Aubel - Page 2

  • Championnat de Belgique de Rollerski

    Courses jeunes, seniors et masters affilé(e)s

    Le rollerski est, au départ, une manière de s’entraîner l’été pour la saison de ski de fond. Le parcours de Messitert est reconnu, depuis 2 ans, comme un excellent parcours pour notre sport (revêtement idéal et légèrement vallonné).

    Bar et petite restauration par le comité de quartier de Messitert

    Rendez-vous au carrefour Himmerich/rue des Bocages

    Inscriptions avant le 15 septembre 2019

     

    Organisation : les Skieurs Réunis des Hautes Fagnes (SRHF)

  • Val-Dieu - Observatoire à oiseaux

    Natagora Pays de Herve, soutenue par l’association AVES Liège, a construit un observatoire tout en bois, jouxtant l'étang du Moulin et les terrains avoisinants, soit l'ensemble 7 Ha de la Réserve Naturelle Natagora du Val-Dieu. Cet observatoire est l'œuvre de nombreux bénévoles. Ceux-ci ont réalisé un bâtiment durable qui permet aux amateurs d’observer la flore et la faune de l’étang sans la déranger. Grâce à des panneaux pédagogiques, chacun peut identifier les espèces observées.

     

  • Le Net-Volley aubelois est en fête. Pourquoi ?

    Les membres fêtent le 30° anniversaire du club qui leur est cher et qu’ils animent chaque  semaine par des  entraînements et des participations aux différents championnats. Le  club compte une équipe en 3 et 3 équipes en 4.

    C’est ce mercredi 18 septembre que  les responsables du club  ont  battu le rappel. En effet, une cinquantaine d’adultes se sont  retrouvés au Moulin du Val-Dieu pour  fêter ce 30me anniversaire. C’est ainsi que  les membres fondateurs toujours en vie ont eu l’occasion de découvrir des photos, des affiches , rappel du long  itinéraire parcouru par tous  les joueurs. C’était  aussi l’occasion de connaître les  membres encore actifs et jeunes d’âge et de  caractère. Bravo mesdames et messieurs sans  oublier les dames  qui ont toujours été à la disposition du club, derrière le comptoir.

    Durant  l’apéritif offert par notre ami Léon, Gérard et Etienne ont eu l’occasion de tracer l’historique du club depuis sa fondation. C’était au tour d’Elisabeth de faire  mémoire de son papa décédé sur  un terrain de volley.

    Un ancien s’est fait  un plaisir de remercier les membres actuels pour  l’invitation adressée pour participer à cette partie festive. Il s’est fait  un plaisir d’énoncer les fondements qui, aujourd’hui, sont  la base de l’animation de ce  club. En effet, sur  un document établi par ce  club, nous découvrons des termes importants : faire, agir, participer, bouger, se sentir bien dans sa peau, le groupe, le  meilleur de  soi-même, le respect des règles, la fête, la  joie, découverte de  l’autre, le partage du bonheur  ou du malheur, devenir, l’amitié.

    Et pour faire la fête, c’est une cinquantaine de personnes qui se sont  mises à table pour boire  un coup, pour manger un bout mais surtout pour échanger.

    Félicitations à vous tous et  toutes ! Bon championnat pour  les  4 équipes et renforcement de toutes  les valeurs que  vous  vivez sur le terrain et en dehors.

    P. Bour

  • Kevin Aerts vit un début de saison compliqué avec sa nouvelle équipe

    Lors des cinq premiers matchs en championnat, Aubel a encaissé pas moins de quinze buts. Une situation qui n’est pas facile à gérer pour Kevin Aerts, arrivé cette saison. Le gardien espère que son équipe va se ressaisir et commencer à prendre des points.

    Face à la Calamine, les hommes d’Ernst étaient déjà menés 0-2 après 6 minutes de jeu. Une situation qui n’est pas acceptable, Capture d’écran 2019-09-18 à 10.10.30.pngcomme le confirme Aerts : « On a vraiment été naïfs. Après 15 minutes, on aurait pu être menés 0-3 ou 0-4. Par la suite, on a essayé de monter plus haut et de presser. Pendant 30 minutes, on n’a pas vu la différence entre les deux équipes. Ensuite, on rentre aux vestiaires, on discute de ce que l’on doit faire, on revient sur le terrain, et une minute plus tard, rebelotte, on prend le 0-3. Je sais qu’on est jeune, mais si on n’arrive pas à apprendre de nos erreurs, ça n’ira pas. Il faut absolument que tout le monde se remette en question. Le temps que ça ne sera pas fait, ça va être difficile, encore plus contre des équipes comme la Calamine et Dison. »

    Une nouvelle fois, comme face à Dison, Aubel a fait jeu égal avec la Calamine pendant une partie de la rencontre. Malheureusement, des erreurs évitables ont coûté le match aux locaux : « C’est ça le problème. On prend souvent les mêmes buts, parce qu’on est naïfs comme je le disais. Il faut absolument corriger ça » nous confie le gardien, qui ne vit pas non plus une situation facile en ce moment : « C’est compliqué. Ici, le premier but, la balle a le temps de faire trois fois l’aller-retour dans le rectangle, et personne ne la dégage. Le joueur de la Calamine se retrouve seul et marque, ça ne peut pas arriver. Deuxième but, pareil. C’est une passe en retrait pas bien appuyée, qui termine de nouveau en but évitable. Il faut que l’on continue et que l’on s’améliore » Alors qu’il a déjà encaissé de nombreux buts depuis le début de la saison, Aerts sait que cela fait partie de son boulot, même si ce n’est évidemment pas plaisant : « Ce n’est pas juste, mais c’est comme ça, c’est le foot. Je sais bien que le gardien a une place à part. J’essaye d’apporter l’expérience aux jeunes, même si ce n’est pas évident. J’espère que dans leur tête ça va aller, qu’ils ne vont pas s’écraser. Ils sont bourrés de qualité, mais il va falloir qu’ils gomment ces petites erreurs. » 

    NICOLAS EVRARD dans LA MEUSE VERVIERS du 18 septembre 2019.

  • 7 logements sociaux à créer à Aubel

    Avec 40.000 ménages en attente, les besoins en logements sociaux sont grands. Un schéma de développement régional réalisé au niveau wallon identifie les zones de construction les plus pertinentes, au regard des demandes, de l’emploi, des services.

    Un accroissement net de 12.000 nouveaux logements publics d’ici 2024 : c’est l’objectif que s’est fixé le gouvernement wallon. Mais où créer ces nouveaux logements ? Le centre d’études en habitat durable (CEHD) a mis sur pied un schéma de développement régional du logement public qui identifie les communes où il serait pertinent de créer du logement public d’ici 2030, en tenant compte des pôles d’emploi et des services. Selon le centre, le parc de chaque commune devrait être égal à 1,5 fois la demande pour couvrir celle-ci.

    Résultat ? 92 communes ont été identifiées comme pertinentes pour accueillir de nouveaux logements sociaux. Avec un total de 8.961 logements. 

    Aubel figure sur la liste avec 7 logements à créer, tandis que Plombières n'y figure pas comme Charleroi, Mouscron, Quiévrain, Boussu et Spa... « Cette situation résulte du fait que ces communes possèdent déjà à l’heure actuelle un nombre de logements équivalent à 1,5 fois le nombre de candidatures. Remplissant déjà l’objectif de couverture, elles ne doivent pas créer de nouveaux », indique-t-on.

    D'une double page à lire dans LA MEUSE du 18 septembre 2019.