Trail - Page 3

  • « J’ai gagné une coupe, une médaille et un saucisson avec ce titre national »

    Le week-end passé, Olivier Remacle (Montzen) a décroché son premier titre de champion de Belgique de trail, une discipline qu’il a commencée il y a 2,5 ans à peine. L’ancien footballeur, qui a fêté trois titres de champion avec Aubel et Spa, ne regrette en tout cas pas d’avoir stoppé le football pour s’adonner à la course à pied, qui lui apporte bien plus de satisfaction.

    L'entretien d'Olivier Remacle avec Olivier Delfino est à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 29 septembre 2016 et sur notre blog de Plombières.

  • TRAIL, l'Aubelois Olivier Remacle sacré champion de Belgique à Xhoffraix !

    Disputé ce samedi dans des conditions météo optimales au départ de Xhoffraix, le Trail des Hautes Fagnes est considéré par tous les spécialistes comme l'une des plus belles épreuves du pays. Qui plus est, il devait sacrer pour la troisième fois le champion de Belgique de la discipline. Vainqueur des deux premières éditions, le Brabançon Etienne Van Gasse s'est retrouvé face à une concurrence féroce cette année ! Dans la dernière ligne droite, c'est l'ancien footballeur Olivier Remacle qui a mis tout le monde d'accord en s'imposant au terme des 38 kilomètres de parcours ! L'Aubelois devient ainsi le nouveau champion de Belgique devant le Beynois Olivier Pierron, deuxième ! Etienne Van Gasse, victime d'une défaillance dès le km 30, doit se contenter de la troisième place.

    (Une information de TELEVESDRE)

  • L’Aubelois Remacle n° 1 belge à Xhoffraix ?

    Le Trail des Hautes Fagnes en sera, samedi, à sa 12e édition. Preuve de l’excellence de l’organisation, cette épreuve consti- tue, depuis trois ans, le championnat de Belgique de la discipline. À ce propos, on peut même parler d’une véritable « success story ». Pour illustrer la tendance, Jean Maus extirpe quelques chiffres : « Lors de notre première, nous avions accueilli 160 participants et, en 2015, ils étaient exactement 1419 à nous rejoindre. Et ce nombre est en constante augmentation. »

    Sur le plan pratique, on notera que le départ des deux distances (17/39 km) sera donné à 10h du terrain de football de Xhoffraix, que la remise des prix est fixée à 16h et que le parcours est inchangé. Il transitera par le barrage de Robertville, le château de Reinhardstein, la cabane du Négus, ou encore la carrière de Waimes. Au niveau sportif, on risque d’assister à nouveau à un face-à-face entre le Tubizois, Etienne Van Gasse, et l’Aubelois, Olivier Remacle. Un Brabançon qui, l’an passé, l’avait emporté (2h 41min 49sec) devant notre régional. Il y aurait-il de la revanche dans l’air ?

    « Je vais faire l’impossible pour y arriver », affirme l’ex-footballeur herbager. « Mais, il faut reconnaître qu’Etienne est vraiment très fort. En outre, il semblerait que la concurrence sera plus co- riace que jamais. » Voilà qui pro- met donc une lutte aux couteaux sur le haut Plateau. Attention : la route entre Malmedy et Xhoffraix étant actuellement fermée, vous avez intérêt à quitter l’autoroute à Francorchamps puis direction Ho- ckay et Xhoffraix à travers les Fagnes.

    MICHEL CHRISTIANE dans LA MEUSE VERVIERS du 22 septembre 2016

  • Remacle survole ce premier maratrail

    L’Aubelois n’a accepté aucune comparaison alors qu’un duo verviétois fait main basse sur le 21 km

    En dépit d’une participation assez timide, la 1re édition du « Maratrail » a tenu toutes ses promesses. Avec, en prime, pas mal de régionaux en évidence. Et on remet ça l’an prochain !

    Les « festivités » verviétoises débutaient dès samedi matin... à Theux où sont situées les installations de Maison Bois. Via un (double) trail qui en était à sa 1re édition. « On est un peu déçu par le nombre de partants (175), mais on est persuadé qu’il y en aura beaucoup plus l’année prochaine vu la réaction de l’ensemble des actuels participants », assurent les organisateurs.

