Aubel - Page 3

  • « Tout va à Liège, on n’aura rien ! »

    COUP DE GUEULE

    Ce lundi, on a dû adhérer au Schéma Provincial de Développement Territorial à Aubel. Un projet qui ne semble pas du tout concerner la commune et dont les échevins estiment qu’il ne touchera que Liège et personne d’autre.

    C’est une drôle de présentation à laquelle s’est livré Francis Geron au conseil communal d’Aubel ce lundi.

    L’échevin de l’Urbanisme était chargé de faire adhérer les élus au Schéma Provincial de Développement Territorial.

    Schéma qui est censé régénérer la province de Liège. « Nous, ça ne nous concerne pas de toute façon. Ici, ça va concerner Liège, Liège et Liège », assurait l’échevin.

    GUERRE POLITIQUE ?

    Selon Francis Geron, on assiste en fait à une guerre politique entre les deux cités wallonnes qui abrite des aéroports pour avoir le plus d’influence.

    Il s’agit de Liège et de Charleroi. « C’est une guerre de territoire tout simplement. Ici, tout l’argent va partir pour en finir avec les chancres économiques de Liège. Une fois qu’on aura fini avec ceux-là, on va peut-être faire un peu Visé, et puis nous, on ne verra jamais rien. »

    Malgré toutes ces réserves l’échevin a demandé aux autres membres du conseil d’adhérer à ce schéma. « Si on y adhère, ça ne change rien. Si on ne le fait pas ça pourrait nous être reproché. C’est la seule justification. Je n’en ai pas de meilleures. »

    Une justification qui a semblé suffisante puisque le conseil a adhéré à l’unanimité à ce schéma. 

    A.R. dans LA MEUSE VERVIERS du 16 septembre 2020

  • Pas de marathon pour Colling

    À Aubel, il encadre les jeunes

    Grand adepte de marathon, le néo aubelois, Jean-Yves Colling, va pouvoir se consacrer entièrement à sa nouvelle équipe. Covid oblige, le marathon de Cannes a été annulé. Buteur dimanche à Beaufays, Colling apprécie beaucoup Niro et le rôle qu’il doit jouer dans son groupe.

    À bientôt 33 ans, le citoyen de Rechain se sent déjà comme un poisson dans l’eau à Aubel. Arrivé en ligne droite de Ster-Francorchamps, le médian aubelois, qui fait les nuits dans une entreprise locale, est aussi un grand adepte du marathon. Non pas qu’il court des kilomètres sur un terrain de foot, cela, on ne lui enlèvera jamais, mais l’ancien Sterlain se passionne dans cette discipline depuis quatre ans.

    Ainsi, après les marathons d’Athènes, de Cannes et de Visé à trois reprises (Maarathon), JeanYves s’apprêtait à démarrer ses entraînements pour celui de Cannes qui devait avoir lieu en décembre prochain. « Mais, crise du Covid oblige, il a été annulé début septembre », explique le nouveau joueur de Tony Niro. « Seulement, j’ai conservé le dossard pour 2021. Mais, je n’aurais pas effectué de marathon durant cette année 2020… Je devais normalement commencer ma préparation cette semaine. Je suis suivi par un nutritionniste et un préparateur physique, mais je reporte tout cela à plus tard. Peut-être, referai-je celui de Visé en mai ou juin prochain. »

    D'un article de PATRICK GODARD dans LA MEUSE VERVIERS du 16 septembre 2020

  • L’ancienne gendarmerie sera vendue d’ici un an au maximum

    Le futur se dessine avec plus de clarté pour le centre d’Aubel. Un des grands projets futurs est celui de l’ancienne gendarmerie et de ses abords. L’an dernier, la majorité communale avait décidé d’en faire un hôtel de 22 chambres et huit unités de logements.

    PAS DE PRODUITS LOCAUX

    L’opposition aurait de son côté souhaité que le lieu puisse vendre des produits locaux. Ce ne sera finalement pas le cas. Les promoteurs du futur hôtel ont bien avancé dans le projet, proposant quelques ébauches aux autorités compétentes. Ces ébauches ont fait l’objet de remarques, de sorte que les plans doivent être un peu retravaillés. Mais pour cela, les deux partenaires, Lovenfosse et Alimbattice, ont besoin de stabilité et de garanties. Ils ont donc demandé à la commune s’il était possible de leur promettre que les bâtiments en question leur soient vendus d’ici le 30 septembre 2021 si tant est que le permis d’urbanisme soit accepté.

    Lire la suite

  • ETOILE DALHEM - AUBEL B : 3-1

    Les buts : 17e Pauporte (0-1), 18e Montalvo (1-1), 19e et 44e Belli (3-1).
    Etoile Dalhem : Debens, De-champs, Nizet, Belli, Lejeune (80e Lejeune), Adam, Montalvo, Mazouze (65e Martin), Ashgari, De Jaeger, Giu-liano.
    Aubel B : Massart, Malta, C. Beckers (60e Pelsser), C. Dejalle, L. Dejalle, Pauporte, Marlet (60e Lennertz), Remade, L. Beckers, Meyers, Schonbrodt (75e Dumont).
    ► Cartes jaunes : Marlet, Mazouze, Ashgari, Montalvo, Giuliano, Malta, Remade.
    ► Arbitre : M. Hentschel.

  • Aubel est revenu à 2-2 avant de perdre pied

    Au terme d’un premier acte marqué par un brin de nervosité et du déchet dans le jeu, les deux équipes étaient dos à dos. Boulton avait repris de la tête un service de Campo (0-1) ; Florent Turco avait répliqué en récupérant un ballon repoussé par Beckers sur une infiltration de Temsamani (1-1). Beaufays semblait prendre l’ascendant à la reprise et Th. Turco donnait l’avance au Sporting (2-1) avant de louper, comme Presti, des balles de break. Sur un coup de coin repris par Boulton, Colling récupérait le ballon pour égaliser (2-2). Mais Beaufays se montrait plus entreprenant et plus costaud pour émerger sur des réalisations de F. Turco (3-2) et de Lindemann (4-2). « Les meilleurs ont gagné », reconnaissait Tony Niro. « Il y avait plus de détermination et de vivacité chez nos adversaires. Nous avions réussi à égaliser en exploitant nos dix meilleures minutes du second acte mais à 3-2, l’équipe a baissé pavillon. C’est encore trop naïf ».
    Deux blessures à déplorer: Maxime Kerff avant le match et Fred Curreri (adducteurs) dès la 25e. 


    YVES COLETTE dans LA MEUSE VERVIERS du 14 septembre 2020

    Lire la suite