Aubel

  • Une voie douce d’Aubel à Mortroux

    La Conférence des bourgmestres de l’arrondissement de Verviers s’est réunie et son conseil d’administration a décidé de retenir parmi les projets qu’il voudrait voir subsidiés par Liège Europe Métropole, une liaison douce entre Aubel et Val-Dieu, avec prolongation vers Mortroux. Un chaînon manquant de 7 km. La demande de financement sollicitée porte sur une somme de 75.000 € destinée à l’étude et aux travaux de préparation pour cet axe. Il serait destiné non seulement aux touristes, mais aussi aux usagers au quotidien.

    Le projet impliquerait soit l’utilisation de l’accotement de la N650, soit l'achat de terres agricoles sur une largeur de 3 à 5 mètres sur toute la longueur du tracé. Sur le dernier tronçon, un chemin de terre permet déjà de rejoindre Mortroux. « On circulerait en site propre », explique l’échevin aubelois Benoît Dorthu. Sur un profil genre RAVeL, avec revêtement en dur. Soit de l’hydrocarboné, soit de la cendrée ou de la dolomie. Une voie douce avait déjà été aménagée en 2005 d’Aubel au Val-Dieu, mais elle a souffert. D’où la nouvelle configuration actuellement dans les cartons. Cette voie douce aurait la particularité de passer sur deux arrondissements, Aubel étant sur Verviers et Dalhem relevant de Liège. 

    YVES BASTIN dans LA MEUSE VERVIERS du 12 décembre 2020

  • Privé de son resto, Léon Stassen y crée une épicerie

    Face à la crise sanitaire du covid, l’imagination a souvent pris le pouvoir. Et certains rebondissent en en faisant profiter d’autres acteurs économiques dans la dèche. Ainsi, Léon Stassen, qui ne peut plus accueillir ses clients au restaurant du Moulin du Val-Dieu, a décidé d’y ouvrir une espèce d’épicerie du terroir.

    L’Aubelois a en effet constaté que les promeneurs continuaient d’être attirés par l’abbaye et ses environs. Du coup, plutôt que de se morfondre dans sa cuisine, en se bornant à ne préparer que des plats proposés à la vente dans différents magasins de la région, il a décidé de créer une épicerie du terroir dans ses locaux. L’occasion de soutenir aussi les producteurs locaux. Le point de vente devrait ouvrir ce samedi et demeurer accessible chaque samedi et dimanche, entre 11 et 15 heures. On y proposera des produits de bouche typés Plateau de Herve. Ainsi, les bières du Val-Dieu, les produits de la siroperie Nyssen (sirop, mais aussi confitures, miel…), la soupe aux truites et les rillettes de truite de la Commanderie de Fouron-Saint-Pierre, tous les fromages du Val-Dieu, de Herve-Société, mais aussi le Herve au lait cru de la fromagerie du Vieux moulin.

    D'un article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 10 décembre 2020

  • Des noix de cajou à la truffe

    Capture d’écran 2020-12-02 à 11.21.05.pngC’est le nouveau produit original de la société Néobulles. Connue pour ses boissons, l’entreprise thimistérienne a décidé de se lancer dans le marché du « snack qualitatif » avec la production des « Édouardises », des noix de cajou à brisure de truffe.

    « Ce n’est pas un simple produit aromatisé. Ce sont des noix avec de très fins morceaux de truffe incrustés », commente Laurent Chenoix, directeur marketing chez Néobulles.

    UN HOMMAGE À UN ARCHITECTE SPADOIS

    Pour connaître l’étymologie de ce nom de marque interpellant, il faut se rendre du côté de Spa. Pour ce produit, Néobulles a en effet collaboré avec le chef spadois Fabian Mossay, désormais réputé pour le catering de Francorchamps… et ses références à un certain Édouard.

    « Édouard est un architecte de Spa qui a rénové des maisons au début du siècle dernier dans un style Belle-Époque… et c’était un fin gourmet », explique le chef, qui a d’ailleurs lancé « La Table d’Édouard » et « Les Maisons d’Édouard ».

    Il aura finalement fallu plus de 200 essais et deux ans de travail pour créer le produit. « La noix de cajou et la truffe matchent très bien ensemble… mais ce sont deux aliments qui ne s’assemblent pas facilement. On a en fin de compte trouvé méthode naturelle pour les combiner ».

    CONFECTIONNÉS CHEZ ETA

    Imaginé en région verviétoise, le produit est en réalité confectionné chez nous, en Hesbaye, à l’Entreprise de Travail Adapté Jean Gielen de Waremme.

    Une collaboration qui enchante Marc Heylens, directeur de l’ETA : « C’est une reconnaissance et un très beau partenariat avec Stassen (Néobulles) ». Cette collaboration montre la volonté de l’entreprise waremmienne de ne plus uniquement s’occuper de conditionnement, mais également de confections culinaires. « On reçoit les noix de cajou brutes, les truffes… Sur base des recettes définies par l’entreprise, on prépare le produit et on le conditionne », commente le gérant.

    D’autres produits similaires pourraient d’ailleurs voir le jour dans les prochains mois. « On veut toujours partir d’une arachide qualitative et la sublimer avec un produit d’exception. Ça peut être, par exemple, du safran, du piment d’Espelette… », annonce déjà le directeur marketing de Néobulles. 

    RO.MA. dans LA MEUSE VERVIERS du 2 décembre 2020

  • Nouvelle société "Les Moulins du Val-Dieu"

    La société "Les Moulins du Val-Dieu" annonce la reprise du Moulin de Hombourg (Moulin Meyers) par une toute nouvelle société baptisée "Les Moulins du Val Dieu". A la tête de cette aventure, quatre passionnés par l’agriculture et l’alimentation qui sont aussi meuniers : Philippe Van Lathem, Benoit Tyberghein, Christian Hick et Benoit Brouwers. Ensemble, ils ont décidé de développer un des derniers moulins artisanal de Wallonie en produisant une farine hautement qualitative, en circuits courts, issue de l'agriculture raisonnée. 

    Un article DE FRANÇOISE PEIFFER à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 23 novembre 2020

  • Décès de Monsieur Fernand MATHIEU, compagnon de Marianne MEYER

    photo fernand mathieu.png

    La famille annonce le décès de Monsieur Fernand MATHIEU, compagnon de Marianne MEYER, né le 27 avril 1956 et décédé le 13 novembre 2020.

    La famille recevra les visites mercredi et jeudi de 17 à 18 heures au funérarium Radermecker-Spronck à Aubel.

    Un recueillement, suivi de l'incinération, aura lieu au crématorium Neomansio, rue de l'Yser 146-148 à 4840 Welkenraedt le vendredi 20 novembre 2020 à 14 heures 30 (maximum 15 personnes autorisées).

    Lire la suite