Aubel - Page 3

  • Laurent Piron aux championnats d’Europe de magie

    Éclaircie dans la grisaille pour le magicien aubelois Laurent Piron. Alors que ses événements sont annulés à cause du coronavirus, il vient de recevoir la confirmation qu’il participera aux championnats d’Europe de magie en juillet prochain. L’occasion pour lui de se faire repérer.

    Comme beaucoup pour le moment, le magicien aubelois Laurent Piron connaît une période pour le moins compliquée à cause du coronavirus. Pour preuve, sa tournée en Autriche vient d’être annulée, de même que plusieurs gros festivals. « Il me reste encore un festival organisé à Turin fin mai mais je ne suis pas du tout certain qu’il se tiendra », note-t-il.

    SE FAIRE REPÉRER

    Et pourtant, ce dimanche, une nouvelle est venue éclaircir son quotidien fort gris. Il participera en juillet prochain aux championnats d’Europe de magie à Barcelone. Une belle reconnaissance pour sa compagnie Alogique qu’il a montée avec sa femme Sylvia Delsupexhe ainsi qu’Hugo Van den Plass, son metteur en scène. « Chaque pays a un certain nombre de places. J’ai postulé et j’ai été repris. Je viens de recevoir la confirmation », sourit-il.

    Mais ces championnats d’Europe ne sont qu’une première étape vers son prochain objectif, les championnats du monde. « Ici, j’ai participé aux championnats de France et j’ai terminé second. Dans quelques mois, ce seront mes premiers championnats d’Europe avant les Mondiaux l’an prochain, j’espère ».Capture d’écran 2020-03-24 à 16.40.20.png

    L’objectif de ces championnats, outre la possibilité de gagner un prix, c’est surtout la visibilité. « Les championnats prennent toujours place lors de grosses conventions. C’est donc la possibilité de se montrer devant de nombreux magiciens avec peut-être la possibilité d’être recruté pour des galas », explique-t-il. Et puis, c’est aussi une façon de tester son numéro devant un autre public.

    DE LA MAGIE NOUVELLE

    En parlant de numéro, c’est « Papper Ball », issu de son spectacle Battement de Peur, qu’il présentera lors des championnats d’Europe. Un numéro qu’il veut en rupture par rapport à la magie traditionnelle.

    « Ça brise les codes, c’est de la magie nouvelle », reconnaît-il. Ici, pas question de pouvoirs du magicien, il se « retire » et devient acteur au bénéfice d’un objet qui est, lui, magique.

    Dans ce numéro de 7 minutes, c’est une boule de papier qui devient star du numéro. « Ça prend place dans un univers magique. Je suis assis au bureau et une boule de papier prend vie. D’abord mesquine, j’arrive ensuite à l’apprivoiser », note le magicien aubelois.

    Face à une soixantaine d’autres magiciens, Laurent Piron espère bien tirer son épingle du lot. Reste à voir si le championnat se tiendra bien. L’Espagne, où il se déroule, est fortement touchée par le virus. « Mais bon, c’est en juillet. On verra bien mais j’espère vraiment qu’il aura lieu ». 

    LOÏC MANGUETTE dans LA MEUSE VERVIERS du 24 mars 2020

  • Les brasseries tournent au ralenti

    Dans le secteur brassicole, on souffre. Notamment à Val-Dieu, où l’on venait d’entamer de gros travaux restructurant l’espace. La fermeture de l’horeca a provoqué l’arrêt de toute la production au fût. De nombreuses commandes ont Capture d’écran 2020-03-24 à 08.23.10.pngété annulées ou reportées, explique Alain Pinckaers, l’administrateur délégué : « On refait donc notre stock ». Ce lundi, une dizaine des 19 personnes du personnel étaient encore au boulot pour la production. Alain Pinckaers pensait avoir encore du boulot cette semaine, et peut-être la suivante. Ensuite, la brasserie sera probablement à l’arrêt. Quant au chantier de transformation de la brasserie (nouvelle brasserie, salle de dégustation, magasin), il est à l’arrêt depuis une semaine, entre autres parce que du matériel doit venir d’Italie. En attendant, les installations actuelles demeurent opérationnelles.

