Basket - Page 13

  • Léon Leduc ravi du début de saison

    Ce dimanche, le BC Aubel présentera toutes ses équipes seniors et de jeunes avant le match de l’équipe première, qui milite en R2, face à Bastogne à 16h. A noter qu’il y aura quatre matchs cette journée et qu’ils se dérouleront dans la salle du bas et non en haut comme habituellement. Plusieurs activités seront proposées et le comité espère attirer pas mal de monde avec évidemment le match de la R2 en apothéose de la journée. Le ballon du match sera lancé par Christophe Liégeois.
    D’ailleurs, le président du club est vraiment très heureux et ravi du début de saison de son équipe première qui affiche un bilan parfait de trois victoires en trois matchs avant celui de ce dimanche. « Il est certain que le comité est totalement ravi », dit Léon Leduc, le président aubelois. Malgré les blessures, l’équipe de R2 a réussi à aller gagner à Flénu lors de la première journée à 5. Il faut parfois un peu de chance car quatre joueurs avaient quatre fautes dans le dernier quart. C’est un exploit qui arrive une fois sur mille. Nous avons ensuite battu les jeunes de Mons-Hainaut qui ont pourtant plusieurs entraînements par semaine. Avant de confirmer à Schaerbeek la semaine dernière. Il est un fait que l’équipe a bien entamé le championnat et nous ne mettrons aucune pression. » Léon Leduc se réjouit 369C68CC-3CB1-4FD1-99CD-81E77ADBA4C7.jpegaussi des transferts qui se sont très bien intégrés au sein du club et qui per- mettent aux autres d’élever leur niveau. « Il est important de souligner le fait que le comité est content de travailler avec de telles personnes et c’est réciproque », affirme le président des Herbagers. « Des gars comme Gerarts et Perin sont des meneurs d’hommes tout comme Bousmanne et Manset. Il y a vraiment une superbe ambiance en interne dans le club et sur le terrain, on voit que ces joueurs expérimentés parviennent à tirer les autres vers le haut. Des gars comme Lambot, Gorlé ou Remacle s’affirment de plus en plus et c’est grâce aux autres. Le climat est parfaitement sain à Aubel et on ne peut que s’en réjouir. Et puis ces joueurs ne viennent pas non plus pour jouer un an et finir carrière.
    On veut construire quelque chose ensemble sur le long terme. Avec Yohan Riga comme directeur sportif, on a aussi quelqu’un de compétent et qui connaît le basket. »
    Même si Aubel occupe la tête de la R2, il est prématuré de parler d’objectifs et Léon Leduc ne rêve pas de la R1. «On a une équipe pour réaliser quelque chose de bien je pense. Mais il n’est pas question de parler de la R1 maintenant. Le groupe n’a pas de pression et on fera le point à la mi-saison.»
    CHARLES BOURY dans LA MEUSE VERVIERS du 27 septembre 2019

  • Aubel a déroulé quarante minutes à Schaerbeek

    Après deux belles victoires à Flénu et face à Mons-Hainaut, deux des équipes pointées parmi les favoris de la série, Aubel se Capture d’écran 2019-09-23 à 08.06.44.pngdéplaçait à Schaerbeek ce samedi en début d’après-midi. Et les Herbagers retrouvaient Klassen et Bertho pour cette rencontre alors que Bousmanne et Manset seront bientôt de retour aussi.

    Les hommes d’Arnaud Lardinois démarraient bien la rencontre et filaient rapidement à 17-30 après 10 minutes. Face à une jeune équipe peu structurée et pratiquant un jeu de street basket, Aubel n’aura cessé de dérouler durant cette partie. L’écart est toujours monté et les Bruxellois ne sont jamais parvenus à inquiéter les Aubelois qui se sont logiquement et facilement imposés sur le score de 70-103. De quoi afficher un bilan parfait de 3 victoires en 3 matchs et de truster les sommets de la R2 avec Frameries. « Comme je l’avais prédit, nous avons joué face à une équipe peu habituée à défier une défense de zone », dit Arnaud Lardinois. « Je suis vraiment très fier de mes gars qui ont livré un bon match et on voit qu’il y a vraiment une grosse cohésion à Aubel pour le moment. Schaerbeek est une jeune équipe qui pratique le street basket et ils ont vraiment eu du mal face à notre zone. On pourrait difficilement rêver mieux comme entame de championnat. » 

    C.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 23 septembre 20189.

