Enfants

  • Pas encore de conseil des enfants en 2020

    (L'installation de janvier 2019)

    COUP DE GUEULE D’AUBEL CITOYEN

    Depuis 12 ans, un conseil communal des enfants est organisé à Aubel pour les sensibiliser aux vertus de la démocratie. En 2020, il n’a pas encore eu lieu. Ce qui déçoit et inquiète l’opposition, qui avait lancé l’idée à l’époque. « Pour organiser le conseil des enfants, il faut des animations dans les classes. Il faut une campagne et puis des élections. On n’a pas su mettre ça en route en cette période », détaillait l’échevine de la Jeunesse Katlheen Perée. « On a encore reçu une circulaire nous demandant de ne pas faire trop circuler les enfants de bien les maintenir en classe. On ne sait pas faire de chouettes animations. » « Rien n’a été mis en place ni en septembre ni en octobre. Donc, on n’est un peu étonné et déçu », lançait le leader d’Aubel Citoyen, Jacques Piron, pour qui à Welkenraedt et Plombières, ça a déjà été le cas. « C’est un peu facile de dire que ça vous intéresse. Vous l’avez complètement oublié et puis c’est tout. Vous n’avez donné aucune vie. Je trouve que c’est bien dommage d’en arriver là », s’indignait Léon Stassen, alors que pendant ce temps-là Benoît Dorthu, l’échevin des Finances, oubliait qu’il était filmé et hochait de la tête en signe de désapprobation tout en se prenant la tête dans les mains. Francis Geron, en charge de Travaux, défendait l’échevine, en disant que l’opposition pouvait aussi relancer la machine si elle le désirait.

    « Il ne faut pas mélanger les fonctions et les responsabilités de chacun. Je ne tire pas sur le pompiste, je lui dis qu’il n’est pas temps de s’endormir », concluait Jacques Piron. La majorité a promis qu’on aurait des nouvelles de ce conseil en 2021. 

    A.R. dans LA MEUSE VERVIERS du 12 novembre 2020

  • Les élèves de l'école libre d'Aubel vont marcher 2500 km, tous ensemble, mais de manière confinée, au profit du Télévie.

    Juste au début du confinement, les élèves de l’école libre d’Aubel arrivaient au terme de leur projet au profit du Télévie.  Le parrainage allait se terminer, et la marche, tous ensemble, de 2500 km était prévue pour le 20 mars.

    Malheureusement, la covid-19 a changé la donne.

    La marche que nous devions faire tous ensemble n’a pas été organisée, et elle ne peut pas être organisée cette année scolaire.

    Le parrainage a eu lieu, l’école s’est engagée à réaliser un défi, il faut y arriver…

    Les responsables proposent donc aux élèves de participer à une « marche confinée ».  De quoi s’agit-il ?

    Du samedi 13 juin au dimanche 21 juin, une promenade fléchée sera proposée :

    • Pour les plus petits, un parcours de 3,2 km
    • Pour les plus grands et les plus courageux, un parcours de 7,5 km

    Le départ aura lieu au parking parent de l’école libre (Rue de Vernantes).  Une balise de départ (balise 0) y sera Capture d’écran 2020-06-09 à 11.31.28.pngplacée.  Elle vous permettra de rejoindre la balise 1 grâce à une carte, à des explications et à un QR-Code.  Si vous scannez ce dernier (par exemple avec l’application QR scanner), une carte s’affichera sur votre smartphone et vous guidera vers la balise suivante. Et ainsi de suite pour toutes les balises…

    Au terme des 16 balises (8 pour le petit parcours) retour à l’école et fin de la promenade.

    Si vous aussi vous voulez participer à cette marche, n’hésitez pas…  Le parcours sera en place du samedi 13 au dimanche 21 juin, et il est bien évidement libre d’accès.  Et, en plus, vous pourrez voir, à la fin du parcours, la collection des pierres colorées que les élèves y déposeront après leur marche, en union avec tous les enfants malades…

    Si vous aussi vous voulez soutenir le Télévie et les enfants de l’école, n’hésitez pas à faire un versement sur le compte du FNRS TELEVIE ouvert à leur nom : BE80 2100 0816 0277.

     Avec les élèves de l’école libre, tous ensemble, faisons gagner la vie…

     PS : le QR-Code permettant de rejoindre la balise 0, balise de départ de la promenade.

     

  • Les activités de la plaine seront divisées

    Durant l’été, les camps et les activités destinés aux enfants devraient pouvoir se tenir si tant est que des bulles de 50 personnes soient établies. Voilà qui pose des problèmes pour les enfants qui participent à la plaine à Aubel. Chaque année, ils sont pas loin de 200 à participer à ses activités. Les services communaux ont trouvé une solution. Au lieu de se tenir uniquement au hall omnisports, les enfants seront répartis en différents groupes qui ne devraient pas se mélanger. Ces groupes profiteront de ces activités estivales dans trois endroits différents.

    Capture d’écran 2020-06-02 à 08.35.06.pngLes plus grands resteront aux abords du hall, les plus petits s’épanouiront dans une des écoles communale alors que les moyens seront redirigés vers l’ancien Bailou. Ils devraient y avoir différents groupes au sein même de ces lieux de rassemblement afin de minimiser les risques.

