Tourisme

  • Le plus beau village wallon

    Le grand vainqueur de notre concours de l’été est donc Clermont-sur-Berwinne. Il devance Torgny, Landelies, Ittre et Thon-Samson.

    L’architecture du village est atypique, précise l’échevine Aline Jacquinet qui habite sur la place de la Halle. « Je pense qu’elle a pesé dans le vote des internautes. Nous sommes le seul village de Wallonie à avoir la maison communale au-dessus de la rue », expliquet-elle.

    Un hôtel de ville qui a été érigé à la fin du XIX e siècle et qui est surmonté d’une drôle de tour en poivrière. Ce bâtiment ne dénature pas les autres qui forment un patchwork de styles d’architecture différents. En se promenant sur cette place, on a en effet l’impression de remonter dans le temps. Sans oublier l’église dont la construction fut achevée en 1632. Consacrée à saint Jacques le Majeur, elle mélange les styles gothique et renaissance. À l’intérieur, on peut admirer un retable monumental qui représente les saints rassemblés devant la Trinité.

    Parmi les autres demeures remarquables, citons encore la ferme-château de l’Aguesse (XVIIe ) et le château de Crawhez (1555).

    D'un article de PIERRE NIZET à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 19 août 2020

  • Le beau temps et le marché sont de retour ce dimanche 24 mai 2020 

    Quelques règles de sécurité et d’hygiène seront mises en place :

    • Plan de circulation du marché : 2 allées et un sens giratoire sera imposé aux visiteurs.
    • La dégustation/consommation sur place est interdite.
    • Limitez au maximum votre temps sur le marché.
    • Nous veillerons à l’hygiène imposée aux commerces ambulants (à savoir le port du masque et la disposition de gel hydroalcoolique).
    • Le port du masque est fortement conseillé aux visiteurs afin de vous protéger et protéger les autres.

  • Pas de Beau vélo de RAVeL le 15 août

    La RTBF a annoncé le report d’un an de toutes les étapes du Beau Vélo de RAVeL 2020, suite au coronavirus. Rendez-vous en 2021 avec les mêmes haltes, comme l’explique l’administrateur général, Jean-Paul Philippot, dans le message suivant : « Face à l’incertitude qui prévaut à ce jour concernant les événements et rassemblements estivaux, nous ne voulions en aucune façon mettre en danger la santé du public (...), ni celle de nos équipes, ni celle de vos collaborateurs. Nous ne voulions pas non plus amener nos partenaires à engager des dépenses pour cette année, sans certitude sur la faisabilité de l’événement (...). Malgré tout, nous avons décidé d’être aux côtés de nos publics et des fans du Beau Vélo tout au long de l’été, en leur proposant des rendez-vous « Beau Vélo de RAVeL » en radio, en télévision et sur nos plateformes digitales. En tandem avec des invités passionnés par nos régions, Adrien Joveneau proposera de (re)découvrir les plus beaux itinéraires de balades de ces 10 dernières années : à Mons, Liège, Arlon, Tournai, Amay, Namur, Antoing, Plombières, Vielsalm et Bruxelles. (…) Certains que vous comprendrez notre décision, nous espérons vous retrouver pour le Beau Vélo de RAVeL à l’été 2021, sur les mêmes étapes que nous aurions aimé partager avec vous cet été… »

  • « Ici à Saly, on est livré à notre triste sort... »

    Jamais, en mettant le cap le 8 mars dernier sur Saly, une cité balnéaire située au sud de Dakar, Collette Magermans n’aurait imaginé qu’elle se trouverait trois semaines plus tard dans un désarroi aussi total. C’est que si le soleil, la plage et les piscines turquoises font partie du décor de la Résidence de « La Mangrove », cette Aubeloise venue passer un mois de repos dans l’une des villas dont son amie Arlette est propriétaire ne sait plus à quel saint se vouer pour rentrer au pays.
    « Mon vol retour était prévu le 7 avril mais Brussel Airlines m’a envoyé un e-mail pour me signaler qu’il n’y avait plus aucun vol pour Bruxelles mais que mon billet restait valable durant douze mois. C’est très bien, mais ce que je veux, c’est trouver rapidement une solution pour rentrer en Belgique... »

    Lire la suite

  • Organisation revue pour la brocante

    Pour beaucoup d’exposants, la méga brocante d’Aubel ressemble un peu à la conquête de l’ouest. Il n’est pas simple de disposer d’une surface pour étaler ses produits. Mis à part les riverains qui s’installent en face de chez eux, pour les autres il n’existait pas vraiment de réglementation. La surface que ces brocanteurs arrivent à entourer de Capture d’écran 2020-02-05 à 08.18.34.pngrubalise devient peu ou prou leur territoire durant l’événement. « On leur dit plus ou moins où ils doivent se mettre mais c’est très compliqué. Les gens se battent et vont jusqu’à défaire la rubalise de l’autre pour se mettre à sa place », se remémore Kathleen Perée l’échevine de la Communication.

    Ces scènes pour le moins folklorique font désormais partie de l’histoire puisque d’ici la prochaine brocante, Aubel aura un système informatique qui lui permettra d’attribuer les emplacements de manière plus efficace et sans contestation possible. Il sera alors possible de réserver des emplacements de trois mètres sur trois aux lieux qui arrangent le mieux les brocanteurs. « Ce sera le premier arrivé le premier servi », nous explique Kathleen Perée qui a également dans ses compétences l’Informatique. Les riverains auront accès en premier à ces réservations. Viendront ensuite les Aubelois puis les personnes étrangères à la commune. Il sera bien entendu possible de réserver plusieurs parcelles d’un coup.

    Le site internet devrait être prêt d’ici le mois de mars. La brocante, elle se tiendra le 21 juillet. Une date qui d’ailleurs ne changera plus. Précédemment la brocante se tenait le dimanche le plus proche de la fête nationale. 

    A.R. dans LA MEUSE VERVIERS du 6 février 2020.