Politique

  • EN MAI LE CONSEIL EST TRISTOUNET !

    uelques réflexions à propos de la réunion du conseil communal du 13 mai 2019. Ces réflexions découlent d’une lecture du rapport Aubel Citoyen et de celui du quotidien « Vers l’Avenir Verviers » du 15 mai.

    Sous  le terme TRISTOUNET, nous  pouvons découvrir d’autres significations : une ambiance qui traduit  peut-être un état de fatigue des acteurs et des actrices, un ordre du jour chargé mais, toutefois, ce qui est réjouissant  c’est qu’un conseiller de la liste Aubel Citoyen a posé une question reconnue comme « bonne » par un échevin. Faut-il croire que  les autres questions précédentes étaient moins bonnes ?

    Nous constatons que  les prises  de parole ont été  plus nombreuses de la  part des conseillers de l’opposition. Retenons aussi que ces mêmes  conseillers ne se sont  pas contentés de réponses  approximatives, ce qui a entraîné des sous-questions.

    Retenons un acquis : celui d’approuver  le rapport de  réunion précédente au début de la  réunion suivante.

    Signalons  l’intervention du président du conseil . Cette intervention trouve sa  place suite à une certaine  tension vécue durant  la réunion du conseil précédent .Le président estime qu’il doit rappeler le règlement à respecter dans pareille situation . Ce qui n’exclut pas la possibilité à tout citoyen de se faire entendre à condition de respecter la démarche rappelée. Le ton utilisé se rapproche de la sanction, de la répression. C’est une doctrine propre à certains partis. Pierre vous a-t-il fait peur ? Vous connaissez Pierre, le doyen d’âge de la politique communale aubeloise.

    En pareille circonstance, il faut toujours chercher la cause de pareil comportement. Cherchez ! À propos de quel point de l’ordre du jour cette tension s’est-elle manifestée ?

    Lire la suite

  • Nouveau président pour Nosbau

    Capture d’écran 2019-06-07 à 08.12.18.pngChez Nosbau, la société de logements sociaux active sur l’arrondissement (pour les communes de Welkenraedt, Baelen, Plombières, Aubel et Thimister-Clermont), la présidence sera désormais assurée par le maïeur de Thimister, Lambert Demonceau (MR). La vice-présidence sera attribuée à un social-chrétien germanophone, dont le nom n’est pas encore connu.

  • 0,64 % des voix pour le Vlaams Belang à Aubel-Plombières

    En région verviétoise, de manière générale, le parti nationaliste flamand n’a pas vraiment fait d’émule. Côté germanophone, par contre, les choses se corsent et, visiblement, davantage d’électeurs ont voté pour le Vlaams Belang mené par Luk Van Nieuwenhuysen. Ainsi, dans le canton d’Eupen (Eupen, La Calamine, Lontzen, Raeren) il est à 2,17 % des voix pour la chambre des représentants.

    C’est dans la commune de Bullange qu’il fait le score le plus élevé avec 3,87 %.

    Ailleurs, en région verviétoise, le Vlaams Belang ne dépasse généralement pas 1 % des voix. Dans le canton de Malmedy, il en a obtenu 0,78 %, soit 94 voix au total, sur les communes de Malmedy et Waimes.

    Dans le canton de Limbourg (Baelen, Jalhay, Limbourg, Welkenraedt), il est à 0,69 % - allant jusqu’à 1,03 % dans la commune de Baelen - tandis que dans celui d’Aubel (Aubel, Plombières) la moyenne n’est pas bien haute également avec 0,64 % des voix.

    D'un article de V.M. à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 1er juin 2019.

  • Scores de quelques candidats aubelois

    • Jacques PIRON, 12e candidat effectif du CDH pour la chambre : 2.498 voix
    • Léon STASSEN, 5e candidat suppléant du CDH pour le Parlement wallon : 1750 voix
    • Jean-Claude MEURENS, 7e candidat suppléant du MR pour la Chambre : 4.915 voix (un score qui, avec quelques "si", pourrait l'amener à siéger)

  • 747 bulletins de plus à Aubel pour la Chambre fédérale que pour la Région wallonne

    Un régime d’exception permet aux électeurs ayant leur domicile électoral dans la commune de Fourons d’aller voter dans la commune d’Aubel (canton d’Aubel, circonscription de Liège).

    Ce dimanche 26 mai 2019, 747 électeurs fouronnais se sont présentés à Aubel.