Aubel - Page 3

  • Aubel : toujours pas de clean sheet

    Après 16 matchs de championnat, Aubel n’a toujours pas obtenu de clean sheet. C’est aussi l’équipe qui a le plus perdu jusqu’à présent, puisque les jeunes gars de Tony Niro ont déjà concédé 11 défaites. Pourtant, ils restaient quand même sur un joli 6/6 avant le déplacement à Fize, mais ce dernier s’est à nouveau clôturé par une défaite…

    « Notre problème, c’est que nous prenons vraiment trop souvent de bêtes buts », indiquait le défenseur central aubelois Corentin Willem. « Donc, nous sommes toujours, au moins, obligés de planter 2 buts pour espérer gagner un match ! On a joué 16 rencontres et on n’a toujours pas connu de clean sheet ! Ce n’est pas normal et cela ne peut pas continuer ainsi. Et puis, nous devons absolument réaliser des séries de matchs sans défaite et avec des victoires pour nous en sortir. »

    Bref, la concentration, la jeunesse, peut-être le manque de coaching sur le terrain entre les joueurs font certainement défaut dans les rangs… défensifs aubelois. La saison passée, Michaël Mager avait eu recours à un coach mental. Cela serait-il encore à l’ordre du jour du côté du stade Jean-Marie Doome ? « Non, nous n’avons pas besoin d’un coach mental chez nous. La saison passée, OK, il était venu, mais une seule fois. Sans plus. C’était plus une discussion qu’autre chose. Il n’y a jamais eu d’approfondissement. Nous n’avons pas besoin de cela pour nous en sortir », constatait le défenseur herbager.

    « Sébastien (Duthoo) et Tony (Niro) font très bien leur job. Et puis, Tony Niro, on connaît à Aubel. Il connaît le club et on connaît son exigence. C’est un gars franc et cash. Il parle avec tout le monde, avec son style et ne met pas des gants pour dire les choses quand cela ne va pas. J’apprécie son style », signalait Corentin, avant de conclure. « Le groupe est toujours là. On est motivé. La preuve, samedi matin, nous étions encore 15 ou 16 à l’entraînement. On a toujours l’envie de nous en sortir. On doit absolument gommer nos erreurs et prendre des points, même si le calendrier avant la trêve est plutôt ardu (NDLR : contre Wanze/BasOha, à Geer et contre Dison). » Bref, il y a encore du pain sur la planche à Aubel.

    PATRICK GODARD dans LA MEUSE VERVIERS du 4 décembre 2019.

  • Jonathan plus complice que jamais avec Félicia

    Suite des aventures de Jonathan, notre Aubelois préféré, dans l’Amour est dans le pré ce mardi soir. Un épisode attendu puisque, la semaine dernière, nous avions laissé notre agriculteur sur son histoire avec Félicia dans le jacuzzi de l’Acte 6. L’agriculteur aubelois, qui avait passé une soirée festive avec ses trois prétendantes, l’avait terminée en embrassant l’une d’entre elles dans le jacuzzi de la boîte de nuit d’Henri-Chapelle. Un épisode qui n’avait pas plu Laura et Émeraude qui ont, du coup, fait leur valise.

    EN VOYAGE À DUBLIN Ce qui ne semble pas perturber notre Aubelois qui semble filer le parfait amour avec sa prétendante comme nous avons

    pu le voir dans l’émission de ce mardi. Après avoir été la rechercher au travail, les deux tourtereaux sont rentrés chez Félicia, préparer sa valise avant de partir en voyage. Et ils ont bien deviné, ce sera Dublin pour eux ! Une ville qu’ils ne connaissent pas bien mais qu’ils apprécient déjà pour tous les « pubs » dans lesquels ils pourront se rendre. On l’aura compris, ces deux fêtards se sont bien trouvés.

    Une vraie complicité est née au fil des épisodes entre Félicia et Jonathan et l’épisode le montre bien, ils ne cessent de se taquiner, de se faire des câlins. Mais cette amourette durera-t-elle ? Encore quelques semaines avant de connaître le verdict !

    L.M. dans LA MEUSE VERVIERS du 4 décembre 2019.

  • Stassen Vin déménagera dans son nouveau bâtiment au printemps 2020

    Établie Place Albert à Aubel depuis 1982, la société Stassen Vin s’apprête à vivre un tournant dans son histoire. Elle déménagera dans le zoning commercial d’Aubel au printemps 2020. L’objectif est de proposer toujours plus de nouveaux produits. Le but est de passer de 250 bières spéciales à 600 et atteindre 700 références au niveau des spiritueux.

    D'un article de CHARLES B0URY à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 4 décembre 2019.

     

  • Décès de Madame Marie-Ange BARCHON, veuve de Monsieur Jacques GERARDY

    Capture d’écran 2019-12-02 à 08.03.21.pngLa famille annonce le décès de Madame Marie-Ange BARCHON, veuve de Monsieur Jacques GERARDY, née le 29 mars1929 et décédée le 29 novembre 2019.

    La défunte repose à la chapelle ardente de la résidence “Régina” (2ème étage), rue du Calvaire 1 à Moresnet. 

    La liturgie des funérailles, suivie de l’inhumation au cimetière d’Aubel, sera célébrée en l’église Saint-Hubert à Aubel le mardi 3 décembre 2019 à 10 heures 30.

  • Aubel n’a pas su inquiéter Fize

    Capture d’écran 2019-12-02 à 07.58.26.pngFize a assumé son statut de favori ce dimanche après-midi. Malgré le froid, les hommes de Thierry Deprez ne se sont pas laissé surprendre face à Aubel. Dès la 11e minute, Rovny ponctuait un centre légèrement dévié de Derwael pour donner l’avance aux Hesbignons. « Sans vouloir diminuer notre adversaire, je m’attendais à une rencontre beaucoup plus difficile », analysait Thierry Deprez après la rencontre.

    A la 59e plaçait une tête imparable suite à un corner de Rovny. Dans les cordes, Aubel encaissait un troisième et dernier but dans la minute qui suivait des œuvres de Derwael.

    Tony Niro, dont l’équipe sortait de deux succès, reconnaissait la supériorité des locaux. « La logique du classement a été respectée. On a vu une équipe qui jouait pour le titre et une autre pour le maintien. Fize a profité de son expérience et, de notre côté, on a payé notre non-expérience. Malheureusement, on encaisse un premier but de carnaval alors qu’on était bien rentré dans la partie. En première mi-temps, on s’est même créé plusieurs opportunités. Mais, après la pause, Fize nous a crucifié en quelques secondes. À 3-0 et face à l’une des meilleures défenses de la série, ça devenait très compliqué », expliquait le T1 aubelois qui accueillera Wanze/Bas-Oha, un autre ténor de la série, la semaine prochaine. 

    OLIVIER JOIE dans LA MEUSE VERVIERS du 2 décembre 2019.

    Lire la suite