Coronavirus - Page 4

  • Evolution de la COVID-19

    Point COVID-19 hebdomadaire de ce samedi 13 Juin 2020 (donnés vendredi 12 juin), pour Aubel et ses environs, pour la dernière semaine (les 7 derniers jours):
    • 39 cas recensés à Aubel (+0/semaine, 12 jours consécutifs)
    • 145 cas à Herve (+0/semaine, 9 jours consécutifs)
    • 39 cas à Dahlem (+0/semaine, 10 jours consécutifs)
    • 31 cas à Fourons (+1/semaine)
    • 56 cas à Plombières (+0/semaine, 33 jours consécutifs)
    • 31 cas à Thimister-Clermont (+0/semaine, 13 jours consécutifs)
    • 56 cas à Welkenraedt (+1/semaine)
    2 nouveaux cas cette semaine sur l'ensemble des communes répertoriées ici (~ 60.000 habitants) contre 4 la semaine précédente. Encore quelques cas, le virus circule donc très peu, mais toujours.
    Pas de panique, pas de paranoïa non plus: les chances de se faire contaminer sont de plus en plus réduites, surtout en continuant d'appliquer les gestes barrière, la distanciation physique et le port du masque lorsque c'est nécessaire... même en déposant ou récupérant ses enfants à l'école !!!
    En cas de test positif, il est extrêmement important de répondre favorablement au traçage téléphonique, et de suivre les instructions de quarantaine.
    • Graphique 1(ci-dessus): progression cumulée des cas sur Aubel, depuis le 31 mars.
    • Graphique 2: progression cumulée à Aubel et dans les communes limitrophes.

      courbes.jpg

    • Graphique 3: progression cumulée à Aubel et dans les communes limitrophes, en fréquence (cas/1000 hab.). La moyenne dans la Province de Liège est d'environ 6,2 cas pour 1000 habitants.

      courbes_mille.jpg

    Rappel: je compile ces graphiques à partir des données publiques disponibles (source: https://epistat.wiv-isp.be/Covid/) afin de permettre à mes concitoyens proches de visualiser les données locales nous concernant, ce qui n'est pas chose aisée sinon. Ensuite, à chacun de se faire une opinion informée. Gardons la tête froide et restons courtois dans les commentaires
    Après la grisaille, l'orage... et finalement le beau temps ! Passez un week-end, bonne fête des pères...
    A vendredi prochain!
     
    Pierre BOULLE
  • Point COVID-19 hebdomadaire de ce vendredi 5 juin2020

    Point COVID-19 hebdomadaire de ce vendredi 05 juin 2020, pour Aubel et ses environs, pour la dernière semaine (les 7 derniers jours):
    • 39 cas recensés à Aubel (+1/semaine)
    • 145 cas à Herve (+1/semaine)
    • 39 cas à Dahlem (+1/semaine)
    • 30 cas à Fourons (+0/semaine, 11 jours consécutifs)
    • 56 cas à Plombières (+0/semaine, 26 jours consécutifs)
    • 31 cas à Thimister-Clermont (+1/semaine)
    • 55 cas à Welkenraedt (+0/semaine, 19 jours consécutifs)
    4 nouveaux cas cette semaine sur l'ensemble des communes répertoriées ici (~ 60.000 habitants) contre 3 la semaine précédente. A titre de comparaison, il a été recensé 43 cas en tout pour toute la Province de Liège sur la même période. Le virus circule donc toujours.
    Pas de panique, pas de paranoïa non plus: les chances de se faire contaminer sont de plus en plus réduites, surtout en continuant d'appliquer les gestes barrière, la distanciation physique et le port du masque lorsque c'est nécessaire. En cas de test positif, il est extrêmement important de répondre favorablement au traçage téléphonique, et de suivre les instructions de quarantaine.
    • Graphique 1: progression cumulée des cas sur Aubel, depuis le 31 mars (ci-dessus).
    • Graphique 2: progression cumulée à Aubel et dans les communes limitrophes.

      courbes.jpg

    • Graphique 3: progression cumulée à Aubel et dans les communes limitrophes, en fréquence (cas/1000 hab.). La moyenne dans la Province de Liège est d'environ 6,8 cas pour 1000 habitants.

    101983993_10221662510694306_6180492247142760448_n.jpg

    Je vous souhaite un bon week-end sous la pluie... une bonne raison pour rester chez soi, prendre soin de soi et de ses proches.
    A vendredi prochain!
    Pierre BOULE
  • ORES a repris ses chantiers importants

    Aubel, Herve et Verviers sont par exemple concernées.

