Football - Page 4

  • Vincent Heins (Ster-Francorchamps) va-t-il se faire « crocter » dans la buvette après le match à Aubel ?

    En situation délicate et de relégable après seulement 6 matchs de championnat, Aubel sait que le chemin est encore long, mais aussi qu’il est aussi grand temps de faire des résultats et surtout prendre des points et, dès ce dimanche pour la visite de Ster-Francorchamps. René Ernst reste calme malgré la situation compliquée au classement : « Ben oui, on la connaît, on la lit ! Ce n’est pas magnifique, mais il ne sert à rien non plus de dramatiser. L’important pour nous actuellement est surtout d’arrêter de faire des cadeaux à nos adversaires. Et devant, il faut être plus concret, faire mouche ! » Le mentor a planté le décor avant la venue d’un cador au stade Jean-Marie Doome avec un acteur central pas du tout inconnu des citoyens locaux, Vincent Heins ! « Fi- nalement, je ne suis jamais venu beaucoup comme adversaire ici à Aubel. Je vois toujours bien le terrain de ma véranda, mais c’est vrai que je suis souvent venu voir jouer Aubel ».
    RENTRER GAGNANT
    Et puis, le mentor sterlain sait que cela « crocte bien » à Aubel... « C’est clair qu’ici dans le village, il y a beaucoup de « crocteux » comme on dit. On me chambre un peu avant le match, mais aussi quand je me trouve dans la zone de coaching. Alors pour moi, il vaut mieux que je rentre dans la buvette après le match avec la victoire, sinon j’en ramasse ! », disait-il en rigolant. « C’est toujours gentil et sympa, mais je préfère être dans la peau du vainqueur, c’est clair. Aubel ne vit pas un départ heureux, mais a perdu aussi beaucoup de cadres par rapport à l’an passé. Perdre William Mauclet n’est pas rien. Puis, il y a aussi, Julien Galère... »
    TEMPS DE JEU
    En face, René Ernst a donné du temps de jeu mardi à Van Muylder, Campo, Heydens et Van Hoof qui se sont bien comportés, avec la P3, à Croatia Wandre (1-2). « Oui c’était important pour eux. Quant à Ster, on connaît. C’est un gros morceau et c’est une équipe qui peut battre n’importe qui dans la série. Mais, on n’aura pas le choix demain, on doit prendre des points et se lancer ».
    C’est aussi un peu le même son de cloche du côté de Heins. « On reste sur 3 matches sans victoire, donc les 2 derniers avec un match nul... Avec cela, on n’avance pas et j’espère que l’on ne va pas faire comme il y a 2 ou 3 ans où nous en avions obtenu beaucoup trop... Il faut donc casser cette spirale de partages. Aussi, il faut savoir qu’Aubel était notre seule défaite du 2e tour de la saison passée, donc je sais que ce ne sera pas simple pour nous ! »
    Bref, Aubel pourrait-il devenir la bête noire de Ster et de Vincent Heins ? Réponse, dimanche, sur le coup de 16h50...


    PATRICK GODARD dans LA MEUSE VERVIERS du 28 septembre 2019

    Lire la suite

  • Après 4 saisons à Aubel, Julien Galère revient au stade Jean-Marie Doome pour la première fois

    Julien Galère s’installe dans sa nouvelle équipe de Ster-Francorchamps et fera son retour à Aubel dimanche où il pourrait peut-être ouvrir son compteur but personnel. Mais Aubel ne lui a laissé que de bons souvenirs...
    Julien n’a finalement que 27 ans et fait déjà office d’un vieux de la vieille dans notre arrondissement. En effet, après une formation à l’AS Eupen, le Clermontois s’est ensuite lancé à Malmundaria (2 ans), à Warnant (1 an) et à Aubel durant 4 saisons avant de prendre le chemin de Ster-Francorchamps en juin dernier.
    « En fait, je n’ai jamais joué qu’en P1 », nous disait-il en prélude de son retour, dimanche, au stade Jean-Marie Doome. « Je viens de passer 4 belles années à Aubel qui est un club sain, convivial, sérieux avec des dirigeants qui te donnent l’envie. J’ai pu prendre pas mal d’expérience avec les Herbagers et même au niveau de ma vie profes- sionnelle (NDLR : Julien est éducateur). Aussi, j’ai pu voir évoluer le club, surtout au niveau des infrastructures. C’était très enrichissant ».
    Julien reviendra ce dimanche déposer son sac pour la première fois dans le vestiaire visiteur. « Exact, cela me fera bizarre, mais je me réjouis de les revoir et jouer cette rencontre. J’ai beaucoup d’amis là-bas ».