    « On a prévu d’engager plus d’étudiants qui du coup ne feraient que du nettoyage et de la désinfection pour qu’on s’assure que tout soit comme il faut », nous détaille Kathleen Perée, l’échevine de la Jeunesse.

    Pour les plus grands, autre bonne nouvelle, les activités en extérieur seront maintenues. « En principe, on fait des excursions avec eux et on part trois jours. Rien n’avait été réservé, forcément comme on ne savait pas ce qui allait se passer. On va bientôt annoncer exactement ce qu’on va faire. Mais on va aussi lancer un système de pré-inscription pour pouvoir mieux prévoir comment on va s’organiser. » 

    A.R. dans LA MEUSE VERVIERS du 2 juin 2020

  • TELEVIE A AUBEL

    Comme chaque année, les élèves de l’école libre d’Aubel se mettent en projet pour aider les enfants malades.

    Nous ne voulons pas oublier les différents drames qui ont touché et qui touchent encore certaines familles aubeloises.  C’est en pensée plus particulièrement avec elles que nous continuons notre action pour aider le Fonds National de Recherche Scientifique en participant activement au TELEVIE.

    Pour la 23ème  année consécutive, les élèves de l’école libre d’Aubel vont participer à une activité pour récolter un maximum d’argent pour aider la recherche contre le cancer.

    Le vendredi 20 mars, tous les élèves de l’école vont se mettre en mouvement et vont participer à une marche parrainée.  L’objectif : tous ensemble participer à une marche qui fera un total de 2500 km.

    Tous nos élèves vont faire un effort physique, vont devoir se dépasser pour aider les enfants malades.

    Afin de récolter un maximum d’argent au profit du TELEVIE, les élèves font appel à votre soutien.

    Si, comme nous, vous estimez que la recherche est importante,

    Si, comme nous, vous voulez faire un geste en faveur du FNRS

    Si vous voulez soutenir les élèves dans leur défi. 

    Alors parrainez notre activité.

                2 possibilités de parrainage. 

    • Soit votre parrainage est inférieur à 40 € :
      Vous remplissez une feuille de parrainage présentée par un enfant, et vous lui donnez l’argent.
    • Soit votre parrainage est supérieur à 40 € : 
      Vous effectuez un versement égal ou supérieur à 40 € sur le compte ouvert par le FNRS pour notre activité, vous recevrez une attestation pour la déduction fiscale au début de l’année 2021.  Compte : IBAN BE80 2100 0816 0277 – BIC GEBABEBB  Communication : parrainage défi 2500 km Aubel
  • L'ECOLE CHANGE

    Tous et  toutes, nous sommes conscients que  le système d'enseignement belge dysfonctionne. Les enquêtes internationales le  prouvent suffisamment.
    Nous  ne pouvons  pas rester inactifs devant cette situation . Nos  politiciens essaient  d'y remédier  notamment  par  la  mise  en place du Plan D'Excellence  qui devrait  être généralisé dans  l'enseignement fondamental et l'enseignement secondaire pour  2030. Dès septembre 2020, toutes les écoles maternelles  devront , progressivement , se référer à un nouveau référentiel(programme). Cette mise en application s'étendra aux autres années d'année en année( 2021 = 2° maternelle, 2022= 3° maternelle...2023   1ère primaire et ainsi de suite jusqu'à la fin du secondaire.
    Notre rôle à nous, parents, citoyens, enseignants c'est de nous  informer, d'essayer de comprendre ce que sera  notre école demain. L'émission de TV de lundi soir peut vous  y aider. Tout se passe dans deux classes du secondaire: vidéos + débat.
     
    Chaîne:   La  TROIS
     
    Heure: 21h 05
     
    Commentaire:  Encore un film sur  l'école? Oubliez les enquêtes Pisa et les controverses sur  le Pacte d'Excellence Anne Schiffmann et Chergui Kharroubi, deux réalisateurs  bien connus de  la RTBF.
    Ils filment deux écoles toutes nouvelles, qui ont choisi les pédagogies actives . Ce sont  le  Lycée Intégral Roger Lallemand de Saint-Gilles et l'école Secondaire Plurielle Maritime de Molenbeek. Toutes deux ont fait de  la  mixité sociale leur fer de  lance. "Tout n'est pas parfait ni facile tous  les  jours confient  les réalisateurs , qui filment  la  fatigue des enseignants , les doutes et  les critiques des élèves. Pourtant, ce que  l'on retient  c'est un formidable espoir.Julie Moens, directrice de l'école secondaire plurielle martèle: " L'enseignement peut servir d'ascenseur social"
    Une  phrase que, tous les  jours, elle rend  plus vraie.
     
    Ce commentaire est extrait de "MOUSTIQUE"  du 15 février au vendredi 21 février. page 102. A la  page 103, du même numéro, le commentaire continue et a pour titre : "Dans  les classes,  tandis que  les saisons  passent" et " Du micro au macro".
     
    P.Bour