Thimister-Clermont

  • Un bon moment pour faire le point après un mois de janvier infernal et contrasté.

    Avec 69 points récoltés depuis la manche initiale de Levi, en Finlande, à la fin du mois de novembre, le skieur de Thimister occupe aujourd’hui la 27e place de la Coupe du monde de slalom (et la 76e au général), un vrai petit miracle.

    Ce samedi, les affaires reprennent avec le slalom de Chamonix, le premier des trois qui restent à son programme avant la finale de Coupe du monde à Cortina d’Ampezzo qu’il ira disputer s’il parvient à se hisser dans le Top 25 de sa discipline. À l’aube de cette deuxième moitié de saison, qu’a-t-il gardé de la première ? Beaucoup de positif, de toute évidence.

    D'un article de PHILIPPE VANDE WEYER dans LA MEUSE du 8 février 2020.

    Complément BELGA ce samedi midi:

    Armand Marchant a été éliminé après la 1e manche du slalom de Chamonix, comptant pour la Coupe du monde de ski alpin, samedi en France. Le Thimistérien, dossard 29, a skié en 50.37, signant le 37e temps, à 2.56 du Suisse Daniel Yule, meilleur temps en 47.81.
    Yule a devancé de 24/100 le Français Clément Noël et de 47/100 l'Italien Stefano Gross. Le Norvégien Henrik Kristoffersen, leader du classement général et du classement de la spécialité, a enfourché dans le bas du tracé et ne participera donc pas à la 2e manche, qui débutera à 13h00.

    Marchant ne prendra pas non plus le départ de la 2e manche, réservée aux 30 plus rapides de la 1e manche.
  • Le bouchon fait avec du marc de raisin par Vinventions, n°2 mondial du bouchon pour le vin

    On n’arrête pas le progrès ! Ainsi, à Thimister, Vinventions va produire le bouchon de bouteille de vin Nomacorc de la gamme Grappe line, fabriqué avec du marc de raisin. En matière d’économie circulaire, difficile de faire mieux…Capture d’écran 2020-01-30 à 08.25.39.png

    On n’a peut-être pas de pétrole, en Belgique. Mais on a des idées, qui devraient permettre en outre de ne pas puiser dans les réserves d’énergies fossiles. La preuve avec le groupe Vinventions et sa marque Nomacorc, au zoning des Plenesses, à Thimister.

    Le nouveau bouchon Grappe line devrait permettre de pérenniser l’activité sur le site de Thimister, voire d’y booster l’emploi. Actuellement, 220 personnes travaillent au zoning des Plenesses, explique Caroline Thomas. Un effectif que renforcent des saisonniers en périodes de grosse demande.

    D'articles d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 30 janvier 2020.

  • Ivre, elle se fait contrôler deux fois !

    Son permis lui avait été retiré au premier contrôle.

    Samedi soir, la police effectuait des contrôles d’alcoolémie à ThimisterClermont. Une dame et son fils ont défrayé la chronique avec une histoire… rocambolesque.

    Boire ou conduire, il faut choisir. Ce dicton, une dame ne l’avait pas trop compris puisqu’elle a été contrôlée positive par la police, samedi soir, à Thimister-Clermont. Vu le taux affiché, la police décide de lui retirer son permis, ce qui ne plaît pas du tout à son fils, passager de la dame.

    Vincent D., né en 1994, s’énerve et donne des coups aux policiers présents. En rébellion, le jeune homme est arrêté par la police. Déféré devant le parquet, il passera devant le juge du tribunal correctionnel de Liège en citation directe en procédure accélérée. Il a été relâché ce dimanche matin. L’histoire aurait pu s’arrêter là, mais ce serait trop simple.

    Sa mère, ne pouvant plus conduire, s’est fait ramener par quelqu’un, laissant son véhicule sur place. Mais, plus tard dans la soirée, un nouveau contrôle a été effectué et la dame a de nouveau été prise la main dans le sac et au volant de son véhicule ! La récidive la plus rapide de l’histoire, peut-être… Et la plus stupide.

    J.D. dans LA MEUSE VERVIERS du 27 janvier 2020.

  • La station de ski suisse a signé avec le sportif thimistérien un contrat de sponsor principal

    Armand Marchant a tapé dans l’œil d’une station suisse. Le skieur de Thimister-Clermont vient de signer un contrat de sponsor principal avec Anzère (Valais). « Nous sommes fiers de compter Armand comme ambassadeur de notre destination auprès de nombreux skieurs belges », expliquent les patrons de Télé Anzère.

    Précisons qu’Anzère accueille 200.000 touristes par an. 

    D'un article de PIERRE NIZET à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 22 janvier 2020.

     

  • Armand Marchant varie les plaisirs

    Le skieur belge va tenter sa chance en combiné ce vendredi sur le Lauberhorn, une piste de légende.
    A Wengen, le skieur de Thimister va délaisser le slalom pour le combiné, ce vendredi.
    A son menu, le légendaire Lauberhorn, la piste de descente la plus longue du circuit.
    Entre deux slaloms en Suisse, celui d’Adelboden, où il a dû abandonner le week-end dernier, et celui de Wengen, programmé dimanche, Armand Marchant va varier les plaisirs ce vendredi. Dans l’Oberland bernois, sur l’une des pistes les plus célèbres du circuit de Coupe du monde, le skieur de Thimister a décidé de tenter sa chance en combiné, épreuve qui mixe descente (10h30) et slalom (14h) et consacre logiquement les skieurs les plus complets. Une variation qu’il réitérera le 28 février à Hinterstoder, en Autriche. « C’est le premier combiné que je vais faire dans le cadre d’une Coupe du monde », dit-il. « Difficile, dès lors, de me projeter et de viser un résultat particulier. Ce sera déjà bien de me faire plaisir sur cette piste mythique. »

    D’un article de PHILIPPE VANDE WEYER à lire dans LA MEUSE du 17 janvier 2020