Politique

  • La Driesch 2 est-elle trop chère ?

    Capture d’écran 2020-12-16 à 08.37.30.pngSi vous avez deux millions, vous pouvez acheter le terrain de la Driesch 2 à Aubel. Il vient en effet d’être mis en vente par la société Horizon à qui il appartient. Une vente qui ne fait pas les affaires de la commune. En effet, ils estiment que le prix est bien trop cher alors qu’il ne s’agit que d’herbes en ce moment. « Le prix de base est de 2 millions mais les promoteurs comptent bien ne pas le lâcher avant 3 millions. », estime Benoît Dorthu l’échevin des Finances au conseil communal. « Si on compte les voiries et les impétrants, il faudrait compter entre 130 et 140 € du m 2 alors qu’il n’y a toujours pas une brique dessus. C’est beaucoup trop », signale le bourgmestre Freddy Lejeune qui précise que l’autre Driesch s’est vendue 35 euros du m2 .

    D'un article d'ADRIEN RENKIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 16 décembre 2020

     

  • Gendarmerie vendue pour financer d’autres projets

    Ce lundi, on présentait le budget de l’année 2021 à Aubel. Un budget qui va pouvoir bénéficier d’une manne considérable : 850.000 € vont en effet se retrouver sur les comptes de la commune suite à la vente de la gendarmerie. Une somme qui va permettre d’investir dans la sécurité et dans la mobilité.

    D'un article d'ADRIEN RENKIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 16 décembre 2020

  • La présidente du CPAS démissionne

    Marie-Astrid Huynen sera remplacée par Christine Charlier

    Du changement en perspective au niveau du collège communal de Thimister-Clermont. La présidente du CPAS, MarieAstrid Huynen démissionne. Elle sera remplacée numériquement par Christine Charlier. On ne sait pas exactement quelles compétences elle aura.

    D'un article d'ADRIEN RENKIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 10 décembre 2020

  • La même somme pour tout le monde

    Depuis des années déjà, Aubel veut renégocier la répartition de la contribution à la zone de police du pays de Herve.Capture d’écran 2020-11-26 à 12.37.20.png En effet, il se trouve que pour l’instant, un Aubelois paye chaque année 110 € alors que chez le voisin de Thimister-Clermont ou de Plombières, on payait moins de 80 €. Une répartition qui ne tombe pas de nulle part mais qui va aller vers plus d’égalité pour tout le monde. D’ici 2030, chaque habitant payera la même chose dans la zone de police: 83,75 €.
    « On a pris en compte beaucoup de critères », assure Marc Drou-guet, bourgmestre de Herve et président de la zone. « Il y avait notamment le revenu cadastral, le nombre d’interventions policières par communes... Mais on s’est rendu compte que l’on pouvait trouver à redire sur tout. C’est pour ça que nous avons décidé de nous baser uniquement sur la population afin que ce soit plus juste pour tout le monde. »
    10 ANS POUR CHANGER
    Vient ensuite la difficulté d’adapter son budget. En effet, si Aubel se trouve dans la situation confortable de diminuer chaque année de 24 € par personne la somme allouée à la police, Thimister-Clermont et Plombières devront faire des efforts sur le long terme afin de pouvoir payer cette somme. « Dans cinq ans, on sera déjà à la moitié et au début d’une nouvelle mandature. On ne va pas tout changer si vite. »
    La répartition de la zone avait été faite en 1999 sur base d’un procédé complexe qui prenait en compte notamment le nombre de banques par commune, ce qui expliquait pourquoi Aubel payait plus. La commune dont le bourgmestre actuel est Freddy Lejeune accueillait également une antenne, ce qui entrait en compte également. Aujourd’hui, l’antenne de la police se trouve à Plombières et les banques se font plus rares. Freddy Lejeune insistait donc pour que la formule soit revue. En février dernier, il nous disait d’ailleurs : « On ne demande pas que tout le monde paye la même chose évidemment. Mais on demande plus d’égalité. On ne demande pas non plus à ce que ce soit fait du jour au lendemain. On peut imaginer que ce soit progressif. » Et finalement tout le monde va bien payer la même chose.
    Cette décision des bourgmestres devra être votée lors des conseils communaux où l’on débattra du budget 2021. En principe en décembre prochain. On suppose que Jean-Claude Meurens, ancien bourgmestre d’Aubel et qui avait lui même bataillé plusieurs fois pour que l’on modifie cette répartition, lèvera la main en signe d’approbation plutôt deux fois qu’une.
    ADRIEN RENKIN dans LA MEUSE VERVIERS du 26 novembre 2020

  • Lumières de Noël 15 jours avant à Aubel

    Objectif : regonfler le moral du citoyen

    Noël, c’est dans plus d’un mois et pourtant, certaines communes commencent déjà à installer leurs illuminations. C’est le cas de Verviers, Aubel et Herve. De quoi réjouir les cœurs en cette période morose.Capture d’écran 2020-11-18 à 11.47.36.png

    « Suite à l’annulation du marché de Noël, on se retrouvait sans rien. Les ouvriers mettent d’habitude du temps avant d’installer tous les chalets. Alors ils pouvaient se permettre d’installer les illuminations plus tôt », détaille Freddy Lejeune le bourgmestre.

    « On voulait, non pas montrer qu’il y avait une atmosphère de fête car ce n’est pas le bon mot, mais montrer qu’il y avait encore des choses positives qui se passaient. Pour les commerces, ça apporte un plus. On montre comme ça que tout n’est pas mort et on sort de cette atmosphère lugubre », poursuit Freddy Lejeune. « On a eu des problèmes avec le panneau à l’entrée de la commune où il est écrit Joyeuses Fêtes. Certains ne comprenaient pas comment on pouvait parler de fêtes en ce moment. Mais voilà, ce sont des illuminations qu’on a depuis des années. On ne peut pas changer comme ça. » Le sapin a déjà été installé à Herve, pas encore à Aubel.

    Mais qu’en est-il de la question énergétique ? Ces lumières allumées deux semaines de plus devraient en effet représenter un certain coût. Cependant, pour l’instant, on ne s’en préoccupe pas trop dans les communes qui ont pris les devants. « On a de bons rapports avec Ores, ça devrait aller », tempère Freddy Lejeune.

    D'un article d'ADRIEN RENKIN dans LA MEUSE VERVIERS du 18 novembre 2020