Politique - Page 2

  • 747 bulletins de plus à Aubel pour la Chambre fédérale que pour la Région wallonne

    Un régime d’exception permet aux électeurs ayant leur domicile électoral dans la commune de Fourons d’aller voter dans la commune d’Aubel (canton d’Aubel, circonscription de Liège).

    Ce dimanche 26 mai 2019, 747 électeurs fouronnais se sont présentés à Aubel.

  • Conseil communal du 13 mai 2019 : « En mai, la majorité fait ce qui lui plaît »

    AUBEL-CITOYEN se demande si le bourgmestre est devenu amnésique...

    L'avenir de l'ancien bâtiment de la gendarmerie semble choisi et vous lirez ce que les conseillers en pensent.

    Le conseil communal du 13 mai 2019 vu par la rédactrice d'Aubel Citoyen.

  • On l’a cru parti mais Meurens est partant

    Il a renoncé au mayorat d’Aubel, tout en demeurant conseiller com- munal. On pouvait dès lors penser que Jean-Claude Meurens faisait une croix sur son parcours politique, avec un atterrissage en douceur.F69DF53C-0F0E-4F68-A718-B49D21FFB237.jpeg
    Mais voici que Jean-Claude Meu- rens repointe le bout du nez. « Je n’ai pas dit que j’arrêtais la politique », nuance-t-il « Et je n’ai que 66 ans ».
    Ce qui a dû motiver le MR pour le choisir comme 7e suppléant MR aux fédérales, c’est le fait qu’il a cartonné aux provinciales d’octobre dernier, avec 5.598 voix de préférence, soit le 6e score général pour la province.
    Pour le scrutin fédéral du 26 mai, Daniel Bacquelaine avait lancé un appel à candidats. L’Aubelois ne s’était pas présenté, mais comme aucun de ses concitoyens n’y al- lait, il a accepté de se présenter. Sans grande ambition de décrocher un siège à cette place, d’autant que l’effet dévolutif pour moitié de la case de tête subsiste. Mais il compte bien profiter de cette campagne pour défendre les idées libérales quant à la transition énergétique, à l’agriculture et au secteur agroalimentaire, notamment.
    Pour le reste, Jean-Claude Meurens profite du temps qu’il a récupéré, avec son accession à la retraite et le fait qu’il n’est plus mayeur, pour se relancer dans la chanson. Avec par exemple la participation au dernier concert de Noël local, avec la chorale, mais aussi un projet de groupe qui prend forme, dans lequel il pourrait interpréter des chansons du répertoire de Brel, de Serge Lama... 

  • 11 véhicules écolos subsidiés

    La ministre wallonne des Pouvoirs publics Valérie De Bue fait un joli cadeau à certaines communes de la région. Elle leur attribue de nombreux subsides afin qu’elles soient plus vertes. Une partie de l’achat de véhicules fonctionnant à l’électricité et au gaz sera financé par la région. Chez nous six communes de l’arrondissement profiteront de cette offre. Il s’agit de Verviers, Stoumont, Aubel, Trois-Ponts, Olne et Herve.

    Capture d’écran 2019-05-09 à 07.56.49.pngDu côté d’Aubel, on s’est tourné vers l’achat d’un camion fourgonnette 100 % électrique afin de réaliser divers travaux de voirie et de venir en aide au CPAS. L’échevin qui avait demandé la subvention Benoit Dorthu se dit ravi de la recevoir. « Sans elle, ça aurait vraiment été très difficile de se payer un nouveau véhicule. L’ancien était vieux de plus de 10 ans, il fallait qu’on le change. » Benoit Dorthu se dit convaincu par les bienfaits de l’électricité par rapport aux énergies fossiles. Lui-même roule en véhicule électrique. « C’est une façon de lutter contre le réchauffement climatique. À Aubel, nous avons une volonté très claire de rendre notre flotte de véhicules plus verte. ». Pour l’échevin des finances même l’autonomie de 100km n’est pas un problème. « Nous avons une petite commune, c’est bien assez. On le chargera le soir. C’est comme un GSM qu’on doit brancher quand on rentre chez soi. » 14.694 € seront attribués à la commune d’Aubel alors qu’elle aurait dû payer 40.000 € sans l’intervention de la ministre. Idem à Olne où le même véhicule a été commandé. À TroisPonts un véhicule électrique inférieur à 3,5 tonnes a été demandé ainsi qu’une borne à destination de la population. Herve se dotera d’un véhicule CNG et d’un véhicule Euro6 diesel. Stoumont aura, elle aussi, un nouveau véhicule électrique. 

    A.R.

  • PESSER, L’EX-CONSEILLER QUI N’ARRIVE PAS À DÉCROCHER

    Capture d’écran 2019-04-13 à 11.10.13.pngFait exceptionnel lundi dernier au conseil communal d’Aubel, il y a eu de l’animation. Elle est venue de la (grande) assemblée des spectateurs et par l’entremise d’un ancien conseiller communal – il a démissionné en janvier dernier – qui a manifestement du mal à accepter de ne plus être au-devant de la scène. Pierre Pesser, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a réagi avec véhémence à la discussion relative à la Commission Consultative d’Aménagement du Territoire et de la Mobilité (CCATM), dont il était d’ailleurs le président. Même s’il était directement attaqué, il aurait dû savoir, après 42 années de conseil communal, que le public ne peut pas intervenir lors des séances du conseil communal.

    Le président du conseil a dû menacer de le sortir de la salle pour qu’il se calme. Comme dit le proverbe, on ne peut pas être et avoir été…

    Dans "Ça va se savoir" de LA MEUSE VERVIERS du 13 avril 2019.