    D’un article PATRICK GODARD à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 28 septembre 2019

  • Cyrian Piette ne pourra jouer contre Aubel

    Touché lors de l’échauffement face à Malmundaria dimanche, Cyrian Piette sera absent des terrains entre 4 à 6 semaines, comme nous l’a confié Vincent Heins.
    « C’est une histoire un peu insolite. Juste avant le match face à Malmedy, Cyrian s’est pris un ballon dans les parties intimes. Il a eu très mal et a même dû se rendre aux urgences. Il sera absent pendant quelques semaines, et est évidemment déçu, d’autant plus qu’il se réjouissait de jouer face à Aubel, son ancien club, ce dimanche ».

  • Plus de peur que de mal pour Kevin Aerts

    Alors qu’il était sorti après moins de 20 minutes de jeu face à Weywertz, Kevin Aerts avait fait peur à ses coéquipiers, à son staff et aux supporters d’Aubel. En effet, après un contact avec Ziane, il lui avait fallu de longues minutes pour pouvoir se relever et quitter la pelouse. Bonne nouvelle, sa blessure est moins grave que ce que l’on pouvait craindre.
    En effet, le dernier rempart aubelois s’est rendu chez son médecin lundi et ne devrait pas être absent plus de trois semaines : « En fait, j’ai été touché à deux endroits. Tout d’abord, j’ai un hématome sur l’orteil, qui n’est pas trop grave. Par contre avec le choc, j’ai souffert d’une entorse du ligament de la cheville droite. Je devrais finalement être absent entre 10 et 21 jours ».
    Une nouvelle qui est rassurante, car de nombreuses personnes autour du terrain ont pensé qu’Aerts serait absent bien plus longtemps que ça. Après le choc, le portier s’attendait lui aussi à ce que sa blessure soit plus grave : « J’ai cru que j’avais une fracture au niveau de l’orteil, car c’est la partie de mon pied qui m’a fait le plus mal directement. Au final, la blessure la plus sérieuse est celle que j’ai à la cheville. Le lendemain du match, elle a commencé à gonfler et à me faire mal. La bonne nouvelle, c’est que mon orteil a dégonflé et j’arrive à marcher dessus, mais ce n’est pas tout le cas de ma cheville, sur laquelle je ne sais même pas m’appuyer. J’essaye maintenant de faire doucement, je vais trois fois chez le kiné par semaine et j’espère être de retour le plus vite possible ».
    Même s’il ne sera pas présent sur le terrain, Kevin compte bien assister aux entraînements et aux matchs de son équipe. Il a en tout cas totalement confiance en son remplaçant, Laurent Beckers, qui avait fait
    une bonne entrée face à Weywertz : « Je vais aller les voir jeudi à l’entraînement. Je serai aussi évidemment présent aux matchs. J’ai tout à fait confiance en Laurent, qui est un excellent gardien ».
    Même son de cloche du côté de René Ernst, qui sait lui aussi qu’il peut compter sur un très bon deuxième gardien : « Depuis le début, il est assidu aux entraînements et il est bien dans le groupe. Quand je l’ai aligné en Coupe de la Province, il a fait ses matchs et il est bien rentré face à Weywertz. En toute honnêteté, je n’ai aucune crainte à ce niveau-là »
    Nicolas EVRARD dans LA MEUSE VERVIERS du 25 septembre 2019

     

  • Encore une (grosse) victoire pour Aubel B

    P3C

    JEUNESSE SPORTIVE LIÉGEOISE - AUBEL B : 2-6

    Les buts : 12e Barzin (0-1), 33e Van Muylder (0-2), 51e Landu (1-2), 55e Van Muylder (1-3), 58e Landu (2-3), 74e, 76e sur pen. Pelsser (2-4 et 2-5), 87e Nijhof (2-6)

    Jeunesse Sportive Liégeoise : Tedika Yimbu Luemba, Mutanda Mbuyi (64e Nzamokili), Sebastiao (46e Kadima Muasa), Wishiya Tshinyi, Onya Otepa, Landu, Kibonge (64e Olondo), Ki, Selemani, Ngombo Mansoni, Diakhate

    Aubel B : Cloes, Pesser, Malta, Heydens (79e Marlet), Ernst, Van Muylder, Beckers, Charef, Spits, Barzin (67e Nijhof), Pelsser (78e Chaineux)

    Cartes jaunes : Selemani, Malta, Heydens, Diakhate

    Carte rouge : 30e Selemani (2j.)

    Arbitre : M. Milet