue B et pour la P1 la venue de St-Louis Waremme, coaché par Karim à Aubel, l’adjoint de Pierre Vanspauwen, l’année dernière.

    L’épisode Coupe de la Province terminé, on passe en mode championnat ce week-end avec un déplacement à Roulers, actuel 4ème de la série. « Un match à prendre très au sérieux, même s’il est difficile d’évaluer cette équipe qui a connu des résultats en dents de scie », glissait Stef Dorthu.

    Toutefois avec leur statut actuel de leader autoritaire, les filles savent qu’on les attend le couteau entre les dents. « C’était comme cela lors du deuxième tour la saison passée, mais aujourd’hui, l’équipe a grandi. Le contexte est différent ».

    Ce que n’a pas manqué de souligner la presse spécialisée. « Nous avions déjà un noyau homogène qui s’est bonifié avec l’arrivée de Lotte, expliquait le président. C’est une élément stabilisateur grâce à sa sérénité et son expérience. Elle tire le groupe vers le haut. » Et comme, elle a fait son retour à Waremme après quelques semaines d’absence pour blessure au dos, ce n’est que du positif pour l’équipe. « Certes, mais il faudra un peu de temps pour revenir à 100% et d’autre côté Maurine également blessée avant la trêve, est toujours à l’infirmerie ».

    La qualité et le potentiel du groupe devraient gommer ces petits contre-temps… réponse ce samedi à 20.30 à Roulers.

    P1 : match compliqué en vue

    Dimanche au hall bleu, à 10.30, les filles de la P1 reçoivent celles de Stavelot, avec un petit handicap, car trois d’entre elles, reprises dans le 6 de base, seront absentes pour cause d’examen. Mais comme la dynamique de la « gagne » est actuellement bien accrochée à l’ADN du club, on peut espérer que la P1 assumera aussi son rôle de favorite de la division. Quant à la P3, elles reçoivent Herstal au hall dimanche avant midi.

  • Une montée historique en Ligue A pour les Aubeloises

    Sur papier, tout semble réuni pour que les volleyeuses aubeloises remportent un titre avec lequel elles ont déjà flirté la saison passée en Ligue B et accèdent ainsi pour la première fois de leur histoire au plus haut échelon belge. Non seulement, les Aubeloises comptent trois points d’avance sur Gand, mais en plus, les Gantoises, qui ont joué un match de plus, ne peuvent de toute façon pas monter, ainsi que le coach aubelois le confiait début décembre. Derrière, Kalmthout, 3e , est à 5 unités des Aubeloises. Bref, il n’y a plus qu’à croiser les doigts pour que les Aubeloises ne faiblissent pas lors des 13 matchs restants…

    (OLIVIER DELFINO AVEC JEAN-MICHEL MAGAIN dans LA MEUSE VERVIERS du 4 janvier 2020)

  • Aubel finit très bien 2019

    Les Aubeloises, qui filent vers le titre en Ligue B (deuxième échelon national), ont très bien terminé leur année 2019. Samedi, elles sont allées s’imposer 0-3 sur le parquet de Noorderkempen. Après 11 matchs (sur 24), les Aubeloises comptent 30 unités et 10 victoires. Elles n’ont perdu qu’une fois et n’ont concédé jusqu’à présent que 6 sets, ce qui en dit long sur leur domination. Les joueuses coachées par Pierre Vanspauwen comptent trois points d’avance sur Gand, mais les Gantoises, qui ont joué un match de plus, ne peuvent de toute façon pas monter, ainsi que le coach aubelois le confiait début décembre. Derrière, Kalmthout, 3e , est à 5 unités des Aubeloises pour lesquelles la route vers la Ligue A semble donc toute tracée, sous réserve de ne pas fléchir en 2020… 

    O.D. dans LA MEUSE VERVIERS du 23 décembre 2019