Automobile - Page 3

  • Weerts 15e puis 7e pour la der’ en ADAC

    Capture d’écran 2020-11-09 à 09.38.03.pngC’était le dernier week-end de course en 2020 en ADAC GT Masters pour l’Aubelois Charles Weerts et son équipier Dries Vanthoor. Les deux pilotes du team WRT drivé par le Theutois Vincent Vosse n’avaient certes plus grand-chose à espérer au classement général du championnat allemand, mais ils avaient à cœur de terminer en beauté sur le circuit allemand d’Oschersleben. C’est Charles Weerts qui a pris le volant samedi matin pour les qualifications de la Course 1 et le jeune Aubelois de 19 ans a pris la 15e place, avec un temps de 1 : 24.127, faisant mieux que le pilote de la deuxième Audi R8 LMS du team.

    Et c’est aussi la quinzième place que Charles Weerts et Dries Vanthoor ont prise au terme de la Course 1, terminant ainsi juste devant la deuxième voiture du team.

    Ce dimanche, la journée a commencé avec les qualifications de la Course 2 et cette fois, c’est Dries Vanthoor qui s’en est chargé, avec une sixième place au final et un temps de 1 : 23.642. Une position nettement plus intéressante que la veille pour entamer la Course 2, la dernière de la saison en ADAC. Au bout d’une heure de course, l’Audi R8 LMS numéro 32 a passé le drapeau à damiers, après 42 tours, en septième position. Des résultats qui font perdre deux places au classement général à l’Aubelois et à son équipier. Neuvièmes à la veille du dernier weekend, ils bouclent la saison 2020 de l’ADAC GT Masters à la 11e place, avec 73 unités.

    Il reste désormais une dernière course pour l’Aubelois Charles Weerts en 2020 : ce sera ce prochain week-end au Paul Ricard, pour une course de 1.000 kilomètres qui constituera la dernière manche du GT World Challenge Europe Endurance. 

    O.D. dans LA MEUSE VERVIERS du 9 novembre 2020

  • Bertrand Baguette en tête avant le dernier round

    Tout juste de retour à Tokyo, où il réside lorsqu’il séjourne au Japon et où il fait actuellement très bon (22 o ce dimanche), Bertrand Baguette a pris le temps de débriefer avec nous la cinquième place qu’il venait de prendre, quelques heures plus tôt, à Motegi, lors de la septième manche du championnat de Super GT au volant de la Honda qu’il partage avec le Japonais Koudai Tsukakoshi. Une cinquième place qui permet au duo de repasser en tête du championnat alors qu’il ne reste qu’une manche à disputer, dans trois semaines, à Fuji où tout se jouera.

    D'un article d'O. DELFINO à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 9 novembre 2020

  • Charles Weerts clôture son 2e championnat ce week-end

    Capture d’écran 2020-11-07 à 10.39.38.pngEngagé sur trois tableaux (GT World Challenge Europe Sprint, GT World Challenge Europe Endurance et ADAC GT Masters) en 2020, le pilote aubelois de 19 ans Charles Weerts clôture ce week-end le deuxième de ses trois championnats, à savoir l’ADAC GT Masters. Le rendezvous est fixé à Oschersleben, en Allemagne, avec deux courses d’une heure au menu.

    « C’est le dernier week-end d’ADAC GT Masters à Oschersleben. Cela fait longtemps que je n’ai plus roulé ici. La dernière fois, c’était il y a deux ans, en Formule 4 allemande », se remémore le pilote du team WRT drivé par le Theutois Vincent Vosse. Et pour ce dernier week-end, avec deux courses au menu (la première le samedi en début d’après-midi, la seconde le dimanche en début d’après-midi), Charles Weerts espère être performant avec son équipier Dries Vanthoor au volant de leur Audi.

    Au total, 50 points restent à distribuer, mais les mauvais résultats enregistrés le week-end dernier au Lausitzring (une 24 e et une 26 e places) ont hélas anéanti les espoirs de top 5 voire de podium au classement général final du jeune Aubelois, qui occupe la neuvième place avec son équipier, avec 72 unités. Soit 78 de moins que les leaders, Patric Niederhauser et Kelvin van der Linde.

