Police

  • UN COUVRE-FEU BIEN RESPECTÉ

    Capture d’écran 2020-11-06 à 08.29.32.pngL’interdiction de circuler entre 22 heures et 6 heures du matin depuis une dizaineCapture d’écran 2020-11-06 à 08.30.15.png de jours, tout le monde est courant. Ce que l’on sait un peu moins, c’est la réponse répressive de la police en cas de non-respect du couvre-feu. Et autant dire que les méthodes divergent un peu que l’on se trouve dans la région d’Eupen ou… partout ailleurs.

    Dans la zone du Pays de Herve (Herve, Limbourg, Baelen, Welkenraedt, Aubel, Olne, Plombières, Thimister-Clermont) on en est à environ 15 P.-V. dressés sur les deux dernières semaines. Pas grand chose comparé aux collègues d’à côté et pourtant, ce n’est pas faute de contrôler, explique Jacques Maton, commissaire. Sur les 15 P.-V. dressés, 8 se rapportent au non-respect du couvre-feu. De manière générale, les règles sont bien respectées, estime le commissaire. « La plupart des personnes que l’on croise le soir sont sur le chemin du travail et ont le justificatif de leur employeur. »

    D'un article de VICTORIA MARCHE dans LA MEUSE VERVIERS du 6 novembre 2020.

  • Contrôles transport de déchets

    La zone de police du Pays de Herve en collaboration avec l’unité de répression des pollutions du SPW a mené ce 1er juillet des contrôles routiers orientés vers le transport de déchets.

    Ces contrôles ont ciblé les transporteurs de déchets tant privés que professionnels.

    Ainsi, une cinquantaine d’utilitaires ont été contrôlés de manière approfondie et 26 procès-verbaux ont été dressés au total : 20 PV concernaient des infractions de roulage, 5 des infractions liées à l’environnement et 1 PV pour détention d’arme prohibée.

    Des contrôles réguliers en collaboration avec l’URP (l’unité de répression des pollutions) auront encore lieu à l’avenir sur le territoire de la zone de police.

     

  • Vente du muguet et Covid-19 : suivez les indications de votre zone de police

    Le 1er mai, la tradition veut que nous offrions un brin de muguet aux dames en guise de porte-bonheur.

    En cette période de confinement et conformément aux directives relatives à la crise du coronavirus, sachez que vous pourrez acheter votre traditionnel brin de muguet sous certaines conditions et restrictions :

    • Les activités ambulantes sont interdites : pas question donc de vendre ou d’acheter du muguet en bord de route. Les vendeurs en infraction seront verbalisés et s’acquitteront d’une amende de 750€. En outre la marchandise sera saisie.

    Quels risques pour l’acheteur ? S’il s’avère que l’acheteur est contrôlé au stand d’un commerce ambulant et que son déplacement pour s’y rendre n’entre pas dans les conditions d’un déplacement autorisé*, il se verra infliger un procès-verbal et une amende de 250€.

    • Les fleuristes ne sont pas encore autorisés à rouvrir. Vous trouverez donc porte close dans ces établissements.

    Où trouver du muguet ?
    Si ce n’est dans votre jardin, les commerces d’alimentation et les pépiniéristes vous en proposeront sans doute à la vente. Veillez à toujours bien respecter les mesures de distanciation sociale lors de vos achats.

    Nous vous permettons de vous rappeler que les rassemblements familiaux ne sont toujours pas autorisés.
    Respectez donc les mesures actuellement en vigueur lorsque vous offrirez votre porte-bonheur.
    Il serait dommage que celui-ci finisse par porter malheur…

    Lire la suite

  • Arrêté du gouverneur de la province de Liège

    Rassurant, car la gestion de la crise chez les voisins Hollandais fait peur...

    L'arrêté de police complet est à lire sur le site internet http://gouverneur.provincedeliege.be/fr/evenement/80?nid=7707&from=actu

  • Aubel veut renégocier le budget de la police

    La commune d’Aubel est celle qui paye le plus par habitant pour la dotation de la zone de police pays de Herve. Une situation héritée du passé et que le bourgmestre actuel aimerait revoir. Des discussions auront lieu entre les communes afin d’avoir une plus juste répartition de l’effort collectif.

    Dans la région verviétoise, on a beaucoup parlé de la dotation de la zone de secours. Verviers estime en effet trop payer pour les pompiers par rapport aux autres communes. La répartition pour les zones de police ne fait pas non plus partout l’unanimité. Du côté de la zone de police du pays de Herve, il se trouve qu’Aubel estime contribuer plus que de raison par rapport à ses voisins. Le bourgmestre n’est pas content et aimerait que cette dotation baisse. Aubel paye en effet plus de 100 € par habitant alors qu’au niveau des autres communes on avoisine les 80 €.

    D'un article d'ADRIEN RENKIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 8 février 2020.