Commerce

  • Stassen Vin déménagera dans son nouveau bâtiment au printemps 2020

    Établie Place Albert à Aubel depuis 1982, la société Stassen Vin s’apprête à vivre un tournant dans son histoire. Elle déménagera dans le zoning commercial d’Aubel au printemps 2020. L’objectif est de proposer toujours plus de nouveaux produits. Le but est de passer de 250 bières spéciales à 600 et atteindre 700 références au niveau des spiritueux.

    D'un article de CHARLES B0URY à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 4 décembre 2019.

     

  • Pour fournir les 9 boulangeries Remacle de la région verviétoise

    L’atelier des boulangeries Remacle déménage. Michel Remacle et ses ouvriers quittent le zoning des Plenesses pour s’installer dans le zoning de l’East Belgium Park, à Lontzen. Avec cette nouvelle construction de 1.200 m2, l’Aubelois espère bien continuer la success story qu’il a commencée voici 20 ans en développant encore la gamme des produits qu’il vend dans ses neuf boulangeries de la région verviétoise.
    Des boulangeries Remacle, on en trouve à Baelen, Dalhem, Aubel, Henri-Chapelle, Herve, Petit-Rechain, Dison, Andrimont et Limbourg. Et la success story du boulanger Michel Remacle, qui a démarré avec une boulangerie à Henri-Chapelle voici 20 ans, ne semble pas près de s’arrêter. Ce lundi, on donnera le premier coup de pelle du nouvel atelier du boulanger. « On déménage des Plenesses dans le zoning de Lontzen où on construit un bâtiment de 1.200m2. Il y aura 200m2 de bureaux et le reste ce sera l’atelier. Il faut savoir qu’on est aux Plenesses depuis 2008 et, sur 10 ans, on a triplé notre chiffre d’affaires. Là c’est vraiment devenu trop petit”, explique Michel Remacle.

    D’un article de VICTORIA MARCHE à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 30 novembre 2019

  • Toujours plus de gourmandises !

    Cette année, le Village Gourmand de Noël s’étoffe et accueille quatre nouveaux commerces de bouche aubelois. Autre grande nouveauté, l’événement revient sur les places du village et occupera un espace beaucoup plus important. Les gourmands pourront donc profiter d’un village plus aéré et déguster les divers petits plats dans une ambiance toujours aussi conviviale.

    Après cinq années placées sous le signe du succès, l’Office du Tourisme du Pays d’Aubel, en collaboration avec l’Administration Communale et les Commerçants Aubelois se devait d’innover. Ensemble, ils ont pris la sage décision d’agrandir le site. Désormais, une partie des chalets seront disposés sur la place Albert Ier, devant le magasin Stassen Vin. Les espaces devant chaque chalet seront, eux aussi, étendus.

    Des produits de qualité

    Bien entendu, la gastronomie sera à nouveau la vedette de cette manifestation devenue incontournable dans la région. Potages, escargots, tartes flambées, huîtres, foies gras, chocolats, etc. D’innombrables préparations sous toutes leurs déclinaisons. Quelques petites nouveautés viendront s’ajouter à cette liste, à déguster sans modération. Les commerçants du Pays d’Aubel sauront aussi ravir les amoureux de bières, vins et autres cidres.

    Les nombreux métiers de bouche de la région : boulangers, poissonniers, traiteurs, restaurateurs… proposeront des préparations « maison » de qualité et vous offriront ainsi un tour de la gastronomie locale en un weekend.

    Où ? Place Nicolaï et Albert Ier à 4880 Aubel

     

    Quand ?

    Vendredi 29/11/19 : de 17:00 à 24:00

    Samedi 30/11/19 : de 16:00 à 24:00

    Dimanche 01/12/19 : de 10:00 à 20:00

     

    Informations : www.aubel.be –  - 087/68.01.39

     

  • Les fûts de Val-Dieu débarquent en Chine

    On peut avoir le sourire du côté de l’abbaye de Val-Dieu. Dire que la mission économique en cours en Chine aura été prolifique est un euphémisme. Un contrat a en effet été conclu à Shanghai pour exporter des fûts de Val-Dieu afin de les servir dans des immenses bars à bières de la mégapole chinoise. « Le business de la bière, c’est à travers l’horeca qu’on l’a. Et pour ça, on doit pouvoir servir la bière au fût, pour avoir un goût qualitativement meilleur, dans Capture d’écran 2019-11-21 à 08.20.53.pngle bon verre, etc. C’est pour ça qu’on pousse depuis plusieurs mois maintenant pour démarrer les fûts de Val-Dieu ici en Chine », explique le directeur des ventes, Lionel Delbart. Mine de rien, il s’agit là de quelque chose de tout à fait exceptionnel pour l’abbaye. « Nous avons trouvé un accord avec une dame qui est « la » référence de la bière à Shanghai. Elle possède 5-6 brasseries dont l’une des plus grandes du monde et une quinzaine de bars à bières dans lesquels on vend entre 7 et 8.000 bières ! Il y a 40 pompes et nous en aurons deux à chaque fois. » Les deux sortes de Val-Dieu qui seront donc servies sont la Triple et la Grand Crû, renommée la « Quadruple » pour le marché chinois.

