Basket - Page 6

  • Exploit de cinq Aubelois à Flénu

    Pour son premier match de championnat, Aubel se rendait à Flénu avec seulement 5 joueurs. Bousmanne et Bertho se sont blessés ce jeudi à l’entraînement alors que Manset est out depuis plusieurs semaines et que Klassen est en vacances. Vraiment pas l’idéal pour affronter le grand favori de la série. Aubel a d’ailleurs joué tout le match en zone 2-3. Si Flénu est parti à 29-20 dans le premier quart, les Herbagers ont fait douter leur adversaire grâce au trio Perin-Gerarts-Lambot (47-43 à la pause).Capture d’écran 2019-09-09 à 08.19.36.png

    Malgré un écart qui est monté à 12 points dans le 3e quart et les fautes qui pleuvaient, Aubel n’était qu’à 6 points avant les dix dernières minutes. « Le dernier quart a été épique », souligne Arnaud Lardinois, le coach aubelois. Les deux équipes se sont rendues coup pour coup dans les 5 premières. À deux minutes de la fin, Flenu a raté des shoots et Remacle a réalisé un 5/6 aux lancers francs. Nous avions 5 points d’avance à 30 secondes de la fin. Notre adversaire a tenté le tout pour le tout mais nous avons tenu. C’est peut-être du jamais vu en régionale. Il s’agit de ne pas avoir d’excès de confiance et de prendre match après match en prenant du plaisir et en essayant de battre nos adversaires. »

    C.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 9 septembre 2019.

    Lire la suite

  • Aubel face au grand favori d’entrée

    Après une très belle victoire au Royal IV la semaine dernière en coupe AWBB malgré un effectif réduit, Aubel va enchaîner directement par un tout gros morceau pour commencer le championnat de R2.

    Capture d’écran 2019-09-07 à 08.16.10.pngEn effet, les Herbagers se déplacent ce samedi à Flenu, qui est considéré par beaucoup d’observateurs comme le grand favori de la série (début à 20h). Un peu à l’instar de Waremme dans l’autre série.

    LES MENEURS ABSENTS

    Pourtant, Arnaud Lardinois n’est pas spécialement pessimiste avant cette rencontre qu’il aborde sereinement tout comme ses joueurs. « C’est mieux de jouer le grand favori dès la première journée chez lui que de les jouer en fin de 2e tour quand ils tourneront bien », dit le coach aubelois. « Ici, j’ai été les visionner à Mont-sur-Marchienne et c’est effectivement costaud. Ils sont plus solides que l’année passée et se sont bien renforcés avec notamment l’arrivée de Mathieu Houdart, qui était dans le noyau de la D1 de Mons-Hainaut la saison dernière. Maintenant, j’ai pu constater qu’ils se cherchent encore et on va vraiment y aller sans aucune pression. C’est le bon moment pour les jouer je pense. Cela nous a plutôt bien réussis au Royal IV et j’ai confiance en mes gars. »

    Par contre, Aubel sera encore déforcé pour cette première rencontre de championnat. Arnaud Lardinois ne pourra pas compter sur ses deux meneurs, François Manset (toujours blessé) et Romain Klassen (en vacances). « Nous n’avons pas encore vraiment pu nous entraîner ou jouer au complet mais cela ne nous a pas mal réussis car on a battu des solides formations comme Neuville ou le Royal IV en préparation », explique Arnaud Lardinois. François devrait pouvoir recommencer à trottiner la semaine prochaine. Pour le poste de meneur, j’ai plusieurs solutions. Gerarts s’y est très bien débrouillé à Bruxelles alors que je peux aussi mettre Remacle ou Perin à ce poste. Avec sa polyvalence, ce dernier peut jouer du poste 1 à 4. »

  • Aubel est ambitieux

    L’effectif a été quelque peu chamboulé à Aubel pour cette nouvelle saison. Arnaud Lardinois et le comité ont pourtant opéré un excellent recrutement avec les arrivées de Gerarts, Bousmanne, Perin et Manset. Le coach s’en réjouit mais ne veut pas trop se mettre la pression même s’il se dit ambitieux tout comme son équipe. Il faut dire que le noyau herbager est assez étriqué et qu’il faudra éviter les blessures s’il veut réaliser un bon championnat.

