Faits divers - Page 2

  • On aurait percuté le motard aubelois

    Dans notre édition de ce mercredi, on évoquait le tragique accident de moto qui a coûté la vie à l’Aubelois Guy Lekeu, ancien secrétaire du club de basket du BC Aubel. Un ami, expliquant l’accident, nous disait alors que c’est un motard en tête de file qui avait dû freiner.

    L’Aubelois qui suivait n’aurait pas freiné aussi vite et aurait percuté un motard le précédant, serait tombé et une Harley Davidson lui aurait roulé dessus.

    Selon la famille du défunt, l’accident ne se serait pas passé comme ça.

    Ce serait en effet le motard derrière Guy qui n’aurait pas pu freiner à temps et qui l’aurait percuté, le faisant tomber puis lui roulant dessus.

    PRECISION publiée dans LA MEUSE VERVIERS du 25 juin 2020

  • Guy Lekeu a chuté puis a été percuté par une Harley

    imanche, l’Aubelois Guy Lekeu est décédé suite à un accident de moto en Allemagne. Ses amis se souviennent de lui comme d’un bon vivant à l’humour piquant.

    D

    Tous les dimanches vers 9h15, les Aubelois entendaient vrombir un moteur qui traversait le village. C’était Guy Lekeu qui se lançait à l’assaut des routes sur sa Harley. Dimanche, alors qu’il roulait avec un petit groupe dans l’Eifel, un accident a coûté la vie au sexagénaire. Guy Lekeu était très connu à Aubel, il avait en effet été secrétaire du club de basket jusqu’en 2018. Un poste qu’il a occupé pendant une quinzaine d’années.

    « On le surnommait Capitaine Igloo. Parce qu’il avait des longs cheveux blancs, une moustache et une barbe », se souvient Henri Cremers, qui l’a bien connu au basket.

    Victor Gerardy devait en principe faire partie du groupe de motards avec qui Guy Lekeu est parti dimanche. Il n’a pu suivre ses compagnons de route cette fois car il avait un anniversaire à fêter en famille. Il explique l’accident : « Ils étaient en file indienne le long d’une route près de Düren. Lorsqu’un autre groupe de motards est venu s’intercaler, ce qui a un peu perturbé tout le monde. À un moment, en tête de la file, quelqu’un a dû freiner. Guy qui suivait n’a pas freiné aussi vite et lui est rentré dedans. Il est tombé et une Harley lui a roulé dessus. Il est décédé à l’hôpital tout proche. » 

    D'un article d'ADRIEN RENKIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 24 juin 2020

  • Collision, route de Battice : 4 blessés

    La passagère était coincée sous le camion.

    Les pompiers de la zone VHP sont intervenus à Thimister, ce dimanche soir, route de Battice, non loin du carrefour avec le chemin de Chalbot, à la suite d’un accident entre un camion et une voiture. Il y a quatre blessés, dont une dame, qui a dû être désincarcérée.

    La collision s’est produite entre une Mercedes immatriculée en Belgique et un camion dont le tracteur portait des plaques luxembourgeoises, mais qui tractait une remorque portant une plaque belge et le sigle de la firme Gotta, outre l’adresse d’une firme de Wilferdange. Un des deux véhicules aurait dévié de sa trajectoire, ce qui aurait amené le camionneur à braquer et à dévaler dans le fossé. Mais les circonstances devaient encore être précisées. Le camion se dirigeait, à vide, vers Aubel et la voiture montait vers Battice.

    La personne la plus grièvement blessée est la compagne du chauffeur du camion.

    D'un article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 25 mai 2020 ou sur l'édition digitale.

  • TRUBLION AU TROU

    Vendredi, vers 18 heures, un Aubelois né en 1996 a été intercepté par la police, alors qu’il faisait du grabuge en rue Capture d’écran 2020-04-27 à 08.32.37.pngdans sa localité, renversant des poubelles et hurlant. Les policiers n’ont pas tardé à l’identifier : le jeune est très connu des services. La suite est alors plutôt animée. Le gaillard se rebelle, insulte les représentants de l’ordre, crache vers eux et les menace même de mort.

    D'un article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 27 avril 2020.

  • 15 mois de prison pour le Liégeois qui avait fait certifier le sirop de Liège "halal"

    Capture d’écran 2020-03-05 à 16.30.02.pngEn août 2015, on apprenait qu’un imam était venu à la siroperie Meurens à Aubel pour certifier le sirop de Liège « halal ». Rien de plus normal sur un plan économique puisque ce certificat est obligatoire pour vendre dans les pays musulmans. Par contre, la symbolique du produit du terroir liégeois certifié par un label musulman en avait choqué plus d’un.

    D'un article de LUC GOCHEL dans LA MEUSE du 5 mars 2020