Basket

  • Raph Perin est très incertain

    Aubel se méfie.

    Ce vendredi, Aubel aura un long déplacement pour rallier Dinant (début à 21h). Même s’il s’agit d’une rencontre face à la lanterne rouge du championnat, les Herbagers se méfient de tous leurs adversaires même s’ils veulent évidemment demeurer invaincus le plus longtemps possible. « Pour ce match, Raph Perin est très incertain », dit Arnaud Lardinois, le coach aubelois. « Il a senti une gêne à Natoye et on ne prendra pas de risque. C’est un pion essentiel de l’équipe mais cela

    concernerait à nouveau tout le monde. Par rapport à Dinant, on respecte toutes les équipes. Quand on évolue en R2, ce n’est pas par hasard. Notre adversaire est dernier pour le moment mais pas dénué de qualités. Et on devra veiller à ne pas les mettre en confiance. Maintenant, bien commencer un match n’est pas la chose que nous effectuons le mieux. J’espère que nous parviendrons à le faire et à enchaîner une 11e victoire de rang. »

  • Dethier (Dinant) défie Aubel

    Bien connu dans notre région, Cédric Dethier évolue aujourd’hui à Dinant. Parti habiter dans la province de Namur pour raisons professionnelles, le fils de Jeannot et le frère de Gail habite Rochefort.

    équipe qui ne gagne pas régulièrement. En fait, je pense que nous sommes trop justes pour la R2. La saison dernière, l’équipe avait pas mal de gars expérimentés. Mais ceux-ci ne voulaient pas jouer au niveau régional et le groupe a fortement changé car nous avons dû intégrer 8 nouveaux joueurs. Il y a pas mal de jeunes et la sauce n’a pas encore

    S’il est passé par plusieurs clubs régionaux comme Pepinster, Theux ou encore Henri-Chapelle, il a ensuite évolué une saison en Régionale à Libramont avant de débarquer en P1 à Dinant. Aujourd’hui, Cédric en est à sa 3e saison dans ce petit club familial.

    Ce vendredi, Cédric et Dinant auront fort à faire car ils reçoivent Aubel, le leader invaincu et incontestable depuis le début du championnat. Autant dire que cela risque d’être difficile d’aller chercher une 2e victoire même si tout match doit être joué. Pour le fils de Jeannot, ce sera aussi des retrouvailles avec certains joueurs aubelois. Il a notamment joué avec Alexandre Bousmanne, Thibaut Remacle et Raph Perin à Henri-Chapelle. « Je serai heureux de les retrouver car on avait passé des bons moments à Henri-Chapelle. Par rapport au match de ce vendredi soir, il est clair que nous n’avons pas grand-chose à espérer normalement. Aubel est logiquement supérieur et les dynamiques des deux équipes sont totalement opposées. Je serai vraiment content de revoir certaines têtes en tout cas. »

    D'un article de C.B. à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 6 décembre 2019.

  • La passe de dix pour Aubel

    Les Herbagers ont émergé en prolongation à Natoye.

    Xe samedi, Aubel a eu très chaud lors de son déplacement à Natoye. Il aura fallu attendre la prolongation pour voir les Herbagers émerger sur le fil. De quoi enchaîner une 10 e victoire de rang depuis le début de championnat. Autant dire qu’il s’agit d’un bilan tout simplement exceptionnel.

    Un article de C.B. à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 2 décembre 2019.

    Lire la suite

  • Aubel continue sa marche en avant

    Ce dimanche, Aubel espérait bien enchaîner un neuvième succès de rang avec la réception de Neufchâteau. Une tâche a priori abordable pour les Herbagers qui devaient jouer face à un adversaire qui avait 4 victoires en neuf matchs.

    Pourtant, ce sont les Luxembourgeois qui entamaient le mieux les débats. Après le premier quart-temps, Aubel se retrouvait mené 15-22. La tendance allait rapidement s’inverser en faveur des hommes d’Arnaud Lardinois. Les Aubelois allaient livrer un très gros 2e quart en plantant 29 points pour seulement 13 encaissés. De quoi mener 44-35 à la pause.

    Dans le troisième quart, les locaux continuaient à gérer les débats même si Neufchâteau ne lâchait rien. Avant les dix dernières minutes, le score était de 57-47 en faveur des Aubelois. Le dernier quart allait voir les visiteurs s’écrouler totalement. Aubel n’en demandait pas tant et la 9e victoire consécutive tendait les bras à Bousmanne et ses équipiers (78-56 au final).

    De quoi satisfaire le coach Arnaud Lardinois. « Nous avions pourtant bien commencé par un 7-0 » dit Arnaud. « Puis le temps-mort adverse nous a fait mal car nous avons pris un 015. De quoi courir après le score durant le premier quart.

    Les gars n’ont pas paniqué et ont ensuite déroulé leur basket. Nous avons planté 29 points dans le 2e quart et puis nous avons pu gérer le score. » Aubel conforte un peu plus sa première place mais Arnaud Lardinois ne peut s’empêcher de pousser un coup de gueule. « Nous sommes certainement la seule série au monde tous sports confondus où le premier ne montera pas directement », déplore le coach aubelois. « Il faut que ce système change. On va jouer des playoffs et on sait que ce sera la forme du jour qui décidera de tout. Si on joue Mons avec quatre ou cinq joueurs de D1, l’avantage du terrain ne servira à rien. C’est vraiment dommageable. »

    C.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 25 novembre 2019.

    Lire la suite

  • Ce sera la fête à Aubel ce dimanche

    Malgré un effectif réduit ces dernières semaines, tout va pour le mieux à Aubel. L’effectif d’Arnaud Lardinois enchaîne les victoires en championnat et est toujours invaincu. On se demande qui sera la première équipe à faire tomber les Herbagers. Autant ne pas y penser, car les Aubelois ne pensent qu’à poursuivre leur superbe série.

    Face à une équipe de Neufchâteau qui a gagné 4 rencontres sur neuf, l’objectif sera de glaner une neuvième victoire de rang dimanche (début à 14h). «Nous nous sommes bien entraînés cette semaine et nous avons pu avoir des séances à 10 joueurs», souligne Arnaud Lardinois, le coach aube lois. « La pause de la semaine dernière nous a été profitable car certains ont pu soigner quelques bobos. Je pense notamment à Adrien Gerarts, qui avait un souci à la hanche. Pour ce dimanche, je pourrai compter sur un effectif au complet. »

    Par rapport à Neufchâteau, Arnaud Lardinois se méfie de cet adversaire comme de tous les autres. «On ne connaît pas par cœur cette équipe, mais je sais qu’il s’agit un peu d’un mix entre les deux équipes de Neufchâteau de la saison dernière», détaille le coach d’Aubel. « Il y a deux jeunes joueurs qui sont très performants en défense et leur secteur intérieur est très physique. Puis, on sait que les équipes luxembourgeoises sont connues pour ne jamais rien lâcher. Et il est évident que tous nos adversaires sont motivés contre nous car chaque équipe veut être la première à nous faire tomber. »

    Ce match sera un peu particulier car ce sera la Saint-Nicolas du club. « Il y aura donc du monde et j’espère que les gars parviendront à sortir une belle prestation devant nos jeunes », affirme Arnaud Lardinois. « Ce sera un week-end de fête car l’équipe tiendra un chalet au marché de Noël à Henri-Chapelle ce week-end. »

    C.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 23 novembre 2019.