Ski

  • Remis sur pied après sa terrible blessure au genou, Armand Marchant se veut ambitieux pour les mois à venir

    Revenu depuis quelques jours au sein du cercle familial, Armand Marchant s’apprête à attaquer la saison hivernale avec énormément d’ambitions. Sans toutefois en faire de trop. Son genou étant là pour le lui rappeler.
    Fier d’être de nouveau compétitif sur le circuit, il compte bien mettre à profit les bonnes dispositions entrevues en Océanie. « Cet hiver, je vais essayer de bien performer en slalom, en Super-G et en super-combiné. Cela va me per- mettre de travailler différents points afin d’améliorer ma technique de glisse. Je pense que, combiner les trois épreuves peut être hyper-productif pour la suite de ma carrière, même si j’ai davantage d’atomes crochus avec le slalom, qui est une discipline plus technique », admet celui qui a atteint la 55e place mondiale dans cette épreuve, la meilleure de sa carrière.
    S’il n’en est qu’au début de « sa deuxième carrière » – comme il aime le rappeler –, il n’entend pas relâcher la pression pour autant. « Je n’ai que 21 ans, mais je veux rattraper le temps perdu. Je suis encore jeune, mais j’ai déjà vécu une expérience de vie très délicate. Je souhaite pouvoir m’appuyer dessus pour reconstruire de nouvelles bases. Premièrement, je voulais revenir à mon niveau d’avant blessure, je pense avoir réussi. Maintenant, je veux reprendre goût à des épreuves de la Coupe du monde et surtout pouvoir y marquer des points. »
    RETOUR EN NOVEMBRE
    Pour ce faire, le clan Marchant a concocté un programme aux petits oignons. « Je vais repartir pour un stage en indoor et un autre en Suisse. Puis je recommencerai véritablement la saison fin novembre. Il y aura la manche de Coupe du monde, à Levi, en Finlande (NDLR : 24 novembre). Et, ensuite, la première épreuve de la Coupe d’Europe, à Fünasdalen, en Suède. J’ai hâte d’y être », explique le jeune homme, pour qui les JO d’hiver 2022 en Chine doivent représenter une forme d’aboutissement personnel. « C’est forcément l’un de mes objectifs à terme. Disputer une telle compétition serait un rêve. Mais je ne voudrais pas aller en Chine juste pour recevoir la veste et dire que j’ai participé aux JO. Si j’y vais, c’est pour être à mon meilleur niveau et essayer d’y signer un beau résultat. »

     

    D’une page de Jean-François PATTE dans LA MEUSE VERVIERS du 21 septembre 2019

  • Deux podiums pour Marchant

    Armand Marchant, le skieur de Thimister, poursuit ses compétitions en Nouvelle-Zélande. Et il vient de monter deux fois sur le podium de slaloms courus à Coronet Peak.Capture d’écran 2019-09-03 à 08.02.59.png

    Dans le premier, avec le dossard 43, Armand Marchant a terminé à 36 centièmes du vainqueur, l’Autrichien Fabio Gstrein.

    Dans le second, avec le dossard numéro 1, il a fini à 14 centièmes du Suisse Marc Rochat.

    « De la 174e place mondiale, je remonte dans les 50 meilleurs mondiaux » s’est enthousiasmé Armand Marchant sur les réseaux sociaux.

    Ces deux résultats font suite à la victoire décrochée mardi passé, déjà à Coronet Peak, dans le premier des deux Super-G de la journée organisée dans le cadre de ces Winter Games New Zealand, une compétition du circuit Coupe Australie-Nouvelle-Zélande (ANC). Il avait devancé le Slovaque Adam Zampa de 9 centièmes et le Norvégien Marcus Monsen de 27. Dans le deuxième « run », le Belge avait terminé 5e, à 72 centièmes du Néerlandais Maarten Meiners. Ces résultats lui avaient valu de décrocher le trophée général des deux épreuves et de se voir décerner un dossard jaune «comme au Tour de France!»

    Pour rappel, Armand Marchant a fait son grand retour sur les pistes après plus de deux ans et demi d’absence suite à une terrible blessure au genou survenue après une chute à Adelboden, en janvier 2017. Victime d’une fracture du plateau tibial, mais aussi d’une déchirure des ligaments croisés et du ménisque, il avait dû être opéré pas moins de sept fois depuis lors, tout en poursuivant une rééducation acharnée. Il est donc sur la bonne piste pour un retour au haut niveau.

  • Course annulée pour Armand Marchant en Australie

    Pas de chance pour Armand Marchant. Après avoir déjà dû composer avec les aléas de la météo il y a une semaine en Nouvelle-Zélande (sa première course de reprise avait été annulée en raison du brouillard), le talentueux skieur thimistérien a aussi dû faire face à une course annulée en ce début de semaine en Australie. Les conditions à l’Hotham Alpine Resort n’étaient pas bonnes pour skier.

    Trois autres courses figurent toutefois à son programme australien (un pays où il voyage en camping-car suite à un souci de logement) d’ici jeudi, avant un retour en Nouvelle-Zélande pour un troisième et dernier bloc de compétitions en Océanie.

    O.D. dans LA MEUSE VERVIERS du 20 août 2019.

  • Armand Marchant 19e pour sa rentrée

    Le skieur de Thimister a bouclé sa première compétition après 947 jours d’absence lors des championnats de Nouvelle-Zélande. Armand Marchant a terminé 19 e du slalom géant, un résultat encourageant. « Je suis super content », a-t-il précisé via les réseaux sociaux. « J’avais le dossard 26. La course était très serrée. (…) J’ai fait le 10 e temps en seconde manche. C’était top de reprendre un départ ! Merci pour vos nombreux soutiens. »

  • De retour à la compétition après sa grave blessure, le skieur de Thimister a hâte de s’élancer

    Plus de deux ans et demi après s’être brisé le genou, Armand Marchant reprend la compétition ce samedi en Nouvelle-Zélande. Un vrai nouveau départ.

    « Ce que je vis aujourd’hui vaut tout l’or du monde ».

    Un entretien de PHILIPPE VANDE WEYER avec ARMAND MARCHANT à lire dans LA MEUSE du 9 août 2019.