Basket - Page 3

  • Les Aubeloises menées de la première à la dernière minute

    Capture d’écran 2020-01-20 à 08.46.07.pngLes premières minutes étaient très compliquées pour les filles de Claude Ernotte, sans réussite et prises à la gorge par la jeune équipe liégeoise. 13-3 au marquoir et un groupe qui devait immédiatement réagir. D’abord en allant chercher des lancers puis en s’appuyant sur une Bottin impériale dans la raquette (8 points dans le premier quart). N’encaissant plus, les Herbagères limitaient la casse au quart (17-13) mais Lhonneux reboostait des Alleuroises filant à 25-15. Faisant tourner son groupe, Aubel voyait Mertens relancer un groupe qui allait être rapidement sifflé. Depuis la ligne des lancers, les Liégeoises repartaient de plus belle alors que sur transition, elles fixaient les chiffres à 32-19 à la pause. À l’image d’une Pequet en manque total de réussite, Aubel souffrait et s’usait face à la pression défensive de ses jeunes adversaires.

    Mais le passage aux vestiaires n’apportait pas tout de suite des solutions aux Vertes encore menées 41-27. Mais Sikora enchaînait deux paniers puis Pirotte faisait feu à distance pour signer un 0-8 et revenir à 41-35. Le match était relancé d’autant que le rebond était favorable avec Bottin et Pesser précieuses dans le travail de l’ombre pour museler les éléments clés adverses. Le match était sur le point de basculer mais, deux tirs adverses redonnaient de l’air aux Alleuroises. Epuisées, les Herbagères n’avaient plus la réussite, payant cher leur entame de match compliquée. Pas de derby féminin donc au Hall du Paire dans un mois.

    Lire la suite

  • Klassen : fracture du zygomatique

    Capture d’écran 2020-01-20 à 08.44.27.pngCe dimanche, Aubel avait une rencontre très abordable sur papier face à Schaerbeek, équipe de fond de classement. Il fallait malgré tout ne pas faire preuve d’excès de confiance face aux Bruxellois. D’emblée, les Herbagers prenaient les commandes de la partie en menant 21-11 à la fin du premier quart. Le deuxième était équilibré car Schaerbeek faisait jeu égal avec le leader du classement qui ne jouait pas un grand match (42-32 à la pause).

    D'un article de CHARLES BOURY à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 20 janvier 2020.

    Lire la suite

  • GROS MORCEAU POUR AUBEL

    Se dirige-t-on vers une finale 100% verviétoise au niveau féminin ? C’est évidemment ce que tout le monde souhaite. Voir Aubel et Spa se défier au Hall du Paire serait évidemment une affiche de feu. Maintenant, il reste encore une étape à franchir pour les deux clubs. Et c’est d’abord les Spadoises qui seront sur le grill avec une rencontre face à la P2 de Sprimont, invitée surprise du dernier carré en ayant sorti la P1 de Herve-Battice. Un duel qui se déroulera dans la salle de Tilff ce samedi à 20h.

    De l’autre côté, c’est dans la salle de Herve-Battice que le RBC Aubel tentera de décrocher son ticket pour la finale. Pour les troupes de Gino Fortuna, ce sera dimanche, 18h, et avec un tout autre adversaire. En effet, le RBC Alleur B, c’est un ténor de P1 qui vient d’aligner plus de 10 victoires consécutives, mais qui sera privé de ses joueuses de régionale. Il y a donc un coup à jouer pour les Herbagères dont l’expérience face à la pression de l’enjeu pourrait faire la différence.

  • Performance record pour Adrien Gerarts

    L’ailier aubelois a été monstrueux à Mons-Hainaut en plantant 41 des 81 points de son équipe.

    Vendredi, Aubel s’est imposé sur le fil à Mons-Hainaut. Durant cette rencontre, Adrien Gerarts a été exceptionnel en plantant 41 points sur les 81 de son équipe. Soit 50 % des points à lui tout seul. C’est une grande première pour lui car il n’avait jamais autant scoré depuis qu’il joue en seniors.

    D’un article de CHARLES BOURY à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 14 janvier 2020.

  • Aubel premier de classe

    Avant la reprise du championnat pour certains ce week-end, nous nous sommes penchés sur le premier tour de nos équipes régionales. Leader en Régionale 2, Aubel a impressionné alors que Spa s’impose comme une valeur sûre de la TDM2. Pepinster a, lui, eu plus de mal dans cette division tout comme Saint-Michel Verviers. Les dames de Pepinster n’ont pas facile non plus en TDW1 alors que Herve-Battice a réalisé une première partie de saison très honorable en Régionale 1.

    D'UNE PAGE DE CHARLES BOURY à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 3 janvier 2020