    Lire la suite

  • Aubel retrouve des forces vives

    Après deux victoires avec un effectif réduit à peau de chagrin, Aubel se déplace ce samedi à Schaerbeek (début à 13h). Un horaire particulier qui est notamment dû à la journée sans voitures dans la capitale.467D25FA-4503-4FCA-BF87-0BBA3B79511B.jpeg
    Face à une équipe qui n’a pas encore gagné cette saison, les Herbagers devront se méfier même s’ils vont retrouver des forces vives pour cette rencontre. « Nous récupérons effectivement Nicolas Bertho et Romain Klassen pour aller dans la capitale », dit Arnaud Lardinois, le coach des Aubelois. « Bousmanne reprendra jeudi prochain alors que Manset est à 80%. Mais nous ne prendrons pas de risques avec eux. Se retrouver à sept pour nous c’est Byzance (rires). Même si nous avons remporté nos deux premiers matchs, il ne faut pas croire que la partie sera facile. Schaerbeek aura à cœur de réagir et d’enfin décrocher une première victoire. Et après deux matchs de championnat, le classement ne veut rien dire. »
    Arnaud Lardinois s’attend à rencontrer une équipe qui joue du street basket. « Ce sont des équipes qui nous conviennent assez bien pour l’instant car notre zone est assez efficace face à des équipes qui sont plus fortes dans les uns contre uns,... On jouera à nouveau de la sorte ce samedi. »
    C.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 21 september 2019

  • Quentin Gerarts, dépanneur de luxe

    Ce dimanche, pour cette deuxième journée de championnat, Aubel était une nouvelle fois déforcé pour recevoir l’équipe de Mons-Hainaut. En effet, Bousmanne, Bertho, Manset et Klassen étaient absents. Afin d’éviter de se retrouver à 5 comme à Flénu lors de la première journée, les Herbagers ont pu compter sur un dépanneur de luxe ce dimanche en la personne de Quentin Gerarts.

    Le frère d’Adrien, actif au club la saison dernière, a décidé d’arrêter le basket pour se consacrer à d’autres choses. Mais il était bien en tenue face à Mons pour aider l’équipe d’Arnaud Lardinois.

    Lire la suite

  • Nouvel exploit des héros aubelois

    Victorieux de la première journée, les Aubelois recevaient les espoirs de la D1 de Mons-Hainaut qui sortaient d’un carton lors de leur première journée. Mais le « Green Temple » est une autre histoire et les troupes d’Arnaud Lardinois, toujours déforcées, étaient Capture d’écran 2019-09-16 à 08.28.04.pngdéterminées à vendre chèrement leur peau. Un dimanche encore incroyable allait alors pouvoir se tenir.

    Ainsi, ne pouvant toujours n’aligner que 5 joueurs de l’effectif initial, les locaux avaient réussi à affilier deux joueurs (dont le frère Geraerts) pour jouer quelques minutes et faire souffler les titulaires. C’est dans cette configuration que les locaux allaient parfaitement débuter la rencontre offensivement dans le sillage d’Adrien Geraerts. Mais les visiteurs répliquaient et, défensivement, les Aubelois avaient aussi les pires difficultés à alimenter le marquoir. Jusqu’à la 39e, les troupes d’Arnaud Lardinois devaient rester derrière, mais sans lâcher prise. Et dans la dernière ligne droite, tout le monde défendait comme si sa vie en dépendait pout tenter d’inverser la tendance. Malgré la fatigue et ayant réussi à gérer les fautes, les Verts allaient réussir le holdup parfait.

    Grapillant, les Aubelois voyaient A Geraerts (obligé de jouer pendant toute la partie en distribution), sortir d’un écran et planter une bombe par la planche sur un shoot compliqué pour revenir à une longueur à 14 secondes de la fin.

    Les visiteurs remontaient le terrain mais les Verts défendaient bien et Lambot héritait d’une transition. Et si l’action était ratée, Gorlé suivait et mettait le rebond pour reprendre, pour la première fois depuis la première période, le commandement de la partie. Et comme la dernière défense était sans faille, les Aubelois décrochaient une incroyable et improbable seconde victoire consécutive dans ce début de saison complètement folle. Outre Aubel, il n’y a déjà plus que Jette, Ans et Frameries encore invaincus dans cette série. -

    D.D. dans LA MEUSE VERVIERS du 16 septembre 2019/