Thimister-Clermont - Page 2

  • Des noix de cajou à la truffe

    Capture d’écran 2020-12-02 à 11.21.05.pngC’est le nouveau produit original de la société Néobulles. Connue pour ses boissons, l’entreprise thimistérienne a décidé de se lancer dans le marché du « snack qualitatif » avec la production des « Édouardises », des noix de cajou à brisure de truffe.

    « Ce n’est pas un simple produit aromatisé. Ce sont des noix avec de très fins morceaux de truffe incrustés », commente Laurent Chenoix, directeur marketing chez Néobulles.

    UN HOMMAGE À UN ARCHITECTE SPADOIS

    Pour connaître l’étymologie de ce nom de marque interpellant, il faut se rendre du côté de Spa. Pour ce produit, Néobulles a en effet collaboré avec le chef spadois Fabian Mossay, désormais réputé pour le catering de Francorchamps… et ses références à un certain Édouard.

    « Édouard est un architecte de Spa qui a rénové des maisons au début du siècle dernier dans un style Belle-Époque… et c’était un fin gourmet », explique le chef, qui a d’ailleurs lancé « La Table d’Édouard » et « Les Maisons d’Édouard ».

    Il aura finalement fallu plus de 200 essais et deux ans de travail pour créer le produit. « La noix de cajou et la truffe matchent très bien ensemble… mais ce sont deux aliments qui ne s’assemblent pas facilement. On a en fin de compte trouvé méthode naturelle pour les combiner ».

    CONFECTIONNÉS CHEZ ETA

    Imaginé en région verviétoise, le produit est en réalité confectionné chez nous, en Hesbaye, à l’Entreprise de Travail Adapté Jean Gielen de Waremme.

    Une collaboration qui enchante Marc Heylens, directeur de l’ETA : « C’est une reconnaissance et un très beau partenariat avec Stassen (Néobulles) ». Cette collaboration montre la volonté de l’entreprise waremmienne de ne plus uniquement s’occuper de conditionnement, mais également de confections culinaires. « On reçoit les noix de cajou brutes, les truffes… Sur base des recettes définies par l’entreprise, on prépare le produit et on le conditionne », commente le gérant.

    D’autres produits similaires pourraient d’ailleurs voir le jour dans les prochains mois. « On veut toujours partir d’une arachide qualitative et la sublimer avec un produit d’exception. Ça peut être, par exemple, du safran, du piment d’Espelette… », annonce déjà le directeur marketing de Néobulles. 

    RO.MA. dans LA MEUSE VERVIERS du 2 décembre 2020

  • Une dernière course en 2020 pour Bertrand Baguette

    L’année 2020 de Bertrand Baguette n’est pas encore terminée. En effet, tout comme l’Aubelois Charles Weerts (qui pilotera une Audi), le Spadois prendra part, le 10 décembre prochain, aux 9 Heures de Kyalami, dernière manche d’un championnat Intercontinental GT Challenge auquel il aurait dû participer cette année si la crise sanitaire n’avait pas bousculé tous les agendas. Concrètement, étant donné que sa priorité réside dans le Super GT, Bertrand Baguette n’a par exemple pas pris aux 24 Heures de Spa-Francorchamps fin octobre, son agenda japonais ne lui permettant pas.

    Déjà présent l’année passée à Kyalami, le Spadois, qui aime les épreuves d’endurance, y avait apprécié l’atmosphère. S’il sera au volant d’une Honda, celle-ci n’aura rien à voir avec le bolide qu’il pilote en Super GT, beaucoup plus rapide. S’il en sera à sa première course de l’année dans ce championnat, Bertrand Baguette n’ira toutefois pas en Afrique du Sud pour faire du tourisme, ses deux équipiers ayant encore quelque chose à jouer au classement général du championnat.

    Mais avant de songer à 2021, il y a d’abord son retour tant attendu en Belgique, où il n’a plus les pieds depuis le mois de juillet. « Je pends l’avion ce lundi et j’arriverai mardi en début de journée en Belgique. Je suis content de rentrer, il est vrai que cela a été très long. » 

    De deux article d'OLIVIER DELFINO à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 30 novembre 2020

  • Le réalisateur Ben Stassen va changer de vie

    Virages à quasi 360° pour le cinéaste belge qui fait le plus d’entrées en salles. L’Aubelois Ben Stassen se prépare à se lancer un nouveau défi : partir à bord d’un voilier pour sillonner les mers et les océans. Avec une fin programmée de sa carrière au cinéma, en tant que réalisateur. De plus, il revend le château qu’il avait aménagé en gîte de luxe, à Froidthier…

    D'un article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 17 novembre 2020

  • Bertrand Baguette en tête avant le dernier round

    Tout juste de retour à Tokyo, où il réside lorsqu’il séjourne au Japon et où il fait actuellement très bon (22 o ce dimanche), Bertrand Baguette a pris le temps de débriefer avec nous la cinquième place qu’il venait de prendre, quelques heures plus tôt, à Motegi, lors de la septième manche du championnat de Super GT au volant de la Honda qu’il partage avec le Japonais Koudai Tsukakoshi. Une cinquième place qui permet au duo de repasser en tête du championnat alors qu’il ne reste qu’une manche à disputer, dans trois semaines, à Fuji où tout se jouera.

    D'un article d'O. DELFINO à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 9 novembre 2020

  • L’arrondissement de Verviers passe de la 4 e à la 1 ère place: la faute aux étudiants du supérieur?

    Capture d’écran 2020-10-20 à 09.33.06.png

    Les jours se suivent sans vraiment se ressembler dans l’arrondissement de Verviers. À chaque semaine qui passe, les communes sont de plus en plus dans le rouge en termes de covid. Alors que la semaine passée on constatait que l’arrondissement était le quatrième où l’on recensait le plus de nouveaux cas par habitant, il vient de passer premier de Belgique ! ThimisterClermont est d’ailleurs la commune où il y a le plus de nouveaux cas par habitant dans le Capture d’écran 2020-10-20 à 09.36.26.png
    pays.

    L’arrondissement de Verviers est le numéro un. Voilà une phrase que l’on ne doit pas lire souvent. Le problème étant qu’il s’agit d’un chiffre qui ne met pas vraiment en valeur la région. La semaine dernière il se trouve que plus de tests se sont révélés positifs au coronavirus chez nous que n’importe où en Belgique.

    Il se trouve que 1.176 tests par 100.000 habitants se sont avérés positifs sur cette période. Cela signifie que plus d’1 % de la population verviétoise a contracté le virus dans les sept derniers jours. L’arrondissement de Verviers fait « mieux » que ceux de La Louvière et Liège qui ont enregistré respectivement 1.095 et 1.069 cas. La semaine dernière, Verviers n’était que le 4ème arrondissement de Belgique.

    Thimister-Clermont est la commune la plus touchée de Belgique. Sur les deux dernières semaines cette fois, elle a enregistré 143 nouveaux cas. Thimister-Clermont ne comptant que 5.700 habitants, cela signifie que 2,517 % des Thimistériens ont été contaminés par le virus sur cette période. « Seul deux d’entre eux sont à l’hôpital pour le moment », rassure cependant le bourgmestre Lambert Demonceau.

    Thimister-Clermont ne possède que des clusters familiaux. Au niveau des deux institutions situées sur la commune, la maison de repos et le centre pour personnes handicapées, il n’y a pas de cas parmi les résidents. Il faut chercher les causes de cette situation du côté des étudiants qui sont touchés en masse. -

    D'un article d'ADRIEN RENKIN dans LA MEUSE VERVIERS du 20 octobre 2020