Mobilité

  • SUBSIDES OCTROYÉS PAR LIÈGE EUROPE MÉTROPOLE

    Quatre des cinq projets concernant l’arrondissement de Verviers ont été retenus pour l’octroi de subsides par Liège Europe Métropole, mardi soir. Devraient en profiter les communes de Stoumont, Jalhay, Aubel, Plombières et Welkenraedt ainsi que Malmedy et Waimes, avec un pont suspendu surplombant la Warche qui promet de provoquer un afflux de touristes.

    Avec un accent spécial mis sur la mobilité douce… et des subsides globaux, pour l’arrondissement de Verviers, de 595.000 € pour un total provincial de 2.650.000 €, soit proportionnellement une part du gâteau correspondant au poids démographique verviétois.

    Le quatrième projet retenu concerne l'étude pour une voie lente route du Cimetière américain, à Aubel. Aubel, Plombières et Welkenraedt sont directement intéressés par le troisième projet retenu : celui d’une connexion cyclable et piétonne entre HenriChapelle et Aubel, le long de la route du cimetière américain, sur la crête. Le subside de 50.000 € viserait, dans ce cas, à étudier un projet concret. Néanmoins, Liège Europe Métropole pourrait octroyer d’autres coups de pouce pour la suite du dossier. Dans l’état actuel du dossier, on évoque une dépense de l’ordre de 1.238.000 €. 

    D'un page d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 28 novembre 2019

  • Piste cyclable en projet sur la route du cimetière américain

    Le visage de la N608, entre Aubel et Henri- Chapelle, pourrait fortement changer d’ici quelque temps. D’abord parce qu’on y songe à des aménage- ments cyclables, un projet porté par les communes d’Aubel, Welkenraedt et Plombières. Ensuite parce que la société coopérative Vin du Pays de Herve envisage de bâtir son chai en bordure de cette route de crête.
    Y aura-t-il une piste cyclable d’ici quelques mois entre le carrefour de Merckhof, à Aubel, et le cime- tière américain d’Henri-Chapelle et même au-delà ? L’idée a été en tout cas soumise dans le cadre d’un appel à projets lancé par Liège Europe Métropole. Et elle est soutenue par trois communes traversées par la N608, dans ce secteur : Aubel, Welkenraedt et Plombières (entité sur le territoire de laquelle s’étend d’ailleurs le cimetière américain, qui est en fait situé dans l’ancienne commune de Hombourg). Mais bon, il y a encore du chemin avant d’y arriver, tempère Benoît Dorthu, le premier échevin d’Aubel. Il faut notamment un cahier de charges et définir les zones où rouler à vélo.

    D’un article d’YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 9 octobre 2019

  • Ligne 38 : les usagers attentifs

    Le RAVeL continue à s’étendre de manière tentaculaire dans l’arrondissement de Verviers. Notamment entre Clermont et l’entrée d’Aubel. Mais dans ce cas, il s’agit d’encore stabiliser la cendrée et harmoniser la cohabitation entre usagers, insiste un collectif d’utilisateurs de la ligne 38. Puis ce sera cap sur les Trois bornes…

    « ON NE VEUT PAS QUE CELA DEVIENNE L’E38 »

    Autre remarque, formulée par l’Aubelois Jean-Pierre Stassen : « On demande à tous les usagers de se respecter ». Paul Kerris, du club de marcheurs de Montzen, ajoute : « On insiste pour la convivialité ». Avec un appel aux piétons, joggeurs ou vététistes pour qu’ils empruntent la cendrée plutôt que le tarmac. Sans quoi la végétation risque d’y pousser. Du coup, les usagers du revêtement en cendrée pourraient y perdre leur moitié, au fil du temps. Certains cyclistes devraient aussi modérer leur allure. « On ne veut pas que cela devienne l’E38 »…

    AIX EN VUE

    La suite ? On devrait reprendre en septembre pour finaliser Clermont – entrée d’Aubel. Puis on recommencerait au printemps 2020 pour atteindre Hombourg et Plombières. Resterait alors à grimper jusqu’au pied de la montée des Trois Bornes, ce qui devrait être concrétisé pour fin 2021.

    Par ailleurs, il est déjà possible de rallier Welkenraedt à partir de Plombières en arpentant la ligne 39.

    D'une page d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 1er juillet 2019

  • Un lidar à Froidthier

    Prudence si vous comptez passer par le boulevard des Gérardchamps à Verviers. Un lidar y a été installé ce mercredi matin. Pour rappel, la vitesse sur place est limitée à 50 km/h. N’hésitez donc pas à lever le pied.

    Un deuxième lidar est placé à route d’Aubel à Froidthier sur la commune de Thimister-Clermont. Sur place, il ne faut pas dépasser les 70 km/h. 

  • Deux nouveaux radars fixes au Pays de Herve

    Ils seront tous deux placés sur des axes accidentogènes qui traversent Thimister-Clermont

    Financés par la Région wallonne, ils seront fixes et posés dans des zones limitées à 70km/h où se produisent régulièrement des accidents, à Thimister-Clermont.

    « Il faudra voir si c’est faisable au niveau technique mais, en principe, un devrait être installé sur la N3, chaussée Charlemagne, près du virage de La Forge, et l’autre sur la route entre Battice et Aubel, un peu avant la station Gulf, avant La Minerie », indique le commissaire Jacques Maton, responsable du service roulage au sein de la zone de police du Pays de Herve.

    A priori, ils se trouveront tous deux dans des zones limitées à 70km/h et choisies pour leur côté accidentogène. « Il y a deux méchants virages sur la route de Battice vers Aubel, le premier virage avant la station Gulf et l’autre juste avant le carrefour de Froidthier », indique Jacques Maton qui rappelle qu’il y a également eu de nombreux accidents sur la chaussée Charlemagne.

    D'une page de VICTORIA MARCHE à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 8 juin 2019.