Patrimoine

  • Val-Dieu à la télé

    Le chef Julien Lapraille, curieux, a profité d'une promenade à l'Abbaye du Val-Dieu pour poser quelques questions à Alain Pinckaers, co-fondateur de la brasserie...

    Résultat : de la bonne humeur et quelques secrets dévoilés ! 

    Découvrez ce beau reportage sur RTL TVI samedi 9 novembre à 17h35 dans l'émission La grande balade - RTL TVI. 

  • Nouveau revêtement au hall omnisports

    Alors que les entraînements de basket reprennent jeudi, le hall omnisports d’Aubel vient de se doter d’un tout nouveau revêtement. Il est plus souple et devrait permettre aux Aubelois d’être encore plus performants.

    Le hall omnisports d’Aubel possède trois salles. Dans l’une on y joue plutôt volley, dans l’autre plutôt basket et dans la dernière du tennis de table. Les revêtements de ces trois salles viennent d’être rénovés. Le sol y est désormais plus adapté à la pratique de chaque sport. « Tout a été étudié pour que ce soit optimal », précise le bourgmestre Freddy Lejeune, qui avait lancé le projet il y a un an alors qu’il était encore échevin des Sports. « Ils sont plus ou moins élastiques suivant le sport qui y sera majoritairement pratiqué. » Pour préserver ces magnifiques parquets, il faudra désormais enlever ses chaussures. « On doit aussi mettre des protections sur les tables pour ne pas qu’elles abîment le sol », précise le bourgmestre.

    Et ce n’est pas la seule nouveauté au hall d’Aubel. Les douches également ont été refaites. « Le carrelage est neuf et les douches en elle-même étaient trop vieilles. On leur a donné un petit coup de neuf. » L’électricité a également été refaite.

    La fin de ces travaux tombe bien. Les entraînements reprennent en effet jeudi.

    Le premier gros événement aura lieu le 9 août. Ce sera le départ de la course cycliste Aubel-Thimister-Stavelot. « On va devoir mettre des tapis pour bien protéger le revêtement », constate Freddy Lejeune qui n’a visiblement pas envie que l’on abîme déjà les nouveaux sols. 

    A.R. dans LA MEUSE VERVIERS du 31 juillet 2019

  • Une fondation belgo-US pour sauver le musée

    Mathilde et Marcel Schmetz entretiennent le souvenir de nos libérateurs de 1944 depuis 27 ans. Mais ils ne sont plus tout jeunes. Du coup, ils ont cherché le moyen de perpétuer leur action. En recourant à la Fondation Roi Baudouin, qui appelle aux dons…

    Une page d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 20 juillet 2019

  • Visite du domaine du Val-Dieu

    Le mois de juin est propice aux sorties gustatives. En ce mercredi 19 juin, la visite gustative de l’après-midi à la brasserie sera précédée en matinée d’une double visite patrimoniale au site de Val-Dieu (Aubel).

    Rendez-vous à 9h30 sur place. Martine Crahay sera notre guide toute la journée. Nous découvrirons l’ancien Moulin à eau du Val-Dieu, ses 800 ans d’histoire liés à celle de son abbaye, ainsi que les travaux effectués par les moines pour alimenter le site en eau. Dans un bâtiment de 3 siècles, vous verrez tourner une machinerie de plus de 160 ans actionnée par une roue à augets alimentée par les eaux de la Bel et de la Berwinne.

    La magie de cette roue, les secrets des engrenages, le ronronnement du mécanisme vous enchanteront. L’actualité du moulin, c’est également la meunerie moderne qui produit des aliments pour les animaux, mais aussi la production d’électricité verte grâce à une génératrice alimentée par les cours d’eau de Val-Dieu. Sur le sentier au bord de la réserve naturelle toute proche, nous aborderons l’histoire récente de ces 7 ha gérés en partenariat entre le moulin et Natagora.

    Puis vers 11h, ce sera l’abbaye Notre-Dame du Val-Dieu, havre de paix au coeur du Pays de Herve, dans le diocèse de Liège, qui faisait partie de l’Ordre de Cîteaux (les cisterciens). Riche d’une longue histoire, elle connaît depuis 2001 un renouveau assuré par la Communauté Chrétienne du Val-Dieu. La Cour, la Basilique et le parc sont accessibles toute l’année 7/7 j.

    Après le repas (libre) pris au « Casse-Croûte », nous découvrirons les breuvages fabriqués par la Brasserie (2 dégustations de bière et du fromage). Leur mode de fabrication et leurs composants au programme.

    Réservation souhaitée par SMS au 0495 49 63 91 (nom, prénom et nombre de personnes).

    Lire la suite

  • La Vierge des prisonniers trouve refuge au Remember Museum

    Marcel et Mathilde Schmetz ont récupéré la Vierge de l’AK 383 G.W. Une statuette que l’on pourrait croire banale, mais qui a fait l’objet d’une dévotion intense durant la guerre et qui était promise à la destruction.

    La Madone avait passé la guerre dans un camp de prisonniers en Autriche. Les quelque 2.000 Belges qui étaient détenus au Kommando 383 G.W. Stalag XVIII A de Judenburg, en Styrie, avaient acquis cette statuette pour se recueillir devant elle. Ils n’avaient pas d’aumônier à leur disposition et se réunissaient épisodiquement devant une petite chapelle où ils avaient placé la Madone.

    ON RISQUAIT DE LA JETER

    Après avoir récupéré leur Vierge, les anciens du Stalag XVIII A ont alors cherché un lieu de culte ou un édifice où ils pourraient se recueillir devant leur Vierge au pays. Ainsi, la Vierge trouvera refuge dans la basilique de Chèvremont (Chaudfontaine), lieu de pèlerinage administré par des pères carmes et traditionnellement fréquenté par de nombreuses familles liégeoises.

    Mais les pères ont quitté leur couvent et la basilique a mal supporté les injures du temps. En 2017, l’ensemble était mis en vente.

    La statue de la Vierge ne paraissait plus intéresser grand monde et on avait l’intention de s’en débarrasser, voire de la jeter.

    Désormais, la statuette trône au milieu des mannequins et derrière des barbelés, au troisième étage du Remember Museum, où Marcel Schmetz avait déjà reconstitué un baraquement de prisonnier.

    L'article complet d'Yves BASTIN est à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 23 avril 2019.

    A NOTER: À visiter les premiers dimanches du mois aux Béolles, à Clermont (087/44.61.81).