    Lire la suite

  • Week-end à oublier pour Charles Weerts

    Capture d’écran 2020-11-02 à 08.25.11.pngPour l’avant-dernier week-end de compétition en ADAC GT Masters (championnat allemand réservé aux GT3), Charles Weerts et son équipier Dries Vanthoor étaient au Lausitzring. Et cela ne s’est hélas pas déroulé comme espéré pour le jeune pilote aubelois et son team, WRT.

    Alors qu’il espérait mettre le weekend à profit pour se rapprocher du top 5, voire du podium, au classement général de ce championnat allemand qu’il découvre cette année au volant de l’Audi R8 LMS du team WRT drivé par le Theutois Vincent Vosse, Charles Weerts a connu un week-end fort difficile et peu fructueux avec son équipier Dries Vanthoor.

    Cela a commencé dès les qualifications de la première manche, samedi matin. Sur un tracé qu’il affectionne pourtant et qui lui avait déjà souri par le passé, Charles Weerts a dû se contenter de la 16e place. Pas idéal pour entamer la première des deux courses du week-end. Une course d’une heure finalement bouclée à la 24e place, juste derrière le premier équipage du team WRT composé de Benjamin Goethe et Frédéric Vervisch, 23e . Bref, une course difficile pour le team belge. Nouveau chapitre ce dimanche, avec les qualifications de la Course 2, avec cette fois Dries Vanthoor au volant. Résultat : une 22e place sur la grille de départ. Et une course à nouveau difficile, avec une 26e place finale pour l’Audi numéro 32.

    Cap désormais sur le dernier week-end de compétition de l’ADAC GT Masters 2020 à Oschersleben dès ce samedi, mais sans plus aucune prétention pour le classement général final. 

    O. DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 2 novembre 2020

  • Charles Weerts en Allemagne ce week-end pour l’ADAC GT Masters

    Une semaine après la déception liée à son abandon précoce aux 24 Heures de SpaFrancorchamps, le jeune Aubelois Charles Weerts repart en compétition, en mettant cette fois le cap sur le Lausitzring, dans le cadre de l’avant-dernier week-end de l’ADAC GT Masters, le championnat allemand réservé aux GT3.

    « Je pars ce jeudi après-midi en direction du Lausitzring », nous confiait Charles Weerts ce jeudi. « C’est un circuit que j’aime bien, notre voiture fonctionne bien sur ce tracé et ce serait bien si on pouvait y connaître un bon week-end. Initialement, cette avant-dernière manche devait se dérouler à Zandvoort, aux Pays-Bas, mais cela se trouve en zone rouge et ce sera finalement en Allemagne. » Ce circuit du Lausitzring, où l’ADAC GT Masters avait déjà fait escale une fois cette année en ouverture de championnat, le jeune Aubelois du team WRT le connaît bien. Durant deux saisons, il y est allé dans le cadre du championnat allemand de Formule 4. « Et cette année, j’ai retrouvé ce circuit avec l’ADAC GT Masters. J’y ai connu ma première victoire en ADAC GT Masters dès mon premier week-end dans ce championnat. Cela marchait vraiment fort. J’aimerais faire aussi bien ce week-end, voire mieux », détaille-t-il avec ambition. « Lors de la première des deux courses, on n’avait en effet pas su marquer de point. » Pour les deux courses de ce week-end, il retrouvera son équipier habituel, Dries Vanthoor, avec lequel il a remporté le GT World Challenge Europe Sprint. Les deux jeunes pilotes n’ont finalement été dissociés que lors des récentes 24 Heures de Spa-Francorchamps. « Le Lausitzring reste un tout bon souvenir et je me réjouis vraiment d’y retourner », indique encore Charles Weerts, qui ne se fait plus trop d’illusion pour le classement général de l’ADAC GT Masters, mais reste déterminé à terminer le plus haut possible. Il faut dire que le week-end ultracompliqué vécu à Hockenheim et le récent forfait (en raison de cas de Covid dans le team) au Red Bull Ring ont anéanti, ou presque, les espoirs de titre.

    Lire la suite