Générosité - Page 3

  • Boeing Boeing

    Cette pièce de théâtre est probablement la pièce française la plus jouée au monde, une référence en matière de vaudeville. C'est un mélange comique de situation et comique de langage. Rires garantis !!
     
    A l'Espace Georges Dechamps à Herve le vendredi 4 mars à 20 heures.

  • Le soleil nuit à la récolte de fonds pour le Bailou

    image.jpgOrganisée comme l’année passée par le service-club Kiwanis Welkenraedt-Trois Frontières, la deuxième édition de Tast’Aubel – alias la kermesse de la gastronomie – s’est déroulée durant le week-end écoulé non plus en plein air au centre de la localité comme en 2014 mais bien à l’abri du hall omnisports aubelois. Pas de chance diront certains car, contrairement à l’an dernier, le soleil s’est montré drôlement généreux cette fois-ci. Du coup, la fréquentation fut bien moindre que par le passé. «Malgré l’aide de nombreux sponsors et autres services-clubs, nous nous devons de rester réalistes car on n’atteindra hélas pas les 50.000 euros de bénéfices, somme record que nous avions remise au Bailou suite à notre première manifestation du genre afin de soutenir le projet de construction », explique l’un des organisateurs.

    UN BÂTIMENT À CONSTRUIRE D’URGENCE QUI COÛTE CHER

    De quoi dépiter quelque peu Jean-Jacques Moxhet, animateur de ce centre de jour qui abrite des personnes handicapées: « C’est d’autant plus dommage que les contrariétés s’accumulent et que le budget global de notre futur bâtiment, toujours incomplètement bouclé à ce jour, avoisine à présent 1.700.000 euros. Nous devons aussi faire face à la modification de la législation qui oblige à rédiger de nouveaux cahiers de charge de type européen ou encore – pour ne citer que cet exemple – à l’élargissement des voiries d’accès image.jpginitialement prévues, ce qui va sans doute compliquer la tâche de la commune d’Aubel qui a promis de prendre ce poste à sa charge. Bref, les délais s’allongent...». Ce qui fait dire aux personnes bien au courant du dossier qu’on ne voit pas comment les pensionnaires du Bailou pourraient être logés dans ces nouvelles constructions avant la fin 2017 si tout va bien. Or il y a de plus en plus d’urgence, les locaux actuels présentant d’évidents signes de fatigue qui ne manqueront pas d’échapper aux prochains contrôles, effectués par les pompiers notamment. D’où l’importance d’actions à la fois caritatives et gastronomiques comme ce deuxième Tast’Aubel...  

  • Kermesse de la gastronomie: samedi 6 et dimanche 7 juin

    Capture d’écran 2015-06-03 à 18.22.12.pngAubel : Tast'AUBEL 2015 - Kermesse de la gastronomie

    Samedi 6 et dimanche 7 juin

    35 viticulteurs et une quinzaine de stands de produits de bouche seront présents.

     

    Infos : au hall sportif - samedi de 14 à 21h et dimanche de 10 à 18h

     

     

     
     
     Toutes les informations sont regroupées ici.    
     
  • Le Lions Club Aubel Bocages a récolté la coquette somme de 16.000 € pour soutenir des associations de notre région

    P1030601.jpg

    La générosité et le don de soi ne sont pas de vains mots pour les 21 Dames du Lions Club Aubel Bocages. Ils prennent leur sens lors des nombreuses activités réalisées au cours de ces 12 derniers mois.  Parmi celles-ci, citons le Fashion Show en septembre 2014,  la soirée de printemps de mars 2015 et la soirée théâtre à Aubel en avril dernier.

    Ces rendez-vous labellisés « Lions » permettent au club de soutenir financièrement des associations locales principalement axées sur l’enfance et la petite enfance.

    Fidèle à sa tradition annuelle, le Lions Club Aubel Bocages procède à la remise de chèques aux œuvres qu’il soutient. Cette année encore, ce 28 mai 2015, la Présidente Anne-Marie Kerstenne-Wéber assistée de Josiane Degreef de la Commission des Œuvres,  en présence de toutes les Dames du Club, ont eu l’honneur et l’immense joie de distribuer une somme de 16.000 €.

    Parmi les œuvres soutenues,  retenons  « le Bailou » d’Aubel pour apporter « une petite pierre » dans la construction de son nouveau bâtiment,  l’Asbl « Les Canaillous » de Herve pour l’achat d’un module de psychomotricité,  « l’Envolée » de Chaineux qui propose aux jeunes,  quel que soit leur handicap, un ensemble de loisirs et de sports, le « Rêve Bleu » de Montegnée dont l’objectif est de réaliser quelques rêves pour les enfants atteints de maladies graves,  « Soleil au Cœur » de Moresnet.  Cette année encore, la « Maison Michotte » de Liège se verra remettre un chèque pour apporter à ses petits enfants placés par le Juge la possibilité de s’initier au jardinage et l’aménagement d’un espace de je extérieur.

    C’est à chaque fois une expérience positive et une motivation supplémentaire de constater les résultats au sein des œuvres soutenues.

  • Il lève des fonds pour aider un village népalais

    AUBEL – SÉISME AU NÉPAL 

    Capture d’écran 2015-05-26 à 07.20.08.png

     Jacques a déjà récolté près de 4.000 euros

    Depuis le 25 avril, date du premier séisme au Népal qui a fait plus de 8.000 morts, l’Aubelois Jacques Leclère a monté un collectif citoyen afin de venir en aide aux habitants du village de Laprak. Dans le village, situé dans la région de Gorkha, à près de 200 kilomètres de Katmandou du côté de la frontière chinoise, se trouvent Lil Gurung et sa famille. Des amis proches des Leclère qui ont tout perdu dans la catastrophe.

    Dès l’annonce du terrible trem- blement de terre au Népal, Jacques Leclère et sa famille ont entamé des démarches afin de récolter des fonds pour venir en aide à leur ami Lil. « Quand on a appris ce qu’il s’était passé on a appelé notre famille et nos proches pour essayer d’avoir des dons. Au début c’était surtout du bouche-à- oreille et puis ça a tellement bien fonctionné que j’ai créé une page Facebook où j’explique notre démarche. J’ai vraiment été étonné des sommes qui m’arrivaient pour aider Lil et les habitants du village », explique Jacques Leclère. La famille Leclère a rencontré Lil et ses proches lors d’un voyage au Népal. « Nous y sommes partis en mars 2013. L’oncle de Lil a une agence de trek à Katmandou et Lil y est guide, il accompagne les groupes. Son plus grand rêve c’était d’apprendre le français. C’est un garçon vraiment attachant et il est un peu devenu notre fils de cœur. Il est venu trois mois à la maison pour commencer à apprendre la langue. Et puis nous sommes retournés là-bas en octobre de l’année passée. Il nous a accueillis chez lui, dans son village à Laprak », raconte la belle-sœur de Jacques Leclère. 

    Lire la suite