Plombières - Page 3

  • Le responsable sportif du club de volley d'Aubel sauve une vie à Hombourg

     

    PLOMBIÈRES – MALAISE CARDIAQUE AU FOOTBALL

    Sauvé par un défibrillateur

    Moussa Cale, 14 ans, s’est écroulé lors d’une rentrée de touche en fin de match.

    Hombourg.jpg

     

    Le terrain de l’AC Hombourg, là où Moussa a été victime d’un malaise cardiaque. 

     

    Moussa Cale, le jeune joueur du club de Pepinster, qui s’est écroulé samedi en fin de match à l’AC Hombourg, doit la vie aux trois personnes qui lui ont immédiatement prodigué les premiers soins.

    Jacky George et son épouse étaient parmi ces trois personnes.
    Tous deux formés aux premiers gestes de secours et à l’utilisation du défibrillateur automatique, ils ont immédiatement porté secours à l’adolescent inanimé.

    « En tant que responsable sportif au club de volley d’Aubel, j’ai suivi cette formation. Lorsque l’on a remarqué que le gamin était en difficultés, c’était tout à fait normal de réagir. C’est loin d’être un acte héroïque. Mais sans cette formation, je ne serais probablement pas intervenu » , explique Jacky George avant de poursuivre : « On l’a d’abord massé durant plusieurs minutes puis comme on ne sentait pas de pouls, on a placé le défibrillateur pour qu’il calcule s’il y avait encore ou non des pulsations cardiaques », raconte Jacky George.

     

    CE N’EST PAS UN ACTE HÉROÏQUE

    Au téléphone avec les urgences, le délégué de l’équipe transmettait les informations.

    « Au départ, l’urgentiste nous avait conseillé de ne pas choquer car la victime se trouvait sur un terrain mouillé mais comme il s’agissait d’un terrain synthétique, avait du caoutchouc en dessous, nous étions tous protégés. Alors que l’ambulance venait d’arriver et qu’on a poursuivi la réanimation, l’appareil a envoyé un second choc électrique. C’est à ce moment-là que le gamin a doucement repris conscience ».

    Acte héroïque ou pas, une chance est certaine, le gamin doit la vie à ces trois personnes.

    « On a fait ce que l’on devait, avec les connaissances et les compétences dont nous disposions. On a agi en équipe. C’est la première et j’espère la dernière fois que j’ai dû mettre en pratique ce que nous avions appris lors de cette formation », conclut Jacky George. 

    F.P.

    (Extrait d'une page à lire dans "La Meuse Verviers" du 4 novembre 2013).

  • PLOMBIERES REJOINT AUBEL POUR LE PRECOMPTE IMMOBILIER

    PLOMBIÈRES – FISCALITÉ 

    Impôts : l’IPP passe de 6 à 7,3%: pour récupérer 350.000 € dans les caisses 

    Taxes.jpg


    La majorité URP-cdH a approuvé jeudi soir une augmentation significative de la fiscalité à Plombières. L’impôt des personnes physiques (IPP) passe de6à7,3%tandis que les centimes additionnels au précompte immobilier seront rehaussés de 2.300 à 2.500.

    La fiscalité était au centre des discussions du conseil communal de Plombières de jeudi soir. Et pour les citoyens, ce n’est pas franchement une bonne nouvelle ! Si l’URP et le cdH, actuellement au pouvoir, avaient promis de maintenir une fiscalité basse, ce jeudi, c’est pourtant une augmentation de 1,3 % de l’IPP qui a été décidée. Concrètement, la taxe communale additionnelle à l’impôt des personnes physiques passera de 6 à 7,3 %. Cette hausse rapportera 350.000 euros supplémentaires, ce qui permettra à la commune de poursuivre ses projets d’investissements.

    « Il s’agit clairement là d’un choix politique. S’il est évident que cette mesure ne plaira pas à tout le monde, elle permettra à la com- mune de réaliser de nouveaux investissements » indique d’emblée le bourgmestre Thierry Wimmer, avant de poursuivre : « On aurait pu se contenter de 6% si l’objectif était de boucler le budget ordinaire et de gérer la commune sans faire d’investissement.  

