Festivités

  • La première de l’abbé Kabongo

    Des dizaines d’animaux – et leurs maîtres – ont rejoint le centre d’Aubel ce dimanche matin, pour la traditionnelle fête de la SaintHubert et la bénédiction des animaux. Mais cette fois, ce n’était pas l’abbé Benoît Sadzot qui bénissait les animaux, mais bien son remplaçant arrivé en poste début octobre, l’abbé Gilbert Kabongo. Saint Hubert, le Saint Patron de la paroisse aubeloise, a de nouveau été fêté de la manière la plus fervente qui soit en ce premier dimanche de novembre. Cette manifestation organisée par la Société Royale Saint-Hubert tient une place particulière auprès du grand public. La mini-procession de la Châsse de saint Hubert, une œuvre en bois sculpté datant du 17 e siècle, a donc – comme à l’accoutumée – ouvert les festivités populaires.

    Après la messe, la traditionnelle bénédiction des animaux pouvait commencer. Avec comme maître de cérémonie, pour la première fois, le nouveau curé de l’unité pastorale regroupant Aubel, Thimister et Clermont. Et manifestement, l’abbé Gilbert Kabongo se méfie des grands quadrupèdes ! Il est resté bien sagement « collé » aux barrières là où son prédécesseur n’hésitait pas à s’avancer, voire à aller caresser le museau des chevaux…

    Renseignements pris, il s’agissait effectivement d’une grande première pour le moine bénédictin, qui nous avoue cependant avoir déjà assisté à ce genre de grand rassemblement animalier : « Ma communauté se trouve à Ottignies. Et, avec elle, je suis déjà allé à Saint-Hubert même afin de prendre part à la fête du Saint Patron de la ville. Mais c’est la première fois que la responsabilité de bénir les animaux m’incombe, en effet… » Enfin plus à l’aise, c’est un ecclésiastique bien plus souriant et détendu qui a vu défiler les propriétaires de petits animaux tels que chiens et chats qui allait mettre un terme à cette cérémonie partagée entre traditions religieuses et folklore local. 

    F.H. dans LA MEUSE VERVIERS du 4 novembre 2019.

  • LES SURPRISES DE LA FETE « POP »

    Tout d’abord merci à toute l’équipe des  Jeunes pour la  manière dont  ils ont  pris leurs responsabilités pour  organiser chaque  journée de ce beau rassemblement. Se donner les moyens pour  animer un village, pour  favoriser les rencontres entre aubelois, entre aubelois et  non–aubelois, procurer de la  joie à toute une  population c’est cela être CITOYEN RESPONSABLE, c’est cela BATIR DES PONTS , ne fut-ce que 3 jours, c’est un peu peu mais c’est déjà cela.

    Abordons  la surprise.

    Vendredi soir, lors du passage du cortège, un monsieur  coiffé d’un chapeau, portant des  lunettes foncées, se présente  à moi, enlève son chapeau, me salue et  me dit : «  Je  parie que  vous  ne me  reconnaîtrez pas » ? De fait, dans  l’instant qui suit, cette figure  ne  me  dit rien. Dans  les secondes  suivantes, après avoir bien cerné son visage, je  me dis et je  lui dis :  « Tu as  une tête de Vaessen ». Exact, me dit-il. Il poursuit :  « Quel est mon prénom » ? Le temps de passer la famille en revue, il y a Jean et Benoît, je réponds dans l’immédiat c’est Benoît. Exact, me dit-il.

    Un brin de conversation, car le cortège  avance, me rappelle son âge, la durée de son séjour en Australie, des souvenirs d’école de la rue de  la Station, revenu à Aubel depuis  le  1eraoût. Il n’était  plus revenu à Aubel depuis 9 ans. Il est retourné ce  mercredi 21 août. Mais la meilleure, c’est quand  Benoît me dit qu’il avait des nouvelles d’Aubel par sa famille mais aussi par mes quelques  lignes qui paraissent sur le blog « Aubel-Plombières, Fourons-Visé, de notre opérateur Jean-Louis.

    Tu vois,  Jean-Loui,s que ton initiative qui dure (Bravo ) a une portée très sociale. Donc à poursuivre.

    J’ai eu le plaisir de croiser le regard de Pierrot Gérardy, revenu aussi à ses racines pour vivre la  fête POP. Je croyais qu’il n’y avait  qu’une émission à la RTBF pour les Belges installés à l’étranger mais nous  voyons que notre blog est  bien plus que cela et bien près de chez nous donc d’actualité pour  nos concitoyens lointains.

    On ne sait jamais : bonjour Benoît, bonjour Pierrot, un bonjour des aubelois.

    P. BOUR.

  • Œufs d’Aubel et lard de Malmedy pour l’omelette du 15 août

    Si à Liège, c’est le péket qui coule à flot lors des festivités du 15 août, on est plutôt porté sur les œufs du côté de Malmedy, puisqu’on en casse chaque année 10.000 sur la place de Rome pour confectionner la fameuse omelette géante. Une omelette géante mais une omelette locale puisque les 10.000 œufs viennent d’Aubel, alors que les 30 kilos de lard sont issus de chez Porc Qualité Ardenne. Ajoutez à ça 8 kilos d’épices, 3 kilos d’ail émincé et 50 litres d’huile et vous avez les ingrédients de cette omelette inimitable, qui demande aussi une bonne pincée d’huile de coude.

    Lire la suite

  • FUTURE ESCALE DU BEAU VELO DE RAVEL À AUBEL ?

    Les vélos n’ont pas été les seuls à s’élancer sur les chemins de traverses plombimontois. Car outre la grande boucle de 24 km et celle de 8,4 km encadrée par l’ADEPS pour les enfants, les familles et les personnes à mobilités réduites, la nouveauté de cette année 2019 consiste en une balade à pied, guidée, sur les Sentiers de Grande Randonnée (GR).

    Le peloton, encadré par des moniteurs, s’est donc élancé sur ces 9 km juste après le départ des cyclistes. De quoi donner matière à réfléchir à l’échevin aubelois Benoît Dorthu, présent sous l’arche du départ et qui devait confier : « Le Beau Vélo à Aubel ? Pourquoi pas ? Je vais y travailler pour l’année prochaine ». À suivre donc…

  • Parmi "Nos coups de cœur" pour le week-end

    Capture d’écran 2019-07-20 à 08.17.45.pngLa méga brocante d’Aubel en sera à sa 47e édition ce dimanche (R.D.)

    Ce sera déjà la 47e méga brocante qui se déroulera ce dimanche de 8h à 16h, à Aubel. Organisée par l’Office du Tourisme, elle rassemble plus de 300 exposants.

    Infos : 087/ 68.01.39.

    (La MEUSE VERVIERS du 20 juillet 2019)