Aubel - Page 4

  • Les Aubeloises menées de la première à la dernière minute

    Capture d’écran 2020-01-20 à 08.46.07.pngLes premières minutes étaient très compliquées pour les filles de Claude Ernotte, sans réussite et prises à la gorge par la jeune équipe liégeoise. 13-3 au marquoir et un groupe qui devait immédiatement réagir. D’abord en allant chercher des lancers puis en s’appuyant sur une Bottin impériale dans la raquette (8 points dans le premier quart). N’encaissant plus, les Herbagères limitaient la casse au quart (17-13) mais Lhonneux reboostait des Alleuroises filant à 25-15. Faisant tourner son groupe, Aubel voyait Mertens relancer un groupe qui allait être rapidement sifflé. Depuis la ligne des lancers, les Liégeoises repartaient de plus belle alors que sur transition, elles fixaient les chiffres à 32-19 à la pause. À l’image d’une Pequet en manque total de réussite, Aubel souffrait et s’usait face à la pression défensive de ses jeunes adversaires.

    Mais le passage aux vestiaires n’apportait pas tout de suite des solutions aux Vertes encore menées 41-27. Mais Sikora enchaînait deux paniers puis Pirotte faisait feu à distance pour signer un 0-8 et revenir à 41-35. Le match était relancé d’autant que le rebond était favorable avec Bottin et Pesser précieuses dans le travail de l’ombre pour museler les éléments clés adverses. Le match était sur le point de basculer mais, deux tirs adverses redonnaient de l’air aux Alleuroises. Epuisées, les Herbagères n’avaient plus la réussite, payant cher leur entame de match compliquée. Pas de derby féminin donc au Hall du Paire dans un mois.

    Lire la suite

  • Klassen : fracture du zygomatique

    Capture d’écran 2020-01-20 à 08.44.27.pngCe dimanche, Aubel avait une rencontre très abordable sur papier face à Schaerbeek, équipe de fond de classement. Il fallait malgré tout ne pas faire preuve d’excès de confiance face aux Bruxellois. D’emblée, les Herbagers prenaient les commandes de la partie en menant 21-11 à la fin du premier quart. Le deuxième était équilibré car Schaerbeek faisait jeu égal avec le leader du classement qui ne jouait pas un grand match (42-32 à la pause).

    D'un article de CHARLES BOURY à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 20 janvier 2020.

    Lire la suite

  • La deuxième tranche se joue ce dimanche en P3C

    Si les choses sont déjà claires en P3D en ce qui concerne la deuxième tranche, remportée par les Hautes Fagnes juste avant Noël, c’est par contre ce dimanche que cela se décidera en P3C. Trois clubs sont encore en lice : l’Etoile Dalhem, Aubel B et Bressoux. Derrière, trois équipes ne sont qu’à 3 points de Dalhem, mais la différence est beaucoup trop importante au niveau du goal-average (troisième critère de départage) pour être comblée en un match...
    En tout état de cause, Aubel B pourrait bien tirer profit du déplacement piégeux des Dalhemois à Cornesse. Deuxièmes de la tranche avec le même nombre de points (premier critère de départage) et de victoires (deuxième critère), les joueurs de David Malta ont par contre un moins bon goal-average. L’Étoile Dalhem est à +24, Aubel à +19. Ce dimanche, les Aubelois se déplacent à Soumagne, qui occupe la 14e place au classement général. Une victoire semble donc, sur papier du moins, dans les cordes d’Aubel B.
    Mais même si le gain de la tranche est acquis ce di- manche, Aubel B ne sera pas pour autant assuré de prendre part au tour final. Cela dépend en effet du maintien de l’équipe A en P1 et là, c’est plutôt mal embarqué. En cas de bascule d’Aubel A en P2, l’équipe B ne pourrait pas aller au tour final, qui se disputerait alors avec une équipe de moins.
    O.D. dans LA MEUSE VERVIERS du 18 janvier 2020

  • Digregorio et La Calamine ne veulent rien lâcher

    Après 4 bonnes années, Tony Niro va faire son retour pour la toute première fois au stade Prince Philippe calaminois. Le mentor aubelois n’est jamais revenu comme adversaire de l’Union. Il n’était pas présent au match aller (1-4), mais le citoyen de Herve connaît bien l’équipe d’Alex Digregorio et le président Hubert. « Du temps où j’étais à La Calamine », expliquait l’entraîneur des Herbagers, « c’était toujours Égide Sébastian le président. Vincent Hubert était déjà présent dans le club, mais comme CQ de l’équipe B. Je le connais très bien et je savais qu’il avait le profil pour devenir le futur président du club. C’est un très bon gars. Qui a de l’aura, une personnalité et qui sait gérer. »
    Mais ce dimanche, Niro mettra les sentiments de côté, même s’il sait que la tâche sera très ardue... « Vous savez, c’est très clair : c’est la meilleure attaque de la série qui reçoit la plus mauvaise dé- fense... Tout est dit ! Mais on ne va pas aller là en victime consentante. On a su inquiéter Bas-Oha, l’UCE Liège et Dison, donc pourquoi pas aussi Kelmis ? »

    D’un article de PATRICK GODARD à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 18 janvier 2020

  • GROS MORCEAU POUR AUBEL

    Se dirige-t-on vers une finale 100% verviétoise au niveau féminin ? C’est évidemment ce que tout le monde souhaite. Voir Aubel et Spa se défier au Hall du Paire serait évidemment une affiche de feu. Maintenant, il reste encore une étape à franchir pour les deux clubs. Et c’est d’abord les Spadoises qui seront sur le grill avec une rencontre face à la P2 de Sprimont, invitée surprise du dernier carré en ayant sorti la P1 de Herve-Battice. Un duel qui se déroulera dans la salle de Tilff ce samedi à 20h.

    De l’autre côté, c’est dans la salle de Herve-Battice que le RBC Aubel tentera de décrocher son ticket pour la finale. Pour les troupes de Gino Fortuna, ce sera dimanche, 18h, et avec un tout autre adversaire. En effet, le RBC Alleur B, c’est un ténor de P1 qui vient d’aligner plus de 10 victoires consécutives, mais qui sera privé de ses joueuses de régionale. Il y a donc un coup à jouer pour les Herbagères dont l’expérience face à la pression de l’enjeu pourrait faire la différence.