Environnement

  • Clermont-sur-Berwinne élu plus « beau village de Wallonie »

    Une magnifique reconnaissance pour les habitants du village.

    Très belle nouvelle pour les habitants et habitantes de Clermont-surBerwinne. À l’issue des votes du concours « le plus beau village de Wallonie », qui se sont clôturés le samedi 8 août dernier, c’est le petit village de la commune de Thimister-Clermont qui a récolté le plus de suffrages. Voilà donc Clermontsur-Berwinne élu plus beau village de Wallonie. Le bourgmestre Lambert Demonceau et l’échevine Aline Jacquinet se disent très fiers de cette belle reconnaissance.

    Le samedi 4 juillet dernier, Sudinfo.be et les journaux La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale ont lancé le concours du « plus beau village de Wallonie ».

    Avec une figure bien connue comme ambassadeur en la personne de Stéphane Bern.

    Capture d’écran 2020-08-18 à 10.02.24.png

    D'un article de CHARLES BOURY à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 18 août 2020

  • Polémique autour de l’installation d’une éolienne

    Vive polémique depuis ce mercredi à Thimister-Clermont. L’installation d’une éolienne privée à Froidthier a fait bondir plusieurs riverains qui ne comprennent pourquoi elle est située si proche des habitations. En plus des nuisances sonores et visuelles, ils dénoncent l’attitude de la commune qu’ils jugent cavalière dans ce dossier.

    D'un article de CHARLES BOURY à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 14 août 2020.

  • « Ce serait dommage que les prochaines générations soient contraintes de s’entraîner constamment sur rollers »

    Une journée de stage se referme, à Val d’Isère. L’été enserre la station des Alpes, Armand Marchant est fourbu et heureux. « La prochaine saison hivernale mobilise déjà les esprits et nos énergies au sein de l’équipe. On a tous besoin de cette perspectivelà… » Le skieur originaire de Thimister, qui s’est immiscé dans le top mondial du slalom ces derniers mois (top 5 à Zagreb, en janvier dernier), éprouve visiblement encore plus de plaisir dans la pratique de son sport depuis qu’il a surmonté la gravissime blessure au genou qui a bien failli mettre un terme à tout cela, il y a trois ans déjà. « J’adore ce que je fais, je pense que tous les skieurs pros mesurent la chance qu’ils ont de pouvoir être en communion directe avec la haute montagne. Un cadre d’expression exceptionnel, d’une puissance telle qu’elle impose la modestie et l’humilité. Mais nous savons aussi que cette beauté majestueuse est fragile… »

    Sur le circuit pro, la prise de conscience est silencieuse mais profonde. « Les changements climatiques qui affectent notre planète et notamment, la qualité et la quantité de neige qu’on voit tomber sur les cimes, n’alimentent pas toutes nos conversations sur le circuit mais on est attentif, respectueux. On se sent redevable vis-à-vis d’une nature exceptionnelle, fragile et forte à la fois. »

    Le slalomeur verviétois, sur le circuit pro depuis décembre 2014, constate ainsi de moins en moins de déchets à l’arrivée des télésièges, au sommet des pistes. Il souligne aussi l’interdiction récente de l’utilisation du fluor pour le fartage des skis, qui a contraint les équipementiers et compétiteurs à définir d’autres protocoles, « écoresponsables », ou la limitation d’utilisation de sel, qui permettait de combattre une neige trop humide, voire la modification des canons à neige, moins énergivores.

    Lire la suite

  • Contrôles transport de déchets

    La zone de police du Pays de Herve en collaboration avec l’unité de répression des pollutions du SPW a mené ce 1er juillet des contrôles routiers orientés vers le transport de déchets.

    Ces contrôles ont ciblé les transporteurs de déchets tant privés que professionnels.

    Ainsi, une cinquantaine d’utilitaires ont été contrôlés de manière approfondie et 26 procès-verbaux ont été dressés au total : 20 PV concernaient des infractions de roulage, 5 des infractions liées à l’environnement et 1 PV pour détention d’arme prohibée.

    Des contrôles réguliers en collaboration avec l’URP (l’unité de répression des pollutions) auront encore lieu à l’avenir sur le territoire de la zone de police.

     

  • Le quatrième pèlerin du clocher d'Aubel

    Les parents pèlerins ont maintenant quatre petits à nourrir.

    A suivre sur le site de Natagora Pays de Herve.