Football

  • Fin de championnat en foot : quelle option choisir ?

    Capture d’écran 2020-03-25 à 08.19.58.png« Même si on doit jouer deux à trois fois par semaine »

    « Aller jusqu’au bout du championnat, je suis pour à 100 % », annonce Vincent Heins (Ster-Francorchamps), qui fait partie des 47 coachs de la province (sur 80) qui sont favorables à cette option. « Et ce, même si on doit jouer deux voire trois fois par semaine pendant trois semaines. Je pense que tout le monde est d’accord avec cela car tout le monde serait à égalité si on doit jouer les mardis, les jeudis et les dimanches. »

    Jean-Paul Nyssen, le coach de Minerois, aimerait également aller au bout de la saison. « Il reste encore 21 points à prendre, c’est énorme. On doit mettre tout en œuvre pour arriver au bout des projets commencés, de manière décente. J’espère que ce sera le cas aussi pour l’année scolaire », indique notre interlocuteur, prof de langues dans le secondaire.

    Tony Niro (Aubel) : « Reprendre la 2e semaine de septembre » « Je suis pour terminer le championnat, mais à condition qu’on retarde le départ du suivant. Il faut un mois de congé en juillet puis 5-6 semaines de préparation et il faudrait donc recommencer le championnat la deuxième semaine de septembre. »

    D'UN DOSSIER DE LA RÉDACTION SPORTIVE à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 25 mars 2020

  • Julien Galère (Ster-Francorchamps) à Warsage

    Capture d’écran 2020-03-23 à 08.21.42.pngVous avez pu le lire dès samedi sur notre édition digitale (http:// verviers.lameuse.be) : deux nouveaux transferts ont été officialisés samedi dans nos clubs régionaux de première provinciale. Il y a d’abord eu le passage de Nicolas Bauduin (Dison) à Aubel, un club qui était encore à la recherche d’un élément à vocation offensive en vue de la saison prochaine. Aubel l’a donc trouvé en la personne de Nicolas Bauduin, qui débarque en provenance du Stade Disonais, où il était revenu durant l’été 2018 après un premier passage d’une saison.

    Et puis il y a eu l’annonce du nouveau club, samedi en fin d’après-midi, de Julien Galère, dont on savait qu’il allait quitter Ster-Francorchamps malgré une convention le liant encore au club du circuit pour la saison prochaine.

    Il retrouvera Michel Remacle, son ancien coach chez les Aubelois, la saison prochaine : le médian offensif originaire de Clermont, également passé par le RFC Malmundaria, vient en effet de s’engager en faveur de Warsage, l’actuel leader de la P2B.

    D'un article d'OLIVIER DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 23 mars 2020

  • Tony Niro verra ses gars les deux prochains jeudis

    A Aubel, on improvise aussi, mais Tony Niro a déjà mis en place un programme d’entretien pour ses gars vu Capture d’écran 2020-03-18 à 08.30.47.pngl’interdiction de s’entraîner et de jouer. « On s’est vu jeudi dernier au souper traditionnel organisé et j’ai remis à mes gars un programme à suivre et pour lequel nous nous verrons, en principe, les deux prochains jeudis afin de faire le point ou s’il y avait des questions. »

    Le coach aubelois comprend la situation. « La décision de stopper est logique. Il y a des risques et puis la santé prime avant tout. On doit l’accepter et s’adapter ».

    En coulisses, Niro et le comité avaient vu différentes pistes mais certaines se sont rétractées… « Oui, on veut encore faire un ou deux joueurs, mais les négociations actuelles n’ont pas abouti. Il n’y a pas le feu au lac non plus. J’ai 17 joueurs plus 2 gardiens actuellement. On est déjà paré ».

    Jabo Mutsinzi rejoindra UCE Liège en juillet prochain, alors que Delhalle ira à Herve et Barzin à Saive. Ce qui clôture les départs du noyau actuel, après les 4 autres déjà connus.

    PAGO dans LA MEUSE VERVIERS du 18 mars 2020

  • Un derby Hombourg-Trois-Frontières pour jouer la demi-finale face à Aubel,

    Place à la demi-finale de la coupe de la Province ce jeudi soir (20h) entre Hombourg et Trois-Frontières. Un derby déséquilibré sur le papier mais la coupe et les derbys sont toujours des matchs spéciaux. Alors que les Frontaliers peuvent sauver leur saison, Hombourg tentera, lui, d’aller chercher un autre derby face à Aubel. Hombourg-Trois-Frontières. Le quatrième contre le quatorzième en championnat. Sur papier, le derby qui nous attend ce jeudi soir, en quart de final de la coupe de la Province, parait déséquilibré. « Mais il n’y a pas de favori dans un derby, estime Xavier Stassen, le coach des Hombourgeois. Je connais Fabrice, je sais que c’est le roi de l’intox et qu’il ne viendra pas en victime consentante. Honnêtement, je pense que c’est du 50/50 ».

