Environnement

  • L’éclairage d’Aubel en passe d’être remplacé par du LED

    Cette année, Ores commencera à changer les éclairages dans la commune d’Aubel. Elle devrait remplacer 60 points par du LED, bien plus efficace et moins énergivore. Une opération qui s’inscrit dans le cadre de renouvellement complet du parc lumineux de la commune de Freddy Lejeune. En dix ans, tous les spots lumineux devraient être remplacés.
    Une opération qui a un certain coût pour la commune, 30.000 € par an, mais qui devrait être rentabilisée grâce aux économies que ces lampes à faible consommation devraient rapporter. En tout, ce sont 602 points qui doivent être remplacés dans la commune. Les premières lampes remplacées seront celle de la rue de la Station et de la rue de Battice.
    Certains spots situés en terrain privé, comme ceux qui éclairent l’abbaye de Val-Dieu, devront eux aussi être remplacés.
    D’ici 2030, on pourra dire qu’Aubel brillera d’un tout nouvel éclat.

    D’un article d’ADRIEN RENKIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 15 janvier 2020

  • Le sanglier ravage prés et jardin aux portes de Verviers

    La semaine dernière, nous diffusions une vidéo de Mélissa Blatz, une Aubeloise, montrant un groupe d’une quinzaine de sangliers débouchant d’une rue à Petit-Rechain, du côté de la route de Battice, vers 5h20, peu après Noël. Sont-ce les mêmes ?

    Sur notre site verviers.lameuse.be, revoyez la vidéo du passage nocturne de l’impressionnante harde fin 2019 à Petit-Rechain, route de Battice.

    D'un article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 6 janvier 2020.

  • Les sangliers envahissent le Pays de Herve

    Les sangliers sont de plus en plus nombreux. Du coup, ils étendent leur espace vital et causent de plus en plus de ravages dans les prés, et pelouses au Pays de Herve. Au grand dam des propriétaires mais aussi de certains chasseurs qui s’estiment fort démunis, en raison de la loi et de la réglementation de la chasse.


    Au Pays de Herve, deux zones sont particulièrement touchées par l’invasion de sangliers : le nord (Plombières, Gemmenich, Sippenaeken...) et le sud (Chaudfontaine, Trooz, Olne, Ensival et Wegnez, notamment). Mais certains ont été attestés à Bolland (Herve), Saint-Jean-Sart (Aubel), Mortroux (Dalhem)... alors qu’on ne se souvenait pas en avoir vu dans ces coins.


    VENUS DU BOIS ROUGE
    Pour la population venant du nord du plateau, la population qui a proliféré provient du Bois Rouge, dans les Fourons, qui est une réserve naturelle, où l’on ne peut chasser le sanglier. De là, la bête a essaimé vers le sud. Côté sud, les sujets, provenant du Condroz, ont proliféré à partir de la zone de Beaufays en passant la Vesdre. Une jonction des populations est cependant rendue complexe par le passage de l’autoroute E40 et de ses bermes.

    D’une page d’YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 19 novembre 2019

  • Aubel vient de procéder à l'acquisition d'une camionnette 100 % électrique.

    La Commune d’Aubel et son Centre Public d’Action Sociale (CPAS) d’Aubel avaient déposé leur candidature commune dans le cadre de l’appel à projets de Verdissement des flottes.

    La volonté aubeloise était d’investir dans un véhicule utilitaire léger 100% électrique de type camionnette-fourgonnette de moins de 3,5 tonnes « zéro émission ».

    La Ministre De Bue avait retenu la candidature d'Aubel et a octroyé un subside de 14.694,43 € pour l'acquisition d'un véhicule 100 % électrique (coût total : 24.161,89 €).

    Ce véhicule vient d'être livré, il sera exploité à la fois par le Service de voirie de l’administration communale ainsi que par le CPAS pour les diverses missions qui lui sont confiées (Initiatives locales d’accueil, logements d’urgence, déménagements d’urgence, etc.).

     

    Disposer d’un véhicule utilitaire léger zéro émission contribuera à la volonté exprimée par la majorité communale dans sa Déclaration de politique générale en faveur d’actions pratiques et constructives en faveur de l’environnement, comme le détaille Freddy Lejeune, Bourgmestre d'Aubel : "Le groupe Aubel Demain, conscient de sa responsabilité environnementale pour les générations futures, entend poursuivre l'effort environnemental avec la prolongation des investissements dans l'isolation des bâtiments publics et afin de réduire la consommation énergétique avec le recours à des véhicules respectueux de l'environnement (véhicules Euro 6, voire électriques ou au gaz naturel…), un travail permanent sur la biodiversité et la conservation du patrimoine environnemental local…"

    Sur la base du taux de CO2 du véhicule remplacé (137 g/km) et du kilométrage moyen (10.000 km/an), la diminution des rejets générée par le véhicule électrique serait de 1,37 tonne de CO2 par an.

    Freddy Lejeune : "Les pouvoirs publics ont un devoir d’exemplarité : nous devons à nos enfants d'assumer notre responsabilité sociétale et environnementale."

  • Un lettrage signé Artistouille

    Pour souligner l'engagement communal en faveur de l'environnement, le véhicule a bénéficié d'un lettrage spécifique qui a été conçu en interne par les animatrices culturelles d'Artistouille. Le résultat est pour le moins… réussi !