Politique

  • 130.000 € à payer en plus pour le centre culturel

    Un des gros projets dont tout le monde parle à Aubel, c’est le chantier du nouveau centre culturel. Un chantier de plusieurs millions, qui a été financé sans subside sous la législature précédente, ce que reproche l’opposition. Le budget de ce projet grimpe encore avec des travaux inattendus. Début octobre, le chantier était stoppé avant même le premier coup de pioche. Le sol peu stable nécessitait l’installation de pieux dans la terre afin de pouvoir bâtir cet imposant édifice.
    PLUS DE 4 MILLIONS
    Après négociations, le budget de ces travaux a enfin été fixé. La commune devra débourser 130.000 € de plus.
    Le budget du centre grimpe donc à plus quatre millions d’euros. Auparavant, il était fixé à 3,9 millions.
    Selon Francis Geron, l’échevin des Travaux, ces travaux de stabilisation du sol devraient commencer avant les vacances de Noël. Les travaux auront donc été retardés de plus de deux mois. Au total, le chantier devrait durer deux ans.
    Une situation que déplorait Francis Geron, qui connaissait l’état des sols dans la région et qui avait averti l’entrepreneur en charge des travaux que la probabilité d’utiliser des pieux était très grande.
    Ils devront descendre à 13 m afin de s’appuyer sur un sol plus stable.

    ADRIEN RENKIN dans LA MEUSE VERVIERS du 19 novembre 2019.

  • Nosbau : en retard, les francophones

    Capture d’écran 2019-11-13 à 08.13.16.pngLa députée régionale Christine Mauel (MR-PFF) a interrogé au Parlement wallon ce mardi le Ministre wallon du Logement Pierre-Yves Demargne sur la mise en œuvre de la scission de la société de logement Nosbau. Beaucoup d’inconnues subsistent quant au remembrement de cette société de logements publics basée sur cinq communes francophones et quatre germanophones. La Société wallonne du logement (SWL) a arrêté une proposition de remembrement le 23 septembre. Cette proposition consiste en une scission entre communes francophones et germanophones pour le 1er janvier avant que les francophones rejoignent le Foyer Malmédien d’ici le 30 juin avec maintien d’une antenne à Welkenraedt.

    Pour Christine Mauel, il vaut mieux privilégier l’efficacité que la précipitation. La Raerenoise a également fait part des difficultés des communes francophones de suivre le calendrier imposé par les germanophones. Pour elle, ce calendrier ne sera pas réalisable dans les délais impartis. « À la base, un projet de scission devait être déposé au tribunal de commerce vendredi dernier avec la tenue d’une Assemblée générale en décembre. D’une source interne bien placée, je sais que l’Assemblée générale n’aura lieu qu’en février. » « J’ai pris ce dossier en charge dès mon entrée en fonction », reconnaît le Ministre Pierre-Yves Dermagne. Il est toutefois incapable de garantir une scission effective pour le 1 er janvier : « J’ai donc demandé à la SWL d’analyser les conséquences financières et administratives en termes de tutelle d’un report de quelques semaines, c’est du moins ce que j’espère. » Il reconnaît qu’un accord de coopération semble être impossible à signer d’ici fin 2019. Une scission la plus rapide possible de Nosbau comprenant les garanties juridiques et financières requises est donc la piste privilégiée par le gouvernement wallon. En ce qui concerne la tutelle, la SWL remplira cette mission à titre transitoire pour le début 2020 sur le territoire de langue allemande pour le compte de la Communauté germanophone, jusqu’à une date à déterminer.

    J.D. dans LA MEUSE VERVIERS du 13 novembre 2019

  • Taxe poubelles augmentée à Aubel

    Intradel va augmenter ses tarifs. Les communes sont obligées d’emboîter le pas, en fonction de l’obligation d’appliquer le coût-vérité. Ainsi à Aubel où pour la taxe-socle relative aux immondices, il en coûtera à l’avenir 5 € de Capture d’écran 2019-11-13 à 08.05.09.pngplus pour les isolés et 10 €, pour les ménages. Les isolés payeront dorénavant 80 € au lieu de 75. Pour deux personnes, il faudra débourser 115 € au lieu de 105 avant. Pour trois personnes, on passe de 120 € à 130 €. Enfin, pour quatre et plus, la taxe-socle est aussi majorée de 10 € : de 135 à 145 €. Les tarifs sont aussi modifiés quant au poids des levées des containers avant surcoût. Le nombre de kilos annuels autorisés par personne à la pesée du container des déchets résiduels passe de 55 à 50. Par contre, on pourra mettre davantage de déchets organiques par personne et par an : on passe de 30 à 35 kilos.

    Pour Benoît Dorthu, l’échevin des Finances, la commune n’avait pas d’autre choix : « Avec l’augmentation d’Intradel, notre coût-vérité passait sous la barre des 95 %. Ici, nous serons plus à l’aise. » -

    A.R.

  • Le divorce franco-germanophone retardé pour la société Nosbau

    Le divorce plus ou moins à l’amiable entre germanophones et francophones, chez Nosbau, prend du retard. Cela est dû à un envoi tardif de certaines informations en provenance du ministre et de la Société Wallonne du Logement. Mais on évoque aussi la nécessité d’opérer un partage correct des biens.

    On avait prévu un divorce plus ou moins à l’amiable chez Nosbau, à la date du 1 er janvier 2020, à la suite de la dernière réforme de l’État. Mais la société de logements sociaux bilingue, qui couvrait les quatre communes germanophones du nord de l’arrondissement (Eupen, Raeren, Lontzen et La Calamine) ainsi que cinq entités francophones (Aubel, Plombières, Thimister-Clermont, Baelen et Welkenraedt) doit bien constater qu’elle aura du retard par rapport au planning initial. Ce n’est pas de notre faute, souligne-t-on chez Nosbau. Les gouvernements wallon et germanophone étaient pourtant tombés d’accord quant à la scission dès le printemps, mais, indique le président de la société de logements sociaux, le mayeur thimistérien Lambert Demonceau, « on n’a reçu le courrier du ministre Dermagne que le 18 octobre ».

    D'un article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 5 novembre 2019.

  • En octobre, sur celui qui pose des questions tu ne jetteras point l’opprobre !

    Conseil communal du 14 octobre 2019 

    Une séance où on apprend que le maïeur n’aime pas qu’on lui force la main, qu’on veut donner des sous à Védia mais pas aux médecins, que des conseillers veulent débourser 10 € pour équilibrer les comptes de la commune et que le Programme Stratégique Transversal aubelois sera bientôt consultable en long, en large et en travers sur le site d’Aubel ...

     

    Patricia Kindermans pour Aubel Citoyen résume le conseil communal du 14 octobre 2019

    Patricia Kindermans pour Aubel Citoyen résume le conseil communal du 9 septembre 2019.

    Vos commentaires sont évidemment les bienvenus.