Aubel - Page 3

  • Aubel battu 87-59 à Vieux Campinaire

    Ce samedi, Aubel se rendait à Vieux Campinaire. Un déplacement qui s’annonçait compliqué chez le troisième du classement général d’autant plus que les Herbagers doivent faire sans Hertay, Hubert et Fontaine jusqu’en fin de saison (NDLR : arrêt en solidarité au fait que Benjamin Deflandre a été mis sur la touche). C’est donc à sept joueurs de Régionale 2 que les Aubelois se sont déplacés à Vieux Campinaire. Deux jeunes joueurs de la quatrième provinciale ont accompagné le groupe afin de faire souffler les cadres un peu fatigués.

    Malgré une très bonne volonté et le fait de se battre jusqu’au bout, les troupes d’Arnaud Lardinois se sont logiquement inclinées 87-59.

    Une nouvelle défaite lors de ce deuxième tour qui aura finalement vraiment été très compliqué pour les pensionnaires du Green Capture d’écran 2019-04-15 à 10.05.56.pngTemple. « On a fait jeu égal pendant sept ou huit minutes », explique Sacha Gorlé, le joueur aubelois qui évolue au poste de pivot. « Vieux Campinaire a alors réalisé un premier écart à la fin du premier quart-temps avec notamment une grosse réussite à distance. Puis l’écart a grimpé jusqu’à 15 points à la mi-temps. Nous avons bien tenu le coup en 2e mi-temps avant de connaître un relâchement à la fin. » À noter que les jeunes de la P4 ont joué dans le dernier quart-temps.

    C.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 15 avril 2019.

  • Dernier match de Mauclet à Aubel

    P1

    AUBEL - TROOZ: 1-2

    Les buts : 33e Mauclet (1-0), 47e Mazloum (1-1), 65e Sanna (1-2)

    Aubel : Stassen, Smits, Mauclet, Mutsinzi, Van Melsen, Galère (28e Binot), Meunier, Van Hoof (65e Willem), Lahaye, Campo (75e Kerff), Alvarez Ruiz

    Trooz : Condon, La Mantia, Franchimont, Joao, Dardenne, Knuts, Mazloum (94e Pirard), El Fezzaoui (75e Fuentes), Camara, Delhez, Sanna (80e Cherif)

    Cartes jaunes : Knuts (57e), Lahaye (58e), Mazloum (82e), Mauclet (82e), Fuentes (93e)

    Carte rouge : Knuts (2e jaune, 65e), Mauclet (2e jaune, 88e)

    Arbitre : M. Jacob

    En s’inclinant face à Trooz, Aubel perd pour la première fois de la saison à domicile. Son dernier objectif n’est donc pas rempli. Ajoutons à cela l’exclusion de Mauclet qui a donc livré son dernier match en P1 pour Aubel puisqu’il a déjà acté son départ à Richelle.

    P3C

    Aubel B - Charneux : 5 - 2

  • D’énormes pierres font polémique sur la ligne 38

    Mais pourquoi a-t-on mis de grosses pierres au milieu de la ligne 38 entre Battice et Thimister, à la jonction entre la bande asphaltée et celle en cendrée ? C’est la question que se posent depuis la fin de la semaine dernière bon nombre d’amateurs de cette ancienne ligne de chemin de fer reconvertie en Ravel. Car si l’asphaltage de la moitié du chemin était bien prévu, il semblerait que le placement de cette séparation, qui pourrait être très dangereuse en cas de chute, ne l’était pas…Capture d’écran 2019-04-15 à 09.05.14.png

    Le printemps est là, les arbres sont en fleurs au pays de Herve ; de quoi donner l’envie de faire une balade sur la ligne 38, l’ancienne ligne de chemin de fer reconvertie en Ravel qui relie Melen à Hombourg. Une ligne qui fait justement depuis plusieurs mois l’objet d’aménagements, consistant en la pose d’une bande de tarmac, pour permettre son utilisation par tout le monde et par tous les temps.

    Dans ce cadre, la firme chargée des travaux par le SPW a posé cette bande de tarmac entre Battice et Pierreux (Thimister) avant l’hiver. Elle vient de reprendre le chantier, qui doit la mener cette année jusqu’au tennis à Aubel. Restera, en 2020, la quatrième et dernière phase, d’Aubel à Hombourg. Mais un aménagement fait polémique, notamment sur les réseaux sociaux, dans le cadre de ce chantier. En fin de semaine dernière, d’énormes pierres ont été placées sur le chemin, à la jonction entre l’asphalte et la cendrée. Et plus précisément sur le bord de la partie cendrée, ce qui réduit sa largeur de façon importante.

    D'un article de BRUNO BECKERS à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 15 avril 2019.

  • Michel Remacle finit la saison avec Tilleur !

    Samedi soir, Tilleur s’est imposé à Durbuy. Avec, surprise, l’Aubelois Michel Remacle au poste d’entraîneur.Capture d’écran 2019-04-15 à 09.01.45.png

    « Nous avons décidé d’introniser Michel Remacle en tant qu’entraîneur principal de l’équipe première. Christophe Kinet va devoir faire un petit pas de côté. Une nouvelle grosse opération l’attend. Il devra suivre une période de revalidation par la suite », confiait Quentin Falcione, le directeur sportif des Métallos, au coup de sifflet final.

    Déterminé à aider cette équipe de Tilleur à décrocher son ticket pour le tour final, l’ancien entraîneur d’Aubel savourait ce premier succès.

    « Nous avons livré une solide prestation en première période. Après le repos, nous avons fait le gros dos pour mieux repartir en contre. L’exclusion de Stoffels st venue perturber quelque peu nos plans. Nous nous sommes fait peur en fin de match. Mais la victoire était au rendez-vous », analysait le coach, qui finira donc la saison à Buraufosse mais n’ira pas plus loin.

    « Un projet m’attend au FC Eupen », rappelle-t-il. 

    CHRISTOPHE PECQUET dans LA MEUSE VERVIERS du 15 avril 2019.

  • PESSER, L’EX-CONSEILLER QUI N’ARRIVE PAS À DÉCROCHER

    Capture d’écran 2019-04-13 à 11.10.13.pngFait exceptionnel lundi dernier au conseil communal d’Aubel, il y a eu de l’animation. Elle est venue de la (grande) assemblée des spectateurs et par l’entremise d’un ancien conseiller communal – il a démissionné en janvier dernier – qui a manifestement du mal à accepter de ne plus être au-devant de la scène. Pierre Pesser, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a réagi avec véhémence à la discussion relative à la Commission Consultative d’Aménagement du Territoire et de la Mobilité (CCATM), dont il était d’ailleurs le président. Même s’il était directement attaqué, il aurait dû savoir, après 42 années de conseil communal, que le public ne peut pas intervenir lors des séances du conseil communal.

    Le président du conseil a dû menacer de le sortir de la salle pour qu’il se calme. Comme dit le proverbe, on ne peut pas être et avoir été…

    Dans "Ça va se savoir" de LA MEUSE VERVIERS du 13 avril 2019.