    Suite à la pandémie liée au coronavirus, le gestionnaire de réseau de distribution d’électricité, de gaz et d’éclairage public ORES a dû s’adapter à la crise actuelle. En région verviétoise, les chantiers importants, comme celui du transfert de l’alimentation électrique pour les communes d’Aubel et Herve et Verviers ville conviviale, ont repris.

    Les chantiers importants ont repris leur cours récemment. Dans l’arrondissement de Verviers, c’est notamment le cas pour le transfert de l’alimentation électrique de l’ancienne à la nouvelle infrastructure d’ORES à Battice, qui alimente principalement les communes de Herve et Aubel.

    Ce chantier, qui aurait dû être terminé en mars, a été retardé avec la pandémie du Covid-19.

    Il faut dire que les anciennes installations sont obsolètes et qu’il était impératif de les changer afin de garantir la sécurité des agents. Et pour pouvoir continuer à assurer une alimentation électrique continue aux habitants d’Aubel et de Herve.

    D'un article de CHARLES BOURY à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 3 juin 2020.

  • Les activités de la plaine seront divisées

    Durant l’été, les camps et les activités destinés aux enfants devraient pouvoir se tenir si tant est que des bulles de 50 personnes soient établies. Voilà qui pose des problèmes pour les enfants qui participent à la plaine à Aubel. Chaque année, ils sont pas loin de 200 à participer à ses activités. Les services communaux ont trouvé une solution. Au lieu de se tenir uniquement au hall omnisports, les enfants seront répartis en différents groupes qui ne devraient pas se mélanger. Ces groupes profiteront de ces activités estivales dans trois endroits différents.

    Capture d’écran 2020-06-02 à 08.35.06.pngLes plus grands resteront aux abords du hall, les plus petits s’épanouiront dans une des écoles communale alors que les moyens seront redirigés vers l’ancien Bailou. Ils devraient y avoir différents groupes au sein même de ces lieux de rassemblement afin de minimiser les risques.

    « On a prévu d’engager plus d’étudiants qui du coup ne feraient que du nettoyage et de la désinfection pour qu’on s’assure que tout soit comme il faut », nous détaille Kathleen Perée, l’échevine de la Jeunesse.

    Pour les plus grands, autre bonne nouvelle, les activités en extérieur seront maintenues. « En principe, on fait des excursions avec eux et on part trois jours. Rien n’avait été réservé, forcément comme on ne savait pas ce qui allait se passer. On va bientôt annoncer exactement ce qu’on va faire. Mais on va aussi lancer un système de pré-inscription pour pouvoir mieux prévoir comment on va s’organiser. » 

    A.R. dans LA MEUSE VERVIERS du 2 juin 2020

  • Bientôt des bons pour dépenser dans les commerces

    En cette période, le moindre euro compte pour les commerçants. Chaque initiative sera sans aucun doute bien Capture d’écran 2020-05-27 à 08.16.16.pngaccueillie par ce secteur qui souffre lui aussi de la crise. Aubel va tendre la main à ces personnes. Bientôt elle mettra à disposition des bons qui permettront de consommer local.

    « On s’est un peu inspiré de ce que font Herve et Malmedy », confesse Freddy Lejeune, le bourgmestre. « Le but est d’inciter à ce que l’on dépense dans notre commune. » Il devrait y avoir des bons à 15 et d’autres à 25 €.

    Du côté de l’opposition, on apprécie la démarche, mais on se demande si elle a été bien orchestrée. « Si on achète un bon de 15 ou 25 € à la commune, on pourra dépenser 15 ou 25 € dans les commerces. On aurait bien aimé qu’il y ait un avantage à avoir ces bons. Qu’on achète un bon d’une valeur de 20 € pour 15 € par exemple », rouspète Léon Stassen.

    Un point de vue que ne partage pas forcément le bourgmestre. « Ces bons seront pour offrir par exemple. Si une entreprise veut en acheter un pour chaque employé pour les récompenser en fin d’année, c’est possible. On va aussi en donner à nos bénévoles qui ont fait des masques. Ils ont bien mérité cela. » Le bourgmestre précise aussi que ces bons serviront lorsque la commune offrira des cadeaux pour des noces d’or par exemple. « Donc on peut quand même dire que la commune met de sa poche », persiste Freddy Lejeune.

    Le collège envisage d’autres solutions pour aider les commerçants, mais rien n’est encore finalisé pour le moment. « Ce n’est pas facile par ce que nous ne taxons pas énormément à la base. On réfléchit à reporter ou faire l’impasse sur l’une ou l’autre chose. Ce n’est pas simple, mais on y travaille », rassure le bourgmestre. -

    A.R. dans LA MEUSE VERVIERS du 27 mai 2020