    En pratique, cela signifie que l’on n’aurait plus procédé à des travaux de voirie, que certaines petites entités auraient pu ne plus avoir d’école... Mais ce n’est pas ce que nous souhaitons », indique la majorité.

    La majorité a également approuvé une augmentation de 200 centimes additionnels au précompte immobilier, passant ainsi de 2.300 à 2.500. « Cette augmentation permettra non seulement de faire face à de nouvelles dépenses mais également de pouvoir répondre aux grands défis des années à venir », se justifie le maïeur. Et parmi ces défis, il y a entre autres la constitution des zones de secours, l’augmenta- tion des dotations octroyées au CPAS ou encore la problématique de l’évolution des charges pour les pensions du personnel communal suite à la réforme fédérale.

    TAXE SUR LES PISCINES INCHANGÉE

    Du côté de l’opposition, on s’est évidemment opposé à ces augmentations. « L’ensemble des citoyens plombimontois est touché par cette hausse de la fiscalité alors qu’il y a des possibilités d’aller chercher cet argent ailleurs », argue le socialiste Robert Hagen. Les socialistes se sont d’ailleurs abstenus d’approuver d’autres taxes. Ils regrettent par exemple que la taxe sur les chevaux et poneys d’agrément et celle sur les piscines privées restent inchangées. l

    Un article de FRANÇOISE PEIFFER dans "La Meuse Verviers" du 5 octobre 2013

    La comparaison avec les communes voisines change donc et Plombières rejoint Aubel en ce qui concerne l'impôt foncier:

     

     

    Fourons

    Visé

    Dalhem, Welkenraedt, Thimister-Clermont

    Aubel

    Plombières

    AVANT

    PLOMBIERES APRÈS LA MODIFICATION

    Taux pour la Région

    2,50 %

    1,25 %

    1,25 %

    1,25 %

    1,25 %

    Taux pour la province

    10,00 %

    21,875 %

    21,875

    21,875 %

    21,875 %

    Taux pour la commune

    37,50 %

    32,50

    31,25

    27,875

    31,25 %

    Totaux:

    50,00 %

    55,50 %

    54,25

    51,00 %

    54,25 %

     

     

  • Nos zones « éoliennes admises » ont fondu

    La cartographie de l’éolien revue 

    RÉGION VERVIÉTOISE – ENQUÊTE PUBLIQUE SUR L’ÉLECTRICITÉ VERTE

    eole.jpgLa Région Wallonne a revu sa carte des zones susceptibles d’accueillir des éoliennes. La surface globale a fondu. Pour autant, souligne Philippe Lejeune, un des auteurs de la carte, ce qui subsiste n’accueillera pas forcément des mâts. Parce que selon les régions, les parcs devront être distants d’au moins 4 km (en zone de paysages fermés, comme en Ardenne) voire 6 km (en zone de paysages ouverts, comme en Hesbaye). Et parce que nombre de projets pourraient aussi trébucher sur l’un ou l’autre critère posant problème. Or, la population (et dans la foulée, le politique) est désormais sourcilleuse quant à ces mâts. En attendant, voici un aperçu des sites où ils pourraient fleurir...

    Le gouvernement wallon a revu sa copie quant aux critères permettant d’installer des éoliennes. Conséquence: environ 30 % de la superficie des zones favorables auraient disparu dans l’aventure. Depuis hier, le ci- toyen peut se prononcer par rap- port à celles qui ont passé le cap, lors d’une enquête publique.

    Le détail, par commune :

    Plombières: 3 petites zones très proches entre Aubel et Hombourg et une quatrième sur la crête du cimetière américain.

    Près d’Aubel, sur Dalhem, près de la grand-route vers Warsage, près de Saint-Jean-Sart : une vaste zone. 

     

    Lire la suite

  • Migrations de population entre Aubel et les Fourons

    Trio_20130831-__018.jpg

    Jean-Claude Meurens, bourgmestre d'Aubel, entouré par José Smeets, échevin de l'opposition francophone des Fourons, et Melchior Wathelet, Ministre d'Etat.

    Comme ses collègues de Dalhem, Visé et Plombières, Jean-Claude Meurens a été interrogé par "La Meuse" à propos de l'émigration des Francophones des Fourons.