Cyclisme - Page 2

  • Aucun grand favori pour succéder à Evenepoel

    La 53e édition d’AubelThimister-Stavelot s’ouvre ce vendredi après-midi à Aubel. Sans grand favori, sans champion de Belgique mais avec le champion provincial Juniors Konstantin Rex (VC Ardennes).

    Si la liste des partants ne sera finalisée que deux heures avant le départ à Aubel, des changements de dernière minute pouvant toujours intervenir, les engagés d’AubelThimister-Stavelot ont été mis à jour une dernière fois ce jeudi. Sans certains meneurs des sélections nationales, car le championnat d’Europe est avant tout dédié aux sprinteurs et non aux frêles grimpeurs. Milan Paulus (Maes CT Glabbeek), impérial sur la course de côtes de Vresse-sur-Semois, voudra confirmer son statut de grimpeur de l’élite belge, tandis que Balen BC, tenant du titre avec Evenepoel, alignera un trident Ramses Debruyne-Dries De Pooter-Tomas De Neve capable de s’exprimer sur les reliefs les plus exigeants, comme samedi à Stavelot, sans oublier Jago Willems, Junior le plus régulier en 2019 et 2e du montagneux Tour du Valromey en juillet.

    Côté international, le champion des Etats-Unis Lamperti pourrait faire briller ses étoiles, AG2R U19 s’appuiera sur le grimpeur Louis Coqueret (le 12e de l’édition dernière, Hugo Toumire faisant l’impasse), tandis que le Britannique Ben Tulett (Willebrord), double champion du monde de cyclo-cross, voudra mettre son hiver sur de bons rails.

    D'une page de UNE PAGE DE MAXIME SEGERS dans LA MEUSE VERVIERS du 9 août 2019

    Lire la suite

  • Tout savoir sur l’épreuve AUBEL-THIMISTER-STAVELOT

    Les étapes :

    Vendredi 9/08 - Aubel Etape 1 : Aubel-Aubel Départ à 16h30 pour 93 km. Arrivée vers 18h55.

    Samedi 10/08 Etape 2a : Thimister-Thimister (CLM/Equipes) 1er départ à 11h Etape 2b : Thimister-Thimister Départ à 16h pour 93km. Arrivée vers 18h20.

    Dimanche 11/08 Etape 3 : Stavelot-Stavelot Départ à 13h30 pour 98km. Arrivée vers 16h10

    Les équipes (13 Belges/12 étrangers) :

    CC Chevigny, VC Ardennes, Gaverzicht, Davo United, AviaRudyco, Brain2, Parike, Balen BC, Van Moer, WAC Team, Zannata-Galloo Menin, Spiderking Ypres, Maes CT, Willebrord Wil Vooruit (P-B), VW Jonge Renner (P-B)., StreetjumpForte (P-B), KNWU Zuid Oost (P-B), AG2R Juniors (Fra), Team 31 Jolly (Fra), Mascot Workwear (Dan), Zappi Juniors (Gbr), Lombardia (Ita), Lux Sideshow (USA), Nordrhein-Westfalia (All), WPG Amsterdam (P-B).

  • « Le risque zéro n’existe pas »

    Encore atterrés par la disparition accidentelle de Bjorg Lambrecht, les organisateurs d’Aubel-Thimister-Stavelot où le jeune Belge avait brillé en 2015 (3e final), ont présenté leur épreuve, ce mardi, au tennis de Thimister, commune qui accueillera à nouveau les deux demi-étapes de samedi. La 53e édition sera, forcément, marquée sous le signe de la sécurité. « Même si le risque 0 n’existe pas », rappellent les frères Mathieu et Maurice Pirard, organisateurs de l’épreuve. « Nous avons mis un accent particulier sur la sécurité depuis quelques années. Mais cette année, nous avons encore renforcé nos dispositifs, sans lien direct avec la tragédie qui a frappé le Tour de Pologne. » L’accident dont a été victime Bjorg Lambrecht est en effet difficilement prévisible, la chute n’étant nullement due à un défaut de prévoyance de l’organisateur. « Nous sommes surtout préoccupés par la sécurité aux carrefours et croisements, avec plus de 300 postes à couvrir sur l’ensemble des 293 kilomètres et 4 étapes », poursuit le directeur de course Mathieu Pirard, en charge de la sécurité.

    EVITER LES TRAVAUX

    « En ce sens, les nombreux bénévoles sont indispensables, sans oublier les six motards de la police fédérale, les douze motos de signaleurs à l’échelon course et les quatre motos supplémentaires, en avant course, pour pallier l’éventuelle absence de signaleurs fixes. C’est une nouveauté, mais nous voulons limiter au maximum les risques, et les dépassements du peloton par les coureurs. » Si les villes-étapes restent fidèles, Stavelot accueillant pour la 3e fois l’arrivée finale, les parcours ont à nouveau été ajustés pour éviter les zones de travaux et permettre aux coureurs d’emprunter les meilleures chaussées.

    D'un article de M.S. dans LA MEUSE VERVIERS du 7 août 2019.

  • FUTURE ESCALE DU BEAU VELO DE RAVEL À AUBEL ?

    Les vélos n’ont pas été les seuls à s’élancer sur les chemins de traverses plombimontois. Car outre la grande boucle de 24 km et celle de 8,4 km encadrée par l’ADEPS pour les enfants, les familles et les personnes à mobilités réduites, la nouveauté de cette année 2019 consiste en une balade à pied, guidée, sur les Sentiers de Grande Randonnée (GR).

    Le peloton, encadré par des moniteurs, s’est donc élancé sur ces 9 km juste après le départ des cyclistes. De quoi donner matière à réfléchir à l’échevin aubelois Benoît Dorthu, présent sous l’arche du départ et qui devait confier : « Le Beau Vélo à Aubel ? Pourquoi pas ? Je vais y travailler pour l’année prochaine ». À suivre donc…

  • Abandon de Robin Ernst

    L’Aubelois Robin Ernst a été contraint à l’abandon ce mardi au Tour de la province de Liège, au même titre que 18 autres concurrents. Ils ne sont plus que 121 en course, alors qu’il reste trois étapes à disputer.