Politique - Page 4

  • Céline Hubin offre ses jetons à l’ASBL Loisir

    Le saviez-vous ?

    À Aubel comme partout en Wallonie, le bourgmestre et les échevins (à savoir : Mme Perée, M. Lejeune, M. Dorthu et M. Geron) ne perçoivent pas de jeton de présence lors des différents conseils communaux. C’est la loi.  

    Mme Hubin – qui n’a pas le même statut légal en tant que présidente du CPAS – est légalement tenue de percevoir ses jetons de présence…

    Ne pouvant les refuser, elle a décidé de faire don de la somme qu’elle devrait percevoir à des associations locales.

    Cette année, Céline a décidé de faire un don l’ASBL Loisir de notre maison de repos, La Kan.

  • Bien-être animal et les intérêts économiques…

    L’abattage sans étourdissement, c’est -20 % de bêtes tuées à Aubel. Depuis le changement de législation, les affaires diminuent grandement

    Depuis le premier septembre, il est impossible d’abattre des bêtes sans les étourdir au préalable en Wallonie. De ce fait, les viandes produites dans la région ne peuvent plus bénéficier du label halal. La commune d’Aubel, qui possède des abattoirs, a tenté de lutter contre cette législation, en vain. Depuis le premier septembre, on abat 20 % de bêtes en moins sur place regrettent les autorités communales.

    Les abattoirs d’Aubel ont une partie importante de leur clientèle qui lui achète de la viande halal. Afin que la viande soit considérée comme tel, il faut égorger la bête sans l’étourdir.

    LA CONCURRENCE DE LA FLANDRE

    Résultat des courses : la première semaine du mois de septembre, ce sont 120 bêtes qui ont été abattues en moins que de coutume, soit une perte de 20 %. Benoît Dorthu, l’échevin de l’agroalimentaire, estime que les clients se sont tournés vers… la Flandre. « Elle n’applique pas la même législation que nous en la matière. Il s’agit de nos premiers concurrents », précisait l’échevin que l’on sentait agacé par la situation ce lundi soir, au conseil communal.

    Lire la suite

  • L’alarme du hall en panne depuis 10 ans

    Les travaux du hall omnisports d’Aubel n’ont pas été un long fleuve tranquille. Le budget initial a été largement dépassé. Ils Capture d’écran 2019-09-11 à 09.44.03.pngconsistaient à remplacer le parquet des différentes salles ainsi qu’à faire quelques aménagements électriques, comme installer des capteurs de mouvements et améliorer la luminosité. Très vite on s’est rendu compte que le sol était plus humide que prévu ce qui a engendré des difficultés. D’autant plus que l’architecte responsable est décédé avant le début des travaux.

    Ce qui a fait exploser le budget, ce sont les travaux électriques. La commune a en effet profité de l’occasion pour refaire son système d’alarme incendie. Celui-ci ne fonctionnait plus depuis 10 ans. Une situation que déplore l’opposition qui considère que la commune n’a pas bien géré le dossier. Malgré cela, les subsides et la caisse du hall permettront de payer ce coûteux chantier. -

    A.R. dans LA MEUSE VERVIERS du 11 septembre 2019.

  • Que deviennent nos maïeurs marquants ?

    Une sérénité retrouvée impliqué au niveau politique pour Jean-Claude Meurens

    Figure politique bien connue de notre région, l’Aubelois Jean-Claude Meurens a également décidé de passer la main le 14 octobre dernier après quatre mandats à la tête de sa commune. Il était le bourgmestre d’Aubel depuis 1995. Un choix qu’il ne regrette absolument pas car il aspirait à retrouver du temps et de la sérénité. C’est un homme heureux que nous avons pu rencontrer chez lui. « Je ne suis pas mécontent d’avoir pris cette décision, que du contraire », souligne JeanClaude Meurens. « Il était temps pour moi de laisser la place car j’aspirais à réaliser d’autres choses. C’est vraiment en toute quiétude que je suis parti et je le vis très bien. J’ai retrouvé une belle sérénité et je suis épanoui dans ma vie. J’ai beaucoup plus de liberté pour m’adonner à des loisirs, voir mes proches… Cette décision a été réfléchie et je n’ai absolument aucun regret. »

    Deux pages de CHARLES BOURY à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 13 août 2019.

  • Conseil communal du 13 juin 2019 : En juin, l’entente cordiale sent le sapin !d

    Un compte-rendu dans lequel on apprend que Francis Geron ne compte pas acheter de képi, que Jean-Claude Meurens empoche tous les mandats rémunérés, qu’il n’est jamais trop tard pour faire une suspension de séance, que la majorité joue avec un coussinteur et que ce qui est imposé a le droit d’exister…

    Patricia Kindermans pour Aubel Citoyen résume le conseil communal du 17 juin 2019: 17 Juin 2019_Conseil Communal_PV AUBEL CITOYEN.pdf