Commerce - Page 2

  • La circulation à Aubel le dimanche

    Tous les dimanches, de 8H à 13h, du 24 mai 2020 au 25 octobre 2020 :

    -l'accès du marché se fera uniquement via la Place Albert Ier (monument) et via la Place Nicolaï (restaurant by Christelle)


    -la circulation des véhicules sera mise en sens unique :

    •  rue de la Station vers le centre
    •  rue de Battice vers le zoning
    •  la portion de voirie sur la Place Antoine Ernst entre la rue de Battice et la rue de la Station sera interdite à toute circulation, excepté pour les vélos.
  • Le beau temps et le marché sont de retour ce dimanche 24 mai 2020 

    Quelques règles de sécurité et d’hygiène seront mises en place :

    • Plan de circulation du marché : 2 allées et un sens giratoire sera imposé aux visiteurs.
    • La dégustation/consommation sur place est interdite.
    • Limitez au maximum votre temps sur le marché.
    • Nous veillerons à l’hygiène imposée aux commerces ambulants (à savoir le port du masque et la disposition de gel hydroalcoolique).
    • Le port du masque est fortement conseillé aux visiteurs afin de vous protéger et protéger les autres.

  • 500 plats livrés bénévolement

    Quatre jeunes ont aidé quatre restaurateurs du plateau en pleine crise.

    Entre le 19 mars et le 10 mai, quatre étudiants aubelois ont donné de leur temps pour une belle cause. Ils ont en effet aidé bénévolement quatre restaurateurs locaux à livrer 500 plats aux clients de ceux-ci à travers la région. Un bel élan de solidarité qui aura duré sept semaines et qui a dû se terminer avec le début de la session d’examens.

    D'un article de CHARLES BOURY à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 22 mai 2020

  • Portrait géant de Marchant aux Galeries Saint-Lambert

    Capture d’écran 2020-05-19 à 08.36.18.pngLe confinement, le skieur Armand Marchant le vit chez lui, dans la ferme familiale à Thimister-Clermont. « Il avait quitté précipitamment le camp de base de son entraîneur Raphaël Burtin en Savoie juste avant le confinement », précise son fan-club, qui n’a pas manqué de donner quelques nouvelles de l’athlète par voie de communiqué. Pendant cette période très particulière, Armand Marchant fait beaucoup de sport. « Course à pied, vélo avec une sortie de plus de 200 km et motocross égrènent ces semaines particulières ; de quoi garder notre champion en forme et même prendre de l’avance sur son programme de préparation physique en vue de la prochaine saison », indique son fan-club.

    Armand Marchant a aussi fait l’actualité ces derniers jours suite à l’apparition d’un portrait géant de lui aux Galeries Saint-Lambert, à Liège. Ceci s’inscrit dans le cadre de la prochaine campagne de communication des Galeries, intitulée « Des Talents de Ouf(ti !) » et menée en association avec Boulettes Magazine, un webzine 100 % ardent. « Les Talents de Ouf(ti !), c’est un projet destiné à mettre en lumière un panel de Liégeois(es), par des Liégeois(es), qui ont du talent chacun(e) dans leur domaine et qui contribuent, chacun(e) à leur façon, à faire rayonner notre belle Principauté au-delà des limites de la Wallifornie », apprend-on dans le communiqué diffusé pour le lancement de la campagne.

    D'un article d'OLIVIER DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 19 mai 2020

  • Une sauce liégeoise toute prête !

    L’Aubeloise Martine Meurens présente un tout nouveau produit à base de son sirop de Liège qui devrait être Capture d’écran 2020-05-15 à 08.30.27.pngcommercialisé dès le mois de juin. Le concept est gourmand puisqu’il s’agit d’une sauce liégeoise toute prête dans laquelle il n’y aura plus qu’à ajouter des boulettes.

    « C’est à cause ou grâce à Facebook plutôt que l’idée m’est venue de développer ce produit. Régulièrement, je publie la recette des boulets sauce chasseur ou lapin, selon la région, sur Facebook, et à chaque fois elle est partagée des centaines et des centaines de fois, sans que j’aie à payer un sponsoring. Puis on sait que les boulets sauce chasseur font partie des plats préférés des Belges. Mais pour une bonne sauce, il faut un bon sirop », ajoute en souriant Martine Meurens.

    Si les gens ont peut-être un peu plus de temps pour cuisiner à la maison, vu la période, la recette pour de bons boulets saucés peut être fastidieuse, et puis « réussir sa sauce, c’est encore une autre histoire », souligne l’Aubeloise. Elle a donc collaboré avec un restaurateur de la région pour élaborer une recette à la hauteur de ses attentes. « Il fallait arriver au goût que je souhaitais obtenir. » Le commencement remonte à août-septembre 2019. « J’avais déjà travaillé dessus il y a une dizaine d’années, mais ce n’était jamais sorti. Puis j’ai eu des contacts avec une société de plats préparés. Je me suis dit que je pourrais peut-être travailler avec eux parce qu’ils étaient très ouverts. » C’est ce qu’elle fera avec de premiers tests à l’automne. Des tests prometteurs. « Toutes les personnes qui ont goûté le produit ont été satisfaites », se réjouit Martine Meurens.

    D'un article à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 15 mai 2020