Val-Dieu

  • Balade guidée Wallonie Destination Nature "Sortons de nos réserves !"

    L'homme a mis la nature en conserves à défaut d'une autre solution pour se défendre de lui-même. Observons la nature en sortant des/de nos réserves et tentons de rétablir le lien entre nous et le théâtre dans lequel nous évoluons.

    Le 26 janvier 2020 09:30 - 12:00

    Guide : Nathalie GOFFIN

    Distance : 4,3km

    Durée : +/- 2h30

     

    Lire la suite

  • Beau vélo de RAVeL rimera avec Aubel

    Le 15 août, Aubel sera le théâtre de la seule étape dans l’arrondissement de Verviers pour le Beau vélo de RAVeL organisé cette année encore par la RTBF, a annoncé la télévision communautaire Vedia.
    Le parcours devrait avoisiner les 26 kilomètres et sillonner la commune en passant par ses trois villages : Aubel, bien sûr, mais aussi La Clouse et Saint-Jean-Sart. Il passerait aussi par le bucolique chemin de la chapelle Sainte-Anne. Le ravitaillement se déroulerait à l’abbaye du Val-Dieu. Pas d’énorme difficulté à prévoir, même si le Plateau de Herve est loin d’être plat...
    On peut s’attendre à 3.000 participants environ, ce qui est grosso modo la moyenne pour un Beau vélo ertébéen. Mais on a déjà atteint de plus gros scores, comme un radieux 5.000, du côté de Plombières. Si l’on connaît le jour et les endroits, on ignorerait encore le nom des vedettes qui se produiront pour les participants à l’arrivée.
    Cette étape est un peu un retour aux sources pour Aubel. En effet, le village avait déjà accueilli une telle manifestation en 2005. Par ailleurs, un des pionniers de ce concept n’est autre que l’Aubelois Francis Hubin, toujours aux commandes aujourd’hui.

    Y.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 6 janvier 2020.

  • La brasserie du Val-Dieu, le grand défi d’Unibox

    Le groupe s’apprête à rénover les parties production, dégustation et magasin de la brasserie du Val-Dieu

    Spécialisé dans le domaine du jeu, le groupe Unibox s’est pas mal diversifié en s’implantant dans d’autres domaines. En 2020, il rénovera une partie du site de l’Abbaye du Val-Dieu, va s’implanter en Chine, aura ses nouveaux locaux… Autant dire que le groupe s’apprête à vivre pas mal de changements importants ces prochains mois. Le point avec Jean-Marc Corteil, le directeur général.

    Le relooking de la brasserie et d’une partie du site sonne comme votre grand défi en 2020…

    Nous avons une vraie histoire à raconter au niveau de ce site magnifique. Nous avons obtenu le certificat de patrimoine et le certificat d’urbanisme pour le relooking de la brasserie. On commencera les travaux durant le premier trimestre 2020. On va garder les valeurs de l’artisanat dans ce cadre historique tout en donnant un nouveau look à la brasserie et à une partie du site. Nous aurons un nouveau circuit de visite, un nouveau magasin, de nouvelles salles de dégustations. Fin 2020, nous aurons vraiment un bel outil ici dans la région. Cela nous permettra d’attirer un nouveau public et de crédibiliser encore plus le produit tout en gardant les valeurs artisanales et locales.

    D'une page de CHARLES BOURY à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 31 décembre 2019.

  • Une crèche inspirée de Val Dieu

    C’est une exposition pour le moins sympathique qu’il est possible de voir actuellement à l’abbaye du Val Dieu, à Aubel. 80 crèches sont exposées, de la plus petite à la plus grande, de la plus colorée à la plus monochrome. Et parmi elle, une sort totalement du lot : elle représente l’abbaye.

    Outre la fameuse crèche de Philippe Delmotte, près de 80 crèches sont visibles dans l’exposition. Organisée par l'association belges des amis de la crèche, cette expo si particulière présente des compositions venant d’horizons très différents. On retrouve ainsi des crèches de Toscane (Italie) ou encore d’Autriche.

    Mais la plupart sont réalisées par des membres de l’association, active des deux côtés de la frontière linguistique, qui donne des cours de fabrication. D’autres crèches ont été prêtées par des collectionneurs.

    D'un article de J.D. à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 9 décembre 2019.

    Lire la suite

  • Les fûts de Val-Dieu débarquent en Chine

    On peut avoir le sourire du côté de l’abbaye de Val-Dieu. Dire que la mission économique en cours en Chine aura été prolifique est un euphémisme. Un contrat a en effet été conclu à Shanghai pour exporter des fûts de Val-Dieu afin de les servir dans des immenses bars à bières de la mégapole chinoise. « Le business de la bière, c’est à travers l’horeca qu’on l’a. Et pour ça, on doit pouvoir servir la bière au fût, pour avoir un goût qualitativement meilleur, dans Capture d’écran 2019-11-21 à 08.20.53.pngle bon verre, etc. C’est pour ça qu’on pousse depuis plusieurs mois maintenant pour démarrer les fûts de Val-Dieu ici en Chine », explique le directeur des ventes, Lionel Delbart. Mine de rien, il s’agit là de quelque chose de tout à fait exceptionnel pour l’abbaye. « Nous avons trouvé un accord avec une dame qui est « la » référence de la bière à Shanghai. Elle possède 5-6 brasseries dont l’une des plus grandes du monde et une quinzaine de bars à bières dans lesquels on vend entre 7 et 8.000 bières ! Il y a 40 pompes et nous en aurons deux à chaque fois. » Les deux sortes de Val-Dieu qui seront donc servies sont la Triple et la Grand Crû, renommée la « Quadruple » pour le marché chinois.

    Autant dire qu’avoir deux pompes de Val-Dieu dans chacun de ces bars est assez inédit. « D’autant que c’est vraiment un deal qui ne nous coûte rien, renchérit Lionel Delbart. D’habitude, on doit toujours payer pour mettre nos fûts, ne serait-ce que l’installation. Là, rien et c’est vraiment dû au côté princier de cette mission économique. Vraiment, je n’exagère pas en disant que le fait de signer le contrat devant la princesse Astrid, devant les ministres (Willy Borsus, Didier Reynders, notamment, NDLR) et être sur la photo avec eux, ça les fait rêver. Cela donne clairement de l’importance à l’événement. » L’intéressé rappelle également le rôle primordial de l’AWEX (Agence wallonne à l’Exportation) dans les contacts initiaux.

    Pour Val-Dieu, ce deal va permettre d’accélérer les ventes à l’exportation. « Nous vendons 20 % de notre production à l’étranger, dont seulement 5 % pour le grand export, c’est-à-dire les Etats-Unis et la Chine essentiellement. Mais ça se développe de plus en plus, et très rapidement », souligne le responsable ventes. Cela fait deux ans désormais que Val-Dieu vend en Chine. « Mais cette année a été exceptionnelle. On fait fois quatre. On a vraiment trouvé le bon importateur », souligne Lionel Delbart. Désormais, l’abbaye va s’atteler à agrandir son site. La capacité Capture d’écran 2019-11-21 à 08.20.27.pngmaximale est de 20.000 hectolitres de production de bière. Les 17.000 seront atteints cette année et le cap des 20.000 sera franchi l’an prochain.

    Grâce à deux investissements de quatre millions d’euros chacun environ (une nouvelle unité d’embouteillage et un agrandissement de l’atelier de production), la capacité de production de Val-Dieu va passer à 40.000 hectolitres par an.