Economie

  • Aubel n'est pas sur la liste pour 2019

    Nouveau séisme dans le secteur bancaire belge. Ce vendredi matin, la direction de BNP Paribas Fortis a annoncé aux syndicats la fermeture de 267 agences d’ici 2021. Cette transformation impliquera la suppression de 2.200 emplois.

    BNP Paribas Fortis l’a annoncé ce vendredi. Il compte accélérer son plan de restructuration en fermant non plus 62 agences mais bien 90 sur l’année 2019.

    À bonne source, on nous confirme que ces agences sont concernées par le plan de restructuration. Toutes ne seront pour autant fermées. Certaines pourraient quitter le réseau intégré pour devenir indépendantes.

    Fermeront en province de Liège: Liège-Outremeuse, Bullange, Jemeppe-sur-Meuse, La Calamine et Welkenraedt.

    D'une page de GUILLAUME BARKHUYSEN à lire dans LA MEUSE du 16 mars 2019.

  • En deux mois, on est passé de un à neuf commerces participant à Too good to go. Et ce n’est pas fini !

    Un an après son lancement en Belgique, l’appli Too good to go, qui permet d’acquérir à prix riquiqui un panier d’invendus non périmés, ne cesse de conquérir des clients et des commerçants. En moins de deux mois, en région verviétoise, on est passé d’un point de vente à neuf, avec une belle palette de choix, désormais. Et c’est loin d’être terminé, visiblement…

    La première enseigne qui s’était lancée dans le bain, c’était la boulangerie Claude Olivier, rue Rogier, à Verviers, à l’automne dernier. Il avait fallu alors attendre trois mois pour qu’un autre embraie : la station Q8 à Spa. Mais depuis le début de 2019, c’est l’explosion. Ont suivi le mouvement le Proxy de Petit-Rechain, la boulangerie-pâtisserie Dijan à Malmedy, le Carrefour express de Spa, le Carrefour Market d’Aubel, Lily Délices à Stavelot, le bioshop Le bon wagon à Malmedy et, dernier en date, le Royal Coffee Club, Outre-cour, à Battice.

    Site de l’appli: toogoodtogo.be

    D'un article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 15 février 2019.

  • Les zonings d’Aubel et Chaineux bloqués

    La grève nationale a été particulièrement suivie en région verviétoise. Trois grands zonings ont été bloqués : Petit-Rechain, Aubel et Capture d’écran 2019-02-14 à 08.18.34.pngEupen. Toutes les entreprises présentes à l’intérieur de ces zonings étaient à l’arrêt complet. Du côté du zoning des Plenesses, un petit piquet de grève a été organisé durant une heure à la sortie d’autoroute, en guise d’action symbolique. Des piquets ont été installés devant certaines usines comme Delacre à Lambermont. Pour Alain Bodson, permanent interprofessionnel CSC, cette grève nationale est une véritable réussite.

    D'un article à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 14 février 2019.

  • Aubel et Chaineux bloqués, pas les Plenesses

    La situation se précise quant à la grève, en région liégeoise. Une série de grosses entreprises afficheront porte close. Mais aux Plenesses, il est loin d’être sûr que tout sera bloqué. Pour l’enseignement, le supérieur pédagogique serait davantage impacté. Restera à se rendre à l’école en bus…, ce qui ne devrait pas être évident. Voici ce vers quoi on se dirige.

    Dans les entreprises d’une certaine dimension, nombre de fermetures sont à prévoir. Les syndicats comptent placer des piquets aux entrées et issues des zonings de Petit-Rechain – Chaineux, Eupen, Aubel (notamment pour Dufrais, Detry et Lovenfosse) et Eupen, dès 5h. Au gros zoning des

    Plenesses, c’est moins sûr, pour l’ensemble du site. Tout dépendra du nombre de délégués mobilisés et mobilisables ailleurs que dans l’implantation où ils travaillent. Ici, on semble se diriger vers des piquets volants. En dehors des zonings, certaines grosses entreprises devraient être inaccessibles, comme Spa-Monopole, la Laiterie de Walhorn ou la biscuiterie Delacre à Lambermont. À Welkenraedt, Emerson et Hexcel devraient être fermés, comme la Câblerie d’Eupen, dans la ville basse, Hydro (à Raeren), NMC (à Eynatten) ou Heimbach (à La Calamine).

    D'un article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 12 février 2019.

  • Les zonings bloqués mercredi dans notre région

    Le 13 février aura lieu une grève nationale. Chez nous, de nombreux secteurs devraient être touchés. Les transports en commun seront très fortement perturbés. On annonce des piquets de grève devant certaines entreprises et les zonings industriels aux Plenesses, à Rechain, à Aubel et à Herve.

    D'un article à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 9 février 2019.