Santé

  • Les appels pour les seniors reprennent

    Capture d’écran 2020-11-20 à 08.00.04.png« La solitude ça n’existe pas », chantait Gilbert Becaud. Monsieur 100.000 volts ne pouvaient pas savoir que des années après sa mort la solitude pouvait être plus présente que jamais. Logique, les plus faibles en cette période de covid sont les personnes âgées. Il est donc important de ne pas leur rendre visite pour ne pas risquer de les contaminer. Sauf que voilà, avec les moyens actuels, Gilbert Becaud a tout de même raison, on est rarement seul. C’est ce qu’on croit à Aubel, puisque pour la deuxième fois un service qui consiste à téléphoner aux personnes les plus isolées est lancé. Le but est de s’assurer qu’elles ne manquent de rien et qu’elles vont bien.

    « C’était déjà quelque chose que l’on avait fait durant le premier confinement et qui avait bien fonctionné », glisse Céline Hubin, présidente du CPAS et qui est en charge des aînés. « On avait beaucoup de personnes qui étaient contentes d’avoir reçu un coup de fil pour voir comment elles vont. Elles peuvent parler, se raconter, ça me tenait vraiment à cœur de recommencer ici. »

    Lire la suite

  • Lumières de Noël 15 jours avant à Aubel

    Objectif : regonfler le moral du citoyen

    Noël, c’est dans plus d’un mois et pourtant, certaines communes commencent déjà à installer leurs illuminations. C’est le cas de Verviers, Aubel et Herve. De quoi réjouir les cœurs en cette période morose.Capture d’écran 2020-11-18 à 11.47.36.png

    « Suite à l’annulation du marché de Noël, on se retrouvait sans rien. Les ouvriers mettent d’habitude du temps avant d’installer tous les chalets. Alors ils pouvaient se permettre d’installer les illuminations plus tôt », détaille Freddy Lejeune le bourgmestre.

    « On voulait, non pas montrer qu’il y avait une atmosphère de fête car ce n’est pas le bon mot, mais montrer qu’il y avait encore des choses positives qui se passaient. Pour les commerces, ça apporte un plus. On montre comme ça que tout n’est pas mort et on sort de cette atmosphère lugubre », poursuit Freddy Lejeune. « On a eu des problèmes avec le panneau à l’entrée de la commune où il est écrit Joyeuses Fêtes. Certains ne comprenaient pas comment on pouvait parler de fêtes en ce moment. Mais voilà, ce sont des illuminations qu’on a depuis des années. On ne peut pas changer comme ça. » Le sapin a déjà été installé à Herve, pas encore à Aubel.

    Mais qu’en est-il de la question énergétique ? Ces lumières allumées deux semaines de plus devraient en effet représenter un certain coût. Cependant, pour l’instant, on ne s’en préoccupe pas trop dans les communes qui ont pris les devants. « On a de bons rapports avec Ores, ça devrait aller », tempère Freddy Lejeune.

    D'un article d'ADRIEN RENKIN dans LA MEUSE VERVIERS du 18 novembre 2020

  • Retour au niveau d’il y a 5 semaines

    Capture d’écran 2020-11-18 à 09.12.14.pngSi l’arrondissement verviétois était un bateau, celui-ci aurait traversé une tempête particulièrement violente ces dernières semaines. Les rafales du covid ont en effet fait tanguer méchamment le navire. Un orage d’une force inouïe s’est abattu sur la région et on a entendu le tonnerre gronder chez nous plus fort que partout ailleurs dans le pays. Si les tumultes ne sont pas totalement terminés et si dans les hôpitaux on cherche encore à réparer les dégâts, il semble que les eaux soient devenues plus clémentes. En effet, il faut remonter à cinq semaines pour compter si peu de nouveaux cas de covid dans notre arrondissement.

    D'un article d'ADRIEN RENKIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 18 novembre 2020.

  • 3 communes avec 11% de contaminés

    En Belgique, il y a seulement trois communes où l’on enregistre plus de 10% de personnes qui ont été touchées par le covid depuis le début de la crise. Il s’agit d’Aubel, Thimister-Clermont et Herve qui ont toutes 11% de citoyens qui ont été positifs. Ce qui représente 464, 642 et 1.871 cas.
    La plupart des communes qui ont un fort pourcentage sont de la région.
    Theux, Pepinster, Dison et Jalhay sont à 10 %. Verviers et Spa 9. Des chiffres qu’il faut nuancer. En effet, plus
    de 90% des tests ont été enregistrés après mai. Comme la première vague a été incroyablement
    sous-estimée, ce chiffre de 11% est bien plus haut en réalité. Mais comme les communes du plateau de Herve avaient à l’époque été moins touchées, si on comptait tous les malades partout, elles ne seraient sans doute pas les pires.
    A.R. dans LA MEUSE VERVIERS du 14 novembre 2020

  • Les chiffres Covid continuent de diminuer et la région est moins touchée que précédemment

    Les choses semblent aller un peu mieux pour la région verviétoise en matière d’épidémie. Longtemps le point noir du covid-19, la région perd petit à petit du terrain. Aubel n’est plus la commune la plus touchée de Belgique et Verviers n’est plus non plus la ville la plus impactée.

    La réalité d’un jour n’est pas celle du lendemain avec le covid-19. La diminution des nouveaux cas semble se poursuivre dans la région verviétoise. En effet, Aubel a perdu le titre peu enviable de commune où l’on enregistre le plus de nouvelles infections en fonction du nombre d’habitants. C’est désormais la petite commune de Vresse-sur-Semois qui a pris la tête de ce classement.

    Capture d’écran 2020-11-13 à 08.23.11.pngLe taux d’incidence (nombre de cas par 100.000 habitants découverts sur les 14 derniers jours) de Vresse-sur-Semois est de 3.955. Celui d’Aubel est de 3.910 alors que Lierneux est en troisième position avec 3.888. Ce lundi, lorsque la commune de Freddy Lejeune occupait la première place, son taux d’incidence était de 4.687. On compte toujours de nouvelles contaminations – quoiqu’entre ce mercredi et ce jeudi aucun nouveau test n’est revenu positif – mais clairement pas assez que pour maintenir ce rythme effréné. Certains jours, c’étaient plus de 20 tests qui étaient positifs.

    D'un article d'ADRIEN RENKIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 13 novembre 2020.