Aubel - Page 4

  • Aubel dans l’inconnu à Vieux Campinaire

    Ces dernières semaines ont été très délicates à Aubel suite au départ de Benjamin Deflandre qui s’est vu signifier sa mise à pied via un SMS du coach avant le match face à Ans il y a deux semaines.Capture d’écran 2019-04-13 à 11.07.00.png

    De l’eau a coulé sous les ponts depuis, car Fontaine, Hubert et Hertay ont décidé d’arrêter les frais en solidarité avec leur coéquipier Benjamin Deflandre. Il reste pourtant deux matchs à jouer cette saison, dont celui de ce samedi à Vieux Campinaire. Au vu des circonstances, cette partie s’annonce extrêmement compliquée quand on sait que l’adversaire des Herbagers est troisième du championnat (début à 20h30). « Il est certain que nous connaissons une situation assez particulière depuis deux semaines », dit Martin Lambot. « On va se rendre à Vieux Campinaire sans les joueurs qui ont arrêté et sans Gerarts, qui est en Égypte. Notre équipe sera complétée par des jeunes joueurs de la P4 et Nicolas Bertho revient. On se rendra là-bas en car et on espère vivre une bonne rencontre même si cela s’annonce difficile. J’espère vraiment que nous parviendrons à repartir sur de bonnes bases la saison prochaine car je n’avais jamais connu une telle situation à Aubel depuis que j’y joue. » -

    C.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 13 avril 2019.

  • Deux matchs à domicile ce dimanche

    Avec le drame qui est arrivé mercredi à Aubel (NDLR : décès d’Yves Forthomme), René Ernst a annulé l’entraînement de jeudi soir et a convoqué un groupe élargi face à Trooz, qui joue sa survie en P1. Aubel, de son côté, jouera pour la mémoire du papa de Vivien (coach de la P3) et aussi pour conserver son brevet d’invincibilité à la maison puisque les Herbagers comptent 14 matches sans défaite au stade Jean-Marie Doome (NDLR : 9 victoires et 5 partages). Maintenant, comment les Aubelois vont-ils s’aligner psychologiquement ?

    Lire la suite

  • Pour que les petits deviennent des grands

    Le comité des parents de l'école communale de Saint-Jean-Sart organise une journée Portes Ouvertes le samedi 27 avril 2019.

  • «Nous sommes vaches». À Aubel, c’est normal !

    À initiative de Solidarité Dogon, l’Abbaye du Val-Dieu accueille l'exposition « Nous sommes vaches » du peintre aubelois Dany Salme.

    Solidarité Dogon est une association basée sur le plateau de Herve qui initie et développe des projets humanitaires au Pays Dogon Capture d’écran 2019-04-12 à 15.43.18.png(Mali) depuis une douzaine d'années. Avec, comme domaines de prédilection, l'école et l'agriculture. Ce qui implique, dans cette région du Sahel, un soutien tout particulier aux problèmes de l'eau et de l'alimentation. Sa principale réalisation, jusqu'ici, a été la création d'une école technique qui, dans la commune de Bandiagara, accueille quelque 700 élèves. Les événements de la dernière décennie (percée du terrorisme et résurgence de conflits ethniques) ne facilitent pas sa tâche.

    IL L’AIME SON PLATEAU CE DANY

    Duis toujours inspiré par ce qui l’entoure, c’est tout naturellement que les vaches, pâturant paisiblement dans les vertes prairies d’Aubel, se sont petit à petit retrouvées dans la peinture de Dany Salme. La douce quiétude de la plus belle des ambassadrices du Pays de Herve se devine ainsi dans chacune de ses nouvelles oeuvres. Conjuguant (hyper)réalisme et fine observation du vivant, l’artiste veille par sa technique à toucher l’âme de ses sujets.

    Cet événement coïncide avec l'ouverture de la cave d'affinage de l'Excellence du ValDieu, le seul fromage belge affiné durant six mois au coeur d'une abbaye. Soyez parmi les premiers à le déguster.

    Lire la suite

  • Le Royal Aubel Football Club pleure Yves Forthomme

    Capture d’écran 2019-04-12 à 15.35.37.pngLe Royal Aubel Football Club a fait part de la triste nouvelle ce jeudi matin : Yves Forthomme (59 ans) est subitement décédé ce mercredi à son domicile. Membre du comité du club aubelois durant plus de 25 ans, Yves Forthomme coachait depuis la saison passée l’équipe féminine d’Aubel.

    Le club a tenu à lui rendre un vibrant hommage ce jeudi matin. « Hier, un homme bon est parti vers d’autres cieux. Yves, un coach investi. Un coach qui était en train de réussir un fabuleux parcours avec ses Dames… Yves, l’éditeur en chef du « Petit Vert » et des « Vertueuses » (NDLR : l’équivalent féminin du journal du club dédié aux messieurs et dont il avait lui-même trouvé le nom), lui qui avait toujours la bonne légende pour chaque photo… Yves, un comitard, présent durant plus de 25 ans au sein de la famille verte et blanche. Toujours là pour aider, toujours là pour ranger, toujours là pour fermer… Yves, le papa, papa de Vivien, notre coach P3, à qui il a insufflé sa passion du football. Notre ami, Yves Forthomme, s’en est allé beaucoup trop tôt. » Victime d’une crise cardiaque survenue mercredi soir à son domicile, Yves Forthomme (59 ans) va laisser un grand vide au sein du club. Mais aussi à l’IPH, une école secondaire à Herve, où il était prof.

    Du côté d’Aubel, des hommages lui seront rendus ce week-end. « L’équipe féminine, actuellement troisième, a décidé de jouer ce dimanche en sa mémoire. Les autres matchs prévus à Aubel samedi après-midi et dimanche auront aussi lieu en sa mémoire », explique Marc Duthoo, le président aubelois, affecté par ce décès soudain et brutal.

    Lire la suite