Aubel - Page 2

  • L'Âge d'or suspend ses activités

    Suite à la prolongation des mesures de confinement, c’est avec beaucoup de regrets que je vous informe que les réunions de notre amicale sont reportées jusqu’à une date indéterminée.

    L'excursion prévue le jeudi 16 avril à Spa et Francorchamps est malheureusement annulée.

    En ce qui concerne la suite de nos activités, nous ne manquerons pas de vous tenir informés en temps utile.

    Je ne manquerai pas de vous faire part de la reprise de nos activités dès que la situation générale du pays le permettra.

    Prenez soins de vous et de tous ceux qui  vous entourent.

    Hubert DENIS;
    Président.

  • Aubel coiffé par Ans pour la montée en Régionale 1

    À l’opposé de la province de Liège, l’AWBB a décidé d’adopter le principe de montées/descentes comme c’est le cas en Flandre. Cela pour permettre, notamment, à Gembloux d’accéder à la TDM2 dont Verviers Saint-Michel, pour rappel descendra.

    Autre conséquence : Ans, qui précède Aubel et le Fresh Air dans le nouveau classement, rejoindra la R1 au détriment des Herbagers. Ceux-ci auront donc tout perdu en ce début d’année puisqu’ils menaient avec plusieurs victoires d’avance.

    Les défaites du début de l’année auront brisé le rêve de rejoindre la R1. Un objectif qui restera celui des Aubelois la saison prochaine.

  • Lockdown party au profit du CHR

    Vendredi dernier, trois DJ’s de la région avaient décidé d’organiser une soirée virtuelle pour vous occuper durant cette période de confinement. Suite au succès de cette première édition de la « LOCKDOWN – Stay home & party with us » le Hervien Shiver, Flow’, de Bruyères, et ArSeN-x, de Saint-Jean-Sart (Aubel) ont décidé de remettre le couvert ce vendredi soir. Petite nouveauté, un lien sera proposé pour réaliser un don au CHR afin de les soutenir durant cette crise du coronavirus.

    « Vu le succès de vendredi passé, on remet ça ! Cette fois-ci, petit changement de plan. Un lien vous sera proposé pour soutenir le CHRV, qui lutte tous les jours contre ce p**ain de virus ! Alors pour eux, faites la fête avec nous, restez chez vous, et n’hésitez pas à faire un petit don vendredi » peut-on lire sur leur page Facebook. Le live de ce vendredi sera diffusé sur Youtube https://bit.ly/LOCKDOWNytb.

  • Fin de championnat en foot : quelle option choisir ?

    Capture d’écran 2020-03-25 à 08.19.58.png« Même si on doit jouer deux à trois fois par semaine »

    « Aller jusqu’au bout du championnat, je suis pour à 100 % », annonce Vincent Heins (Ster-Francorchamps), qui fait partie des 47 coachs de la province (sur 80) qui sont favorables à cette option. « Et ce, même si on doit jouer deux voire trois fois par semaine pendant trois semaines. Je pense que tout le monde est d’accord avec cela car tout le monde serait à égalité si on doit jouer les mardis, les jeudis et les dimanches. »

    Jean-Paul Nyssen, le coach de Minerois, aimerait également aller au bout de la saison. « Il reste encore 21 points à prendre, c’est énorme. On doit mettre tout en œuvre pour arriver au bout des projets commencés, de manière décente. J’espère que ce sera le cas aussi pour l’année scolaire », indique notre interlocuteur, prof de langues dans le secondaire.

    Tony Niro (Aubel) : « Reprendre la 2e semaine de septembre » « Je suis pour terminer le championnat, mais à condition qu’on retarde le départ du suivant. Il faut un mois de congé en juillet puis 5-6 semaines de préparation et il faudrait donc recommencer le championnat la deuxième semaine de septembre. »

    D'UN DOSSIER DE LA RÉDACTION SPORTIVE à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 25 mars 2020

  • Coiffeurs fermés

    Le gouvernement a décidé mardi de fermer les salons de coiffure jusqu’au 5 avril. Il n’y a plus d’exception. Même avec rendezvous, même avec un seul client à la fois, tous les salons doivent fermer. En Wallonie, le ministre Willy Borsus proposera au gouvernement d’étendre aux coiffeurs l’indemnité de 5.000 € promise aux entreprises fermées en raison de la crise. En Région bruxelloise, les coiffeurs auront droit à une indemnité de 4.000 €. Un certain nombre de coiffeurs, furieux de ne pas être contraints à la fermeture comme la plupart des commerces non alimentaires, avaient menacé lundi de mettre le gouvernement en demeure si ce dernier ne modifiait pas sa politique en la matière.