Environnement

  • Subsides énergétiques de plus de 3 millions pour les écoles

    ureba.JPG

    Sur une enveloppe de plus de 50 millions d’euros de subsides Ureba (rénovation énergétique de bâtiments)
    à destination des écoles, l’arrondissement de Verviers reçoit plus de 3 millions.

    D'un article d'AURÉLIE FRANSOLET à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 13 novembre 2020

  • Intradel distribue des films alimentaires réutilisables

    Dans le cadre des actions locales de prévention en vue de réduire la quantité de déchets, Intradel et 70 communes proposent une alternative zéro déchet aux films alimentaires jetables, avec le soutien de la Région Wallonne et de la Province de Liège. Il s’agit d’un film alimentaire réutilisable à la cire d’abeille. Au total, ce sont 40.000 pièces qui ont été distribuées aux communes liégeoises participantes, chargées de les offrir à leurs citoyens.

    Réduire sa quantité de déchets est aujourd’hui devenu une évidence, tant pour l’impact économique qu’écologique. Mais il est toujours bon de sensibiliser au maximum la population à cette problématique via notamment des actions menées dans nos communes par le biais d’Intradel, gestionnaire des récoltes. Cette dernière vient d’ailleurs

    d’annoncer une nouvelle initiative, ludique et qui vise à réduire la quantité de déchets liés aux emballages à usage unique (aluminium, cellophane, etc.).

    À LA CIRE D’ABEILLE

    Il s’agit d’un film alimentaire réutilisable, enduit à la cire d’abeille. « Il permet de recouvrir un plat, un bol mais aussi d’envelopper directement les aliments pour les conserver sainement et durablement. Il évite l’utilisation de films alimentaires jetables. C’est un emballage imperméable et respirant à base de cire d’abeille qui est un antiseptique et antifongique naturel. Il protège votre concombre, recouvre vos plats… mais ne remplit pas vos poubelles », détaille Intradel. Et, détail important, ce film alimentaire est aussi… local, puisque sa conception est belge, via la société WRAPI située à Leuze-Eghezée.

    Septante communes de la province (dont Aubel et Plombières) vont recevoir ce produit. Au total, 40.000 films réutilisables vont leur être distribués. À chacune de ces communes de les redistribuer à ses citoyens.

    ÉMILIE DEPOORTER dans LA MEUSE VERVIERS du 12 novembre 2020

  • Développement rural

    Une opération de développement rural (ODR) démarre à Aubel, l’occasion de donner votre avis et de proposer des projets concrets pour votre village et/ou votre commune.
    Vous avez certainement reçu un flyer dans votre boîte aux lettres, ou été informés via d’autres canaux du lancement de consultations villageoises dans le cadre de l’Opération de Développement Rural de la commune d’Aubel.
    En effet, la population de tous les villages de l’entité était invitée à venir donner son avis sur son village et sa commune et à proposer des projets concrets, afin d’améliorer les conditions de vie des Aubelois.
    Malheureusement, et ce dû à la situation sanitaire, ces réunions citoyennes ont dû être reportées à l’année prochaine afin de garantir une bonne participation de tous les citoyens. Cette participation représentant l’essence même de l’opération.
    Malgré ce report des consultations villageoises, nous vous invitons via cet article à prendre connaissance des tenants et aboutissants de cette opération. Vous trouverez toutes les informations en lien avec l’opération sur le site web de celle-ci : www.aubeljeparticipe.info
    Nous voulons remercier les nombreuses personnes s’étant inscrites aux réunions villageoises et espérons vous retrouver au moins aussi nombreux lors des futures consultations en 2021. Comme ces consultations physiques ne peuvent pas avoir lieu, nous vous proposerons prochainement une alternative numérique via la plateforme de consultation de la Fondation Rurale de Wallonie (https://participation.frw.be/fr-BE/) afin de vous consulter sur les thématiques qui font votre commune. Vous serez tenus informés de la mise en place de celle-ci via la page Facebook de votre commune et via le site internet mentionné ci-dessus.

  • Les cloches sonnent trop souvent selon un riverain

    Ding, dong font les cloches de l’église de La Minerie depuis des années et des années. Fut un temps, elles sonnaient toutes les demi-heures la nuit. Aujourd’hui elles sonnent de 6h à 22h. Quelques heures de trop encore pour un riverain qui aimerait passer des matinées plus tranquilles.Capture d’écran 2020-10-06 à 08.28.31.png

    De 6h à 8h59, les cloches de l’église de La Minerie sur la commune de Thimister-Clermont sonnent 102 fois. Un coup pour chaque heure, des coups pour marquer la demi-heure et les 74 coups de l’angélus à 6h35. Une tradition ancestrale mais qui commence à taper sur le système de certains. Lorsque l’on n’est pas habitué, il semble en effet compliqué de ne pas sortir de la douceur de ses rêves quand le marteau pilonne frénétiquement sur le bronze toutes les demi-heures. Habitant le village depuis un peu plus d’un an, un des derniers arrivants ne parvient pas à s’y faire. Il aimerait que ce tintamarre cesse de si bonne heure.

    D'un article d'ADRIEN RENKIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 6 octobre 2020

    Une pétition en faveur du maintien de la sonnerie des cloches a déjà recueilli près de 1200 signatures.

  • Clermont-sur-Berwinne élu plus « beau village de Wallonie »

    Une magnifique reconnaissance pour les habitants du village.

    Très belle nouvelle pour les habitants et habitantes de Clermont-surBerwinne. À l’issue des votes du concours « le plus beau village de Wallonie », qui se sont clôturés le samedi 8 août dernier, c’est le petit village de la commune de Thimister-Clermont qui a récolté le plus de suffrages. Voilà donc Clermontsur-Berwinne élu plus beau village de Wallonie. Le bourgmestre Lambert Demonceau et l’échevine Aline Jacquinet se disent très fiers de cette belle reconnaissance.

    Le samedi 4 juillet dernier, Sudinfo.be et les journaux La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale ont lancé le concours du « plus beau village de Wallonie ».

    Avec une figure bien connue comme ambassadeur en la personne de Stéphane Bern.

    Capture d’écran 2020-08-18 à 10.02.24.png

    D'un article de CHARLES BOURY à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 18 août 2020