    Autant dire qu’avoir deux pompes de Val-Dieu dans chacun de ces bars est assez inédit. « D’autant que c’est vraiment un deal qui ne nous coûte rien, renchérit Lionel Delbart. D’habitude, on doit toujours payer pour mettre nos fûts, ne serait-ce que l’installation. Là, rien et c’est vraiment dû au côté princier de cette mission économique. Vraiment, je n’exagère pas en disant que le fait de signer le contrat devant la princesse Astrid, devant les ministres (Willy Borsus, Didier Reynders, notamment, NDLR) et être sur la photo avec eux, ça les fait rêver. Cela donne clairement de l’importance à l’événement. » L’intéressé rappelle également le rôle primordial de l’AWEX (Agence wallonne à l’Exportation) dans les contacts initiaux.

    Pour Val-Dieu, ce deal va permettre d’accélérer les ventes à l’exportation. « Nous vendons 20 % de notre production à l’étranger, dont seulement 5 % pour le grand export, c’est-à-dire les Etats-Unis et la Chine essentiellement. Mais ça se développe de plus en plus, et très rapidement », souligne le responsable ventes. Cela fait deux ans désormais que Val-Dieu vend en Chine. « Mais cette année a été exceptionnelle. On fait fois quatre. On a vraiment trouvé le bon importateur », souligne Lionel Delbart. Désormais, l’abbaye va s’atteler à agrandir son site. La capacité Capture d’écran 2019-11-21 à 08.20.27.pngmaximale est de 20.000 hectolitres de production de bière. Les 17.000 seront atteints cette année et le cap des 20.000 sera franchi l’an prochain.

    Grâce à deux investissements de quatre millions d’euros chacun environ (une nouvelle unité d’embouteillage et un agrandissement de l’atelier de production), la capacité de production de Val-Dieu va passer à 40.000 hectolitres par an.

  • Le Liégeois Axel Witsel sera à Aubel pour dédicacer son vin

    Pour les fêtes de fin d’année quoi de mieux que de boire les plus grands vins ? À Aubel, Marc Stassen s’est fait une spécialité de commercialiser les vins de célébrités. Il distribue notamment ceux de Pierre Richard, de Gérard Depardieu et de Laurent Gerra. Celui qui est également conseiller communal au sein de l’opposition a récemment ajouté un nouveau nom à son tableau de chasse. Il s’agit ni plus ni moins d’Axel Witsel. Le diable Rouge se rendra à Aubel pour dédicacer ses bouteilles le 26 décembre.

    Axel Witsel sera présent pour dédicacer ses bouteilles. © D.R.

    Ce ne sera pas la première fois qu’un joueur de foot se rendra à Aubel. Il y a un peu plus de 10 ans, le Standard avait alors commercialisé la « Bière des Rouches », là aussi Marc Stassen était le distributeur officiel. Une expérience inoubliable pour ce supporter. « C’était super sympa. Il y avait eu énormément de monde jusque dans la rue lors de la séance de dédicace. C’est aussi pour ça qu’on organise de tels événements. Ça apporte tellement de bonheur aux gens », sourit Marc Stassen. À l’époque, l’actuel joueur de Dortmund ne faisait pas partie de la délégation

    alors championne de Belgique. Si Axel Witsel a lui aussi décidé de s’associer à Marc Stassen, c’est avant tout grâce à sa réputation. « Je suis assez connu pour m’être associé avec des personnalités », nous indique l’Aubelois. « Comme à chaque fois ça se passe bien alors les managers reviennent vers moi. On commence à avoir une solide réputation au magasin. Witsel cherchait une personne en Belgique pour commercialiser son vin, naturellement mon nom est apparu. »

    Il s’agit là du premier millésime de « Parcellaire 28 », le nom du vin. « Le vigneron pensaient que, comme beaucoup de jeunes, Axel Witsel préférait les vins fruités. Mais on s’est rendu compte que c’est un vrai connaisseur qui aime les vins plus corsés. Le millésime prochain sera donc dans ce goûtlà », nous apprend Marc Stassen. Il ne reste que 200 bouteilles de ce premier millésime. Pour le prochain, 1.800 bouteilles seront commercialisées.

    Le vin en question est un Bourgogne issu de 2017. Ceux qui voudraient d’ores et déjà acheter des bouteilles de ce cru, peuvent en commander à Marc Stassen. Il leur est même possible de les recevoir avant l’arrivée du milieu de terrain à Aubel. Pour ceux qui le demandent, il existe une étiquette VIP que l’on peut apposer sur les bouteilles achetées. Cette étiquette permettra de passer devant tout le monde afin de faire dédicacer sa bouteille. Le prix sera de 25 € par bouteille.

    ADRIEN RENKIN dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 9 novembre 2019