Basket - Page 2

  • Voici ce qui attend nos régionaux en Coupe AWBB

    Le programme de la prochaine Coupe AWBB, qui réunit les clubs affiliés à l’AWBB actifs en Régionale 1, Régionale 2 et Provinciale 1 ainsi que les finalistes des différentes Coupes provinciales, vient de sortir, à l’issue du tirage au sort.

    Chez les Messieurs, six clubs régionaux se sont inscrits. Aubel (Régionale 2) et Stavelot (P2, vainqueur de la Coupe de la Province) devront passer par un tour préliminaire à disputer avant le 20 septembre. Pour les Aubelois, ce sera un déplacement à Bastogne, autre pensionnaire de R2. De son côté, Stavelot accueillera Loyers B (R2) et démarrera avec un avantage de +10 points.

    En cas de succès, nos deux clubs régionaux passeraient en 32 e de finale. Aubel accueillerait l’Union Huy Basket (R1), tandis que Stavelot irait à la JSB Maffle (P1 Hainaut). Les 32 es de finale, programmés le weekend du 27 septembre, verront de toute façon l’entrée en lice de nos quatre autres clubs régionaux engagés dans la compétition.

    D'un article d'O. DELFINO à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 13 juin 2020

  • BASKET - LE RÉCAPITULATIF DES TRANSFERTS

    • Arrivées : Gauthier Liégeois (Esneux), Rémy Grooteclaes (Spa).
    • Départs : néant
    • Effectif : Romain Klassen, Adrien Gerarts, Sacha Gorlé, Rémy Grooteclaes, Gauthier Liégeois, Thibaut Remacle, Alexandre Bousmanne, Raphael Perin, Martin Lambot, Nicolas Bertho.
    • Coach : Arnaud Lardinois (3e saison).

  • Les frères Liégeois coachs sportifs

    Benjamin et Gauthier ont monté une start-up de coaching sportif individuel.

    Capture d’écran 2020-04-08 à 08.31.19.png

    Créée en janvier 2019, la start-up de Benjamin et Gauthier Liégeois est orientée vers le coaching sportif individuel. Bien connus dans le milieu du basket régional, les deux frères originaires d’Andrimont ont mis sur pied des programmes spécifiques qui s’adressent à tous les sportifs en fonction de leurs besoins. Une façon aussi pour les frangins de passer plus de temps ensemble même si c’est difficile actuellement avec le confinement.

    Benjamin et Gauthier Liégeois sont loin d’être des inconnus dans le milieu de la balle orange régional et provincial. Cette saison, l’aîné jouait en TDM2 à Spa alors que le cadet jouait à Esneux au même niveau. Ils ont aussi joué des années à Dison-Andrimont, leur club de toujours.

    Les frangins, qui évolueront respectivement en R1 à Liège Basket et en R2 Aubel la saison prochaine ont aussi mis sur pied une start-up de coaching sportif individuel en janvier 2019. L’idée leur trottait déjà dans la tête depuis plus longtemps et leur revenait à chaque fois en période de vacances, au moment où il est primordial de rester en mouvement afin de préparer la saison de basket suivante.

    D'un article de CHARLES BOURY à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 8 avril 2020.

  • Aubel coiffé par Ans pour la montée en Régionale 1

    À l’opposé de la province de Liège, l’AWBB a décidé d’adopter le principe de montées/descentes comme c’est le cas en Flandre. Cela pour permettre, notamment, à Gembloux d’accéder à la TDM2 dont Verviers Saint-Michel, pour rappel descendra.

    Autre conséquence : Ans, qui précède Aubel et le Fresh Air dans le nouveau classement, rejoindra la R1 au détriment des Herbagers. Ceux-ci auront donc tout perdu en ce début d’année puisqu’ils menaient avec plusieurs victoires d’avance.

    Les défaites du début de l’année auront brisé le rêve de rejoindre la R1. Un objectif qui restera celui des Aubelois la saison prochaine.

  • Entraînements supprimés

    Plusieurs clubs ont décidé de ne plus donner d’entraînement jusqu’à nouvel ordre. C’est notamment le cas de Saint-Michel Verviers, Aubel, Pepinster, HerveBattice ou encore Spa. « On a finalement décidé de reporter tous nos entraînements à partir de ce jeudi pour toutes nos équipes et dans toutes les salles. Et ce, jusqu’au 31 mars minimum », nous a confirmé Jean-Jacques Bloemers. « C’est une décision qu’on a prise nous-même, car on a vu que d’autres clubs ont décidé de suspendre les entraînements. De toute façon, les matchs n’auront pas lieu et donc on ne va pas non plus prendre de risques inutiles. Même si les chances que l’on soit touché sont très faibles, nous ne pouvons pas prendre ce risque en tant que responsable de club. On ne peut pas mettre la vie des gens en danger. »

    (LA MEUSE VERVIERS du 13 mars 2020)