    Au Grain d’orge, à Hombourg, on tourne aussi au ralenti. « On ne livre presque plus rien. », explique Viviane Johnen. On produit environ la moitié de la normale, avec un personnel qui vient en alternance, ce qui permet de respecter plus facilement la distanciation sociale.

  • Décès de Monsieur François CHAPELIER, époux de Madame Maggy VAESSEN

    Pierre Chapelier 90261389_1748664908608741_606676843663196160_o.jpgLa famille annonce le décès de Monsieur François CHAPELIER, époux de Madame Maggy VAESSEN, né à Aubel le 19 avril 1944 et y décédé le  22 mars 2020

    Lire la suite

  • On téléphone aux personnes âgées

    Capture d’écran 2020-03-23 à 08.17.46.pngEn ces temps compliqués de confinement, les personnes âgées sont plus seules que jamais. Que fontelles, comment s’organisent-elle pour leurs courses, ne souffrentelles pas trop de la solitude ? Pour répondre à toutes ces questions, la commune d’Aubel a demandé à trois dames de téléphoner à toutes les personnes âgées.

    « On s’inquiétait alors on a établi un listing des personnes âgées et trois dames téléphonent pour voir de quoi elles ont besoin et discuter un peu avec elles », nous détaille Kathleen Perée, l’échevine de la Communication. « Si par exemple, une personne a des difficultés pour faire ses courses, on s’engage à aller les faire dans notre supermarché local. On vise vraiment les personnes les plus isolées, pas tellement celles qui seraient plus à risque que d’autres. »

    Ces trois dames qui téléphonent aux aînés occupaient d’autres tâches au sein de la commune avant la crise. L’une d’entre elle est en principe technicienne de surface pour le centre culturel. Comme une grande partie de celui-ci est actuellement sans activité, il ne servait pas à grand-chose de briquer le mobilier des pièces vides, elle a donc été réaffectée. Une autre travaille au sein de la bibliothèque, actuellement fermée. La dernière enseigne le néerlandais à des élèves aujourd’hui en confinement. C’est avec cette dame que nous avons pu discuter. « Ce qui me frappe, c’est que les personnes âgées sont relativement bien organisées. Il y en a très peu qui sont vraiment dans le besoin », précise la dame qui a déjà discuté avec 41 personnes au moment de notre interview. « J’ai commencé par les personnes nées dans les années 30 et on m’a demandé de poursuivre jusqu’aux années 60. En ce moment, il n’y a qu’une seule dame qui m’a demandé d’aller lui chercher ses courses. Mais je pense que cette génération-là apprécie de montrer qu’elle sait se débrouiller. Qu’elle est autonome. C’est pour ça que j’ai très peu de demandes. » 

    A.R.(dans LA MEUSE VERVIERS du 23 mars 2020)

    à noter :

    Si intérêt : 087/68.01.36

  • Julien Galère (Ster-Francorchamps) à Warsage

    Capture d’écran 2020-03-23 à 08.21.42.pngVous avez pu le lire dès samedi sur notre édition digitale (http:// verviers.lameuse.be) : deux nouveaux transferts ont été officialisés samedi dans nos clubs régionaux de première provinciale. Il y a d’abord eu le passage de Nicolas Bauduin (Dison) à Aubel, un club qui était encore à la recherche d’un élément à vocation offensive en vue de la saison prochaine. Aubel l’a donc trouvé en la personne de Nicolas Bauduin, qui débarque en provenance du Stade Disonais, où il était revenu durant l’été 2018 après un premier passage d’une saison.

    Et puis il y a eu l’annonce du nouveau club, samedi en fin d’après-midi, de Julien Galère, dont on savait qu’il allait quitter Ster-Francorchamps malgré une convention le liant encore au club du circuit pour la saison prochaine.

    Il retrouvera Michel Remacle, son ancien coach chez les Aubelois, la saison prochaine : le médian offensif originaire de Clermont, également passé par le RFC Malmundaria, vient en effet de s’engager en faveur de Warsage, l’actuel leader de la P2B.

    D'un article d'OLIVIER DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 23 mars 2020