Economie - Page 8

  • +35 % de bêtes à l’abattoir d’Aubel

    Avant que le scandale sanitaire du site Veviba n’éclate, l’entreprise bastognarde approvisionnait près de 30 % du marché belge en viande bovine. Depuis, les grandes surfaces et les autres clients de Veviba se tournent vers d’autres abattoirs pour continuer à proposer de la viande de bœuf aux consommateurs. À l’abattoir communal d’Aubel, la charge de travail a augmenté depuis quelques jours. D’environ 480 bêtes abattues par semaine, on est passé à 650 la semaine dernière, soit 35 % de production en plus.

    LA MEUSE VERVIERS du 19 mars 2018 consacré une page aux suites du scandale chez Veviba.

  • Trois aubelois encore en lice pour le titre de Verviétois de l'année

    en catégorie ECONOMIE

    Capture d’écran 2018-01-30 à 11.21.50.png

    Capture d’écran 2018-01-30 à 11.22.14.png

    en catégorie SOCIETE

    Capture d’écran 2018-01-30 à 11.22.36.png

     

    Lire la suite

  • Une coopérative créée pour épargner l’énergie

    La coopérative citoyenne « Bocagen » vient d’être fondée. Elle va permettre aux habitants du Pays de Herve d’investir dans des projets visant à économiser l’énergie en bénéficiant d’un retour financier.

    Un article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 9 novembre 2017

  • Une société rejoint le groupe Jean Gotta

    Après avoir évalué les enjeux actuels et futurs du secteur bovin en Belgique, les actionnaires du Groupe Jean Gotta et du Groupe Veviba se sont accordés sur un projet d’intégration de la société Lanciers au grossiste en viande Capture d’écran 2017-05-19 à 08.02.59.pngaubelois Jean Gotta. La société Lanciers est spécialisée dans le bœuf Blanc-Bleu-Belge.

    Dans la suite logique des recommandations issues de la dernière étude sectorielle commandée par le gouvernement régional, le Groupe Jean Gotta ainsi constitué et le groupe Veviba envisagent une collaboration pour une meilleure valorisation de la filière bovine notamment par le développement d’une collaboration à l’export et la mise en valeur des sous-produits.

    Chaque entité des deux groupes poursuivra son développement en conservant ses spécificités et son identité, tout en bénéficiant des synergies dégagées par ce projet ; et ceci dans le respect et l’intérêt du monde agricole, de leurs clients et de leurs différents partenaires.

    L’opération reste sous réserve de l’approbation de l’Autorité Belge de la concurrence.

  • Nouveau, chez Herve-Société: le palet des moines du Val-Dieu

    C’est tout neuf et ça fleure bon le Pays de Herve : le palet des moines, du Val-Dieu.

    Un produit de la fromagerie Herve-société, qui mise sur l’image positive que véhicule l’abbaye dont on vient de fêter les 800 ans.

    Y.B.

    Davantage de détails dans notre édition digitale, à consulter en cliquant ici