    Même si Fabrice Burdziak ne compte évidemment pas venir en « victime consentante », pour reprendre les mots de Xavier Stassen, son discours est plus nuancé. « Hombourg, c’est l’équipe au top, nous, on enchaîne plutôt les flops actuellement même si on vient de casser cette dynamique en prenant un point ce weekend. Malgré ça, si les bookmakers devaient faire des pronostics, ce serait certainement Hombourg qui serait favori », estime le coach des Frontaliers.

    « Mais on ne sait jamais », lance-til. Et il a des raisons de croire que tout n’est pas joué d’avance. D’abord, il Capture d’écran 2020-03-12 à 08.10.15.pngalignera, pour la première fois depuis longtemps, le même onze deux semaines d’affilée. De l’autre côté, Xavier Stassen nous apprend qu’il devra conjuguer avec quelques bobos. Hick, Monié, Schnackers et Dehon ne devraient en effet pas être de la partie.

    Xavier Stassen estime par ailleurs que dans ce type de derby, il y a toujours une part de chance.

    « On en avait eu lors du match aller. J’espère qu’elle restera dans notre camp mais ça peut vite tourner. On verra », lance celui qui rêve déjà de jouer la demi-finale face à Aubel, un autre voisin. « Honnêtement, ce serait le scénario idéal. Dans l’équipe, on a cinq Aubelois plus Arnaud (Dehon, ndlr) et moi-même qui avons joué là-bas l’an dernier. Jouer Aubel, un samedi de Pâques, ce serait vraiment chouette, un beau retour aux sources. Mais il ne faut pas oublier qu’on doit d’abord faire face à un adversaire coriace », rapporte-t-il.

    De l’autre côté Trois-Frontières a une chance de sauver sa saison en remportant cette coupe.

    « Si on est là, ce n’est quand même pas par hasard. L’effectif a de la qualité, à nous de le prouver » conclut Fabrice Burdziak.

    LOÏC MANGUETTE dans LA MEUSE VERVIERS du 12 mars 2020

  • Van Muylder entre et fait marquer

    Capture d’écran 2020-03-11 à 08.15.42.pngAubel n’est, de nouveau, pas passé à côté de son match capital face à Ougrée dimanche et poursuit sa marche en avant, tel le Cercle de Bruges en D1A ! Dimanche, Kilian Van Muylder (20 ans) est monté au jeu à la 70e et a offert l’unique but de la partie à l’inévitable Anthony Boulton. Le Verviétois de 20 ans qui étudie la kiné à l’université expliquait cette montée au jeu.

    « Cela fait plaisir pour moi et pour l’équipe. Le coach m’avait dit en montant au jeu que j’étais capable de changer la situation du match, en me donnant à fond. Ainsi, en une minute, le match a basculé. Au départ je pars en « une-deux » dans le dos de la défense ougréenne et étant trop décalé sur le côté. J’avais pourtant vu Anthony (Boulton), mais il m’était impossible de le joindre. J’ai donc frappé au but et le gardien a repoussé dans les pieds d’Anthony qui a marqué ! J’étais hyper content. J’aime marquer, mais j’apprécie plus de faire marquer. À la base, je suis un No 10 ». Avec une formation à Liège, Visé, Eupen, puis… Tongres, Kilian est arrivé à Aubel via… Spouwen. La saison prochaine, il retournera dans le Limbourg à Herderen-Millen, un club qui joue la tête en P2. « Ils veulent monter, puis jouer les premiers rôles en P1. Aubel m’avait signifié qu’il ne comptait plus sur moi la saison prochaine. Ils privilégient les gars du club et de la région. Je dois l’accepter et n’ai pas de souci avec cela. Ainsi, j’ai recontacté mon ancien coach de Spouwen qui m’a aiguillé vers Millen et l’affaire a été vite entendue. Je parle le néerlandais et je vais retrouver des anciens équipiers de Visé ». 

    PATRICK GODARD dans LA MEUSE VERVIERS du 11 mars 2020