    Après un bon premier tour la saison dernière, Aubel a eu une seconde partie de championnat beaucoup plus compliquée même si la mission consistait avant tout à se sauver. Il faut dire que le club du président Leduc jouait la première saison de son histoire au niveau régional. Durant l’intersaison, il y a eu de nombreux mouvements. Plusieurs joueurs comme Fontaine, Hertay, Liégeois ou Hubert ont quitté le navire alors que d’autres comme Riga, Deflandre et Quentin Gerarts ont arrêté. Pour épauler Gorlé, Remacle, Klassen, Bertho et Lambot, les Herbagers ont transféré juste et bien.

    En effet, Alexandre Bousmanne, Adrien Gerarts et Raphael Perin, l’ancien trio de SFX Saint-Michel vainqueur des playoffs de R1 la saison dernière face à Pepinster est venu renforcer l’effectif d’Arnaud Lardinois. Et ce n’est pas tout puisque François Manset effectue son retour à la compétition après deux années d’absence.

    Un gros plus pour Aubel même si l’ancien meneur de SFX, Pepinster, Aywaille ou Sprimont s’est occasionné une déchirure après seulement trois entraînements et un match dans les jambes. C’est pour ces raisons que le coach ne veut pas établir de pronostic à long terme car il sait que son noyau est assez étriqué. « Je n’ai pas la chance d’avoir 15 joueurs de P1 ou P2 qui peuvent venir nous aider en cas de souci », explique Arnaud Lardinois. « Je suis assez ambitieux tout comme mes joueurs mais nous serons tributaires des blessures cette saison. Si j’ai deux joueurs qui se blessent sérieusement en même temps, ce sera compliqué même si j’ai la chance de pouvoir compter sur des gars qui ont du métier et une solide connaissance du jeu. François est sur la touche et la préparation a été perturbée suite à certains départs en vacances… Nous n’avons pas su nous entraîner beaucoup de fois à 10. Mais les résultats ont eux été assez bons. On verra bien où l’on situera à la fin du premier tour avant de parler d’objectifs. »

    HEUREUX DU RECRUTEMENT

    Si Aubel est par contre épargné par les grosses blessures, le noyau mis à la disposition d’Arnaud Lardinois nous semble avoir fière allure et peut résolument prétendre à une place en playoffs. Le coach est d’ailleurs heureux du recrutement.

    « C’est vraiment ce que l’on recherchait avec l’ancien trio verviétois et François Manset », dit Arnaud Lardinois. « Ce sont des gars qui excellent à la fois sur le terrain et en dehors. Ils se sont bien intégrés et ont une excellente mentalité. » 

    CHARLES BOURY dans LA MEUSE VERVIERS du 4 septembre 2019

    Lire la suite

  • Bousmanne a joué avec quatre points de suture à la main droite !

    Ce dimanche, Aubel a réalisé une très belle performance en allant s’imposer au Royal IV en coupe AWBB. Un superbe résultat qui a été forgé grâce à la mentalité exemplaire des Herbagers qui affrontaient pourtant le double tenant du titre de la compétition.

    Face à des Bruxellois qui alignaient une véritable armada avec plusieurs joueurs de TDM1, les hommes d’Arnaud Lardinois ont pourtant réussi à l’emporter malgré un groupe réduit. Si l’équipe n’était pas complète, Alexandre Bousmanne a lui tenu à jouer malgré une main droite entaillée et quatre points de suture posés suite à un accident pour le moins cocasse.

    « J’étais simplement en train de couper mon pain avec un couteau et il était assez dur », dit Alexandre. J’ai alors forcé pour couper et le couteau a traversé ma main sur quelques centimètres. Je suis alors rapidement allé voir le docteur qui m’a apposé quatre points de suture. Normalement, j’aurais dû être au repos jusqu’à ce jeudi. Mais nous n’étions que 6 pour cette rencontre et j’ai pris le risque de m’aligner en accord avec le coach. Et cela a plutôt pas mal fonctionné (rires). »

    Lire la suite

  • BASKET - COUPE AWBB

    Ce dimanche, Aubel, qui était déjà qualifié, se déplaçait avec un effectif réduit au Royal IV. En effet, Manset (déchirure) et Bertho (vacances) manquaient à l'appel.

    Bousmanne (blessé à la main) a, lui, joué. Et les Herbagers auront sorti une grosse prestation face au double tenant de la coupe AWBB qui alignait ses joueurs de TDM1.

    Grâce à un grand Gerarts en 2e mi-temps, Aubel s'est imposé dans la capitale sur le score de 77-80.

    Aubel ira à Alleur en seizième de finale.

    D'un article de D.D. ET C.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 2 septembre 2019.