Ski - Page 3

  • Une honorable 23e place pour Armand Marchant

    Armant Marchant n’a pas réédité son exploit de Zagreb, mercredi soir à l’occasion du slalom de Madonna di 82F4A13A-CA18-495E-BAB3-425FD921200C.jpegCampiglio, dans le Trentin italien en terminant à la 23e place finale.
    Le Thimistérien de 22 ans, parti avec le dossard 30, a terminé 23e de la première manche (assez contrastée avec un passage rapide sur le haut du tracé et une fin de parcours plus délicate) et a signé le 20e chrono de la seconde. Avec un chrono cumulé de 1 : 37.63, Marchant termine à 2’’03 secondes de Daniel Yule vainqueur du 4e des 12 slaloms de la Coupe du monde 2019-2020. Le Suisse déjà vainqueur de ce slalom l’année dernière signe son 2e succès en car- rière. Il a devancé le Norvégien Henrik Kristoffersen de 15 centièmes de seconde et le Français Clément Noël de 25 centièmes.
    Au classement de la Coupe du monde de slalom, Marchant ajoute 8 points et en totalise 69. Il gagne une place et occupe le 12e rang dans la hiérarchie où Kristoffersen (242) dépasse Noël (240). Yule grimpe au 3e rang (190).
    Au classement général, le Français Alexis Pinturault, 5e à Madonna, prend la tête avec un point d’avance sur le spécialiste des épreuves de vi- tesse le Norvégien Aleksander Aamodt Kilde (475 points contre 474). Kritoffersen est en embuscade à la 3e place (471). Marchant pointe à la 55e place (69)

  • Véronique, la maman d’Armand Marchant, commente l’exploit de son fils à Zagreb

    Le Thimistérien Armand Marchant a écrit ce dimanche à Zagreb (Croatie) la plus belle page du ski alpin belge en décrochant une historique 5e place dans une manche de Coupe du monde. Sa maman Véronique, qui était sur place, nous livre ses premières impressions. Le président du fan-club du skieur est aussi sous le coup de l’émotion.

    « C’est extraordinaire. Il le mérite. Bosser comme il l’a fait pour revenir après sa blessure, c’est un truc de fou. C’est surhumain, ce qu’il a fait », témoigne Véronique, la maman d’Armand Marchant, après la prestation historique de son fils en Coupe du monde de ski alpin ce dimanche à Zagreb. « Cette cinquième place, je ne m’en rends pas encore bien compte. Armand a mangé tout son pain noir et il peut maintenant apprécier son pain blanc. Je ne peux rien dire de plus. Toutes les mamans du monde peuvent imaginer ce que je ressens. »

    Capture d’écran 2020-01-06 à 10.14.19.png

    D'un article d'OLIVIER DELFINO à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 6 janvier 2020.

  • Marchant : après la Coupe du monde, la Coupe d’Europe

    Les échéances s’enchaînent à vive allure pour Armand Marchant. Après sa brillante 18 e place dimanche lors du slalom de Val d’Isère en Coupe du monde, le skieur thimistérien va disputer une manche de Coupe d’Europe ce mercredi à Obereggen (Italie), toujours en slalom. Samedi, Armand Marchant sera à Kronplatz, toujours en Italie, pour une nouvelle Coupe d’Europe. En slalom parallèle, cette fois-ci. Prochaine manche de Coupe du monde : Zagreb (Croatie) le 5 janvier. 

    O.D. dans LA MEUSE VERVIERS du 18 décembre 2019.

  • Armand Marchant poursuit sa renaissance

    Comme en 2016, le skieur de Thimister a décroché une très belle 18 e place à Val d’Isère.

    Trois ans après y avoir marqué ses premiers points en Coupe du monde, le skieur de Thimister a remis ça à Val d’Isère, où il a terminé 18 e du slalom comme à l’époque. Un joli cadeau d’anniversaire le lendemain de ses 22 ans. Sa renaissance se poursuit.

    D'une page de Philippe Vande Weyer, ENVOYÉ SPÉCIAL À VAL D’ISÈRE, à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 16 décembre 2019.

  • Marchant dévoile son programme

    Capture d’écran 2019-12-11 à 08.08.50.pngAprès avoir parfaitement négocié son grand retour en Coupe du monde à Levi (Finlande) en prenant la 28 e place du slalom le 24 novembre, Armand Marchant est bien décidé à enchaîner les courses au plus haut niveau mondial. Le Thimistérien, qui a empoché 3 points en Finlande, se prépare actuellement pour la deuxième manche de slalom, qui aura lieu ce dimanche à Val d’Isère. Le premier run est programmé à 9h30 sur la piste française.

    Notre skieur régional en a aussi profité pour dévoiler la suite de son programme pour cette saison hivernale 2019-2020. Et les échéances vont s’enchaîner à un sacré rythme, puisque le Thimistérien a émis le souhait de s’aligner sur tous les slaloms de Coupe du monde restants d’ici la fin du mois de mars, c’est-à-dire 11 ! Concrètement, après Val d’Isère, il y aura un petit creux avant un mois de janvier qui comprendra 5 manches ! Dans l’ordre, ce sera Zagreb (Croatie) le 5 janvier, puis Madonna di Campiglio (Italie) trois jours plus tard. Cap sur Adelboden (Suisse) ensuite pour le slalom du 12 janvier. Une station de sinistre mémoire pour Armand Marchant, puisque c’est là qu’il s’était occasionné sa terrible blessure en janvier 2017. Il est donc prévu qu’il y retourne trois ans, pratiquement jour pour jour, plus tard.

    Le 19 janvier, ce sera à Wengen (Suisse) qu’on devrait le retrouver. Cap ensuite sur l’Autriche pour les manches de Kitzbühel (26 janvier) et Schladming (28). Comme à Zagreb et à Madonna di Campiglio, la manche de Schladming se déroulera en nocturne. Après une courte pause, la Coupe du monde fera escale à Chamonix (France) le 8 février, puis ce sera un rendez-vous au Japon qui attendra les skieurs le 23 février : Yuzawa Naeba. Il restera encore deux compétitions au mois de mars : le 15 en Slovénie (Kranjska Gora) et le 22 en Italie (Cortina d’Ampezzo). 

    OLIVIER DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 11 décembre 2019