Enseignement

  • Subsides énergétiques de plus de 3 millions pour les écoles

    ureba.JPG

    Sur une enveloppe de plus de 50 millions d’euros de subsides Ureba (rénovation énergétique de bâtiments)
    à destination des écoles, l’arrondissement de Verviers reçoit plus de 3 millions.

    D'un article d'AURÉLIE FRANSOLET à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 13 novembre 2020

  • Jeholet à la rentrée sur le terrain aubelois

    Ce mardi, 8h du matin à Aubel. C’était le grand jour de la rentrée des classes pour les 230 élèves de l’école libre d’Aubel. Une rentrée qui s’est effectuée en code jaune (NDLR : présence des élèves cinq jours par semaine en respectant des gestes barrière en plus du port du masque obligatoire pour le corps enseignant).

    D'un article de CHARLES BOURY à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 2 septembre 2020

  • Les élèves de l'école libre d'Aubel vont marcher 2500 km, tous ensemble, mais de manière confinée, au profit du Télévie.

    Juste au début du confinement, les élèves de l’école libre d’Aubel arrivaient au terme de leur projet au profit du Télévie.  Le parrainage allait se terminer, et la marche, tous ensemble, de 2500 km était prévue pour le 20 mars.

    Malheureusement, la covid-19 a changé la donne.

    La marche que nous devions faire tous ensemble n’a pas été organisée, et elle ne peut pas être organisée cette année scolaire.

    Le parrainage a eu lieu, l’école s’est engagée à réaliser un défi, il faut y arriver…

    Les responsables proposent donc aux élèves de participer à une « marche confinée ».  De quoi s’agit-il ?

    Du samedi 13 juin au dimanche 21 juin, une promenade fléchée sera proposée :

    • Pour les plus petits, un parcours de 3,2 km
    • Pour les plus grands et les plus courageux, un parcours de 7,5 km

    Le départ aura lieu au parking parent de l’école libre (Rue de Vernantes).  Une balise de départ (balise 0) y sera Capture d’écran 2020-06-09 à 11.31.28.pngplacée.  Elle vous permettra de rejoindre la balise 1 grâce à une carte, à des explications et à un QR-Code.  Si vous scannez ce dernier (par exemple avec l’application QR scanner), une carte s’affichera sur votre smartphone et vous guidera vers la balise suivante. Et ainsi de suite pour toutes les balises…

    Au terme des 16 balises (8 pour le petit parcours) retour à l’école et fin de la promenade.

    Si vous aussi vous voulez participer à cette marche, n’hésitez pas…  Le parcours sera en place du samedi 13 au dimanche 21 juin, et il est bien évidement libre d’accès.  Et, en plus, vous pourrez voir, à la fin du parcours, la collection des pierres colorées que les élèves y déposeront après leur marche, en union avec tous les enfants malades…

    Si vous aussi vous voulez soutenir le Télévie et les enfants de l’école, n’hésitez pas à faire un versement sur le compte du FNRS TELEVIE ouvert à leur nom : BE80 2100 0816 0277.

     Avec les élèves de l’école libre, tous ensemble, faisons gagner la vie…

     PS : le QR-Code permettant de rejoindre la balise 0, balise de départ de la promenade.

     

  • Priorité aux masques enfants

    Depuis le début de la pandémie, des couturières confectionnent des masques pour la population à Aubel. Une méthode qui permet à un grand nombre d’Aubelois d’être équipé en cas de sortie. Prochainement, ce sera aux enfants de rentrer en classe. Les couturières ont donc pour mission de leur confectionner au plus vite suffisamment de masques.

    « On a épluché les registres de la commune pour voir qui des sixièmes primaires et des secondaires étaient concernés. Chez nous, ça représente 90 enfants. Et nous avons demandé à nos couturières de réaliser un masque par personne voir un peu plus », détaille Kathleen Perée, l’échevine de la Jeunesse, qui se charge de coordonner les couturières.

    Un peu plus en effet car si la commune compte deux écoles communales, tous les bambins ne viennent pas d’Aubel. « C’est à leur commune de leur donner des masques en principe. Mais on ne sait jamais. On devrait avoir aussi un petit stock en cas d’oubli et en cas de perte », nous assure Kathleen Perée.

     

    Lire la suite

  • L'ECOLE CHANGE

    Tous et  toutes, nous sommes conscients que  le système d'enseignement belge dysfonctionne. Les enquêtes internationales le  prouvent suffisamment.
    Nous  ne pouvons  pas rester inactifs devant cette situation . Nos  politiciens essaient  d'y remédier  notamment  par  la  mise  en place du Plan D'Excellence  qui devrait  être généralisé dans  l'enseignement fondamental et l'enseignement secondaire pour  2030. Dès septembre 2020, toutes les écoles maternelles  devront , progressivement , se référer à un nouveau référentiel(programme). Cette mise en application s'étendra aux autres années d'année en année( 2021 = 2° maternelle, 2022= 3° maternelle...2023   1ère primaire et ainsi de suite jusqu'à la fin du secondaire.
    Notre rôle à nous, parents, citoyens, enseignants c'est de nous  informer, d'essayer de comprendre ce que sera  notre école demain. L'émission de TV de lundi soir peut vous  y aider. Tout se passe dans deux classes du secondaire: vidéos + débat.
     
    Chaîne:   La  TROIS
     
    Heure: 21h 05
     
    Commentaire:  Encore un film sur  l'école? Oubliez les enquêtes Pisa et les controverses sur  le Pacte d'Excellence Anne Schiffmann et Chergui Kharroubi, deux réalisateurs  bien connus de  la RTBF.
    Ils filment deux écoles toutes nouvelles, qui ont choisi les pédagogies actives . Ce sont  le  Lycée Intégral Roger Lallemand de Saint-Gilles et l'école Secondaire Plurielle Maritime de Molenbeek. Toutes deux ont fait de  la  mixité sociale leur fer de  lance. "Tout n'est pas parfait ni facile tous  les  jours confient  les réalisateurs , qui filment  la  fatigue des enseignants , les doutes et  les critiques des élèves. Pourtant, ce que  l'on retient  c'est un formidable espoir.Julie Moens, directrice de l'école secondaire plurielle martèle: " L'enseignement peut servir d'ascenseur social"
    Une  phrase que, tous les  jours, elle rend  plus vraie.
     
    Ce commentaire est extrait de "MOUSTIQUE"  du 15 février au vendredi 21 février. page 102. A la  page 103, du même numéro, le commentaire continue et a pour titre : "Dans  les classes,  tandis que  les saisons  passent" et " Du micro au macro".
     
    P.Bour