TV

  • Plus de 50 lettres pour Jonathan

    L’Aubelois qui participe à l’Amour est dans le pré a plu aux dames.

    C’est parti pour la onzième saison de l’Amour est dans le pré avec, cette année, un candidat régional en la personne de Jonathan. Agriculteur à Aubel, et doté d’un bon sens de l’humour, il a conquis la gent féminine lors de son portrait. Il a en effet reçu plus de 50 lettres comme on a pu le voir dans l’émission de ce mardi.

    Ce mardi soir a débuté la 11e saison de la célèbre émission de RTL-TVI l’amour est dans le pré. Parmi les agriculteurs en recherche d’amour et qui participent à cette saison, il y a Jonathan, un agriculteur de 25 ans travaillant à Aubel. Jeune homme d’apparence timide, il a dévoilé une partie de lui lors des présentations voici quelques semaines.

    Lire la suite

  • Le bourgmestre n’a pas fait d’étincelles

    Au jeu « 71 » de RTL, le bourgmestre d’Aubel, Freddy Lejeune, a éliminé les 70 autres candidats, mais il n’a gagné 4DC98074-83FD-4C10-A66A-BAB6C0D54632.jpegque 800 euros qu’il a offerts au Bailou.

  • L’abbaye du Val-Dieu de retour à la TV

    Capture d’écran 2019-03-09 à 07.53.28.png

    Les spectateurs attentifs reconnaîtront certainement l’abbaye du Val-Dieu ce dimanche au programme de la RTBF. En effet, dans le cadre du tournage de la série « Ennemi public », la production est retournée dans l’abbaye aubeloise pour y tourner des scènes intérieures. Voici d’ailleurs, en avant-goût, quelques photos postées par la brasserie de l’abbaye.

    53278977_1975031679260773_7155567217675862016_o.jpg

    53528482_1974970029266938_4876575107046178816_n.jpg

  • Stéphane Pauwels s’est essayé au métier de boucher à l’abattoir d’Aubel pour une nouvelle émission sur RTL-TVI

    C’est le deuxième métier que Stéphane Pauwels teste pour les besoins de ce nouveau programme qui sera diffusé au mois de septembre prochain sur RTL. Il y a quelques mois, il avait déjà accepté de travailler plusieurs jours aux côtés d’éboueurs. Au total, ce sont six professions dont les conditions de travail sont peu connues qui vont être racontées dans « Les métiers de Steph » (c’est le titre donné provisoirement à l’émission). L’animateur nous raconte.

    Pourquoi vouliez-vous tester ce métier de charcutier/boucher ?

    Parce qu’on a l’impression que la viande, elle sort de l’abattoir et qu’elle arrive au magasin alors qu’il y a beaucoup d’étapes difficiles avant ça !

    Qu’avez-vous dû faire ?

    J’ai dû pousser les bêtes, t’as plus de bras après ! On a désossé aussi, coupé, mis la viande sous vide. Leur dextérité, les outils avec lesquels ils travaillent sont impressionnants.

    Est-ce un métier dangereux ?

    Oui, il faut être super-vigilant ! Il y a des choses que je n’ai pas pu faire. Tu peux te couper une jambe, un bras avec leurs scies.

    D'un article de LAURA VLIEX dans LA MEUSE du 23 mars 2017

  • Thomas de Bergeyck et notre région

    C'est dans une tenue dessinée par le styliste aubelois Maxime-Edward Royen et réalisée en chocolat (7 kg) par le chocolatier fouronnais (installé désormais à Berneau) Didier Smeets, que Thomas de Bergeyck, le journaliste bien connu de RTL qui présente notamment "Place Royale", a participé à un défilé organisé à l'occasion du salon du chocolat à Bruxelles.