    Sur le 21 km (123 classés), Samuel Duquenne n’acceptait aucune comparaison avec la concurrence et l’emportait avec plus de 7 minutes d’avance sur son dauphin, Christophe Grifgnée. Où quand un Stembertois damait le pion à un Verviétois... « En fait, je suis originaire de Tournai mais, voici maintenant trois ans, que je me suis établi à Stembert », confie un vainqueur à peine essoufflé, « Je suis plutôt un spécialiste du triathlon. C’est ainsi que je suis kiné à mi-temps au sein de cette fédération et le reste comme indépendant. Je dois d’abord féliciter les promoteurs de ce trail car le parcours était vraiment nickel. Le passage des gués n’était pas trop difficile. En revanche, les bosses s’avéraient particulièrement gratinées. C’est simple, on devait sans cesse relancer la machine. Sans oublier la traversée de somptueux paysages. Je ne participerai pas au jogging de dimanche car, dès ce soir, je pars en vacances à Majorque. » Grifgnée, pour sa part, ne pouvait pas, lui non plus, masquer sa légitime satisfaction : « Je suis très étonné par ma 2e place. C’est tout simplement mon premier podium en seniors dans cette dis- cipline. Je ne pouvais espérer mieux car Samuel était au-dessus du lot et n’a donc pas volé son succès. Je me suis vite retrouvé seul derrière lui et j’ai essayé de gérer ma fin de course », explique le (longiligne) responsable aux barrages d’Eupen et de La Gileppe. La 1re dame est Sandrine Ledent qui est arrivée 17 e en 2h12.10.

    Sur le 42 bornes (39 classés), on assistait à une impressionnante démonstration de cette vieille connaissance d’Olivier Remacle. À l’arrivée, son avance sur Frederik Rassaerts, son poursuivant immédiat, se chiffrait à près de 25 minutes ! En réalité, l’Aubelois affichait d’emblée ses intentions et prenait un malin plaisir à creuser l’écart par rapport au reste du peloton des trailers. « Comme toujours sur les longues distances, je suis parti assez pru- demment puis j’ai accéléré le rythme au fil des kilomètres : c’est ce qui m’a permis de faire la différence », explique l’ancien footballeur du plateau de Herve qui a réussi sa reconversion. La première dame, Nadine Etienne, a franchi la ligne d’arrivée après 5h44.20, en 31e position. 

    MICHEL CHRISTIANE (dans LA MEUSE VERVIERS du 20 juin 2016)

  • Premier cross victorieux pour Olivier Remacle

     Sur toutes les épreuves pour jeunes ou adultes de la 12e édition de l’Euregiocross à La Calamine, il y avait seulement 364 participants, mais les organisateurs germanophones gardaient le moral. « Selon les athlètes présents, notre organisation est parfaite mais les athlètes ne se dé- placent pas en nombre compara- tivement aux autres cross provin- ciaux. Enfin, peut-être que cela sera mieux l’année prochaine et nous remercions vivement toutes les personnes présentes di- manche. » De son côté, Olivier Remacle était souriant en terminant sur la première marche du podium chez les seniors. « Il s’agit de ma première victoire en cross du Challenge Provincial, mais il faut dire que je n’ai participé qu’à cinq épreuves depuis que je cours... »

    L’Aubelois embrayait sur ses performances dans cette discipline permettant de travailler sa VMA (vitesse maximale aéro- bie). « J’ai participé à deux cross en 2014 à Charneux-Herve avec une deuxième place, puis sur une autre course autrement plus relevée à Dour. Lors de cette saison 2015-2016, j’ai terminé en troisième position à Huy, deuxième à Charneux-Herve et je viens de remporter mon premier succès à La Calamine. Comme à chaque fois dans cette discipline, le départ fut rapide et un petit groupe s’est rapidement formé. Grâce à un bon tempo, j’ai réussi à décrocher mes opposants dont le Hervien Julien Dethier. Le parcours de 7 kilomètres n’était pas trop enneigé et relativement mou. Je suis heureux de ce premier suc- cès en cross car il me permet de situer ma progression par rapport aux années antérieures. » L’ancien footballeur aubelois termine sur ses objectifs. « Le premier est de réussir le test VMA du 15 février, afin de pouvoir être officiellement sélectionné dans le Team Trail LBFA. C’est pour cette raison que je fais du rapide sur petites distances actuellement, et je vois vraiment la différence au niveau de mes performances. Je serai présent aux Crêtes de Spa mais pas au marathon du Mont Blanc, car il était impossible de modifier les noms des athlètes inscrits du Team Trail LBFA. Au mois d’avril, nous serons en stage à Millau puis toujours en France en mai, mais plus en altitude, à Chamonix. » Il faudra se méfier d’Olivier Remacle aux Crêtes de Spa.

    A.S. dans LA MEUSE VERVIERS du 21 janvier 2016