Automobile - Page 2

  • Une dernière course en 2020 pour Bertrand Baguette

    L’année 2020 de Bertrand Baguette n’est pas encore terminée. En effet