Vandalisme

  • 100 lapins retrouvés morts à Aubel

    Libérés par des extrémistes végans, ils sont morts de froid et de stress

    Macabre découverte ce samedi matin pour l’éleveur de lapins, Christian Teller, à Aubel. Il a retrouvé 100 de ses lapins morts dans la nature.

    Spectacle désolant ce samedi matin pour l’éleveur de lapins, Christian Teller, à Aubel. Ce dernier éleveur de lapins de Wallonie vend chaque année 200.000 lapins à la grande distribution, ce qui ne plaît pas à tout le monde. « Durant la nuit de vendredi à samedi, pour la deuxième fois, j’ai été victime d’une attaque d’une association extrémiste dans mon élevage et 100 lapins en sont morts », constate avec rage Christian Teller.

    Un ou plusieurs individus se sont en effet à nouveau introduits dans l’élevage aubelois pour « libérer les lapins dans la nature ».

    La même infraction avait eu lieu en décembre dernier et avait été diffusée sur internet.

    Cette fois, ils ont brisé une plaque d’aération pour s’introduire dans l’élevage et ont fait sortir les lapins. « C’est un vrai massacre. Je n’admets pas cela. Au lieu d’en sauver, ils les ont tous tués. Je n’en ai pas retrouvé un seul vivant. Quel gâchis ! », dénonce vivement Christian Teller.

    Et de constater l’ampleur des dégâts avec les cadavres des lapins éparpillés sur le sol devant l’élevage et dans le champ voisin notamment. Il semble que ces lapins soient tous morts de froid et de stress et ils ne sont pas allés bien loin.

    Christian Teller soupçonne des activistes végans, les antispécistes, alors qu’il rappelle qu’il respecte la législation en matière de bien-être animal dans son élevage industriel.

    « La Belgique est le seul pays européen qui dispose d’une telle législation et qui est en avance », insiste Christian Teller qui, plus que la perte financière, regrette la perte totale de ses animaux.

    « Il va falloir tout recommencer », annonce Christian Teller, complètement abattu.

    À noter que cet acte n’a pas encore été revendiqué. 

    MARC GÉRARDY dans 7DIMANCHE LIEGE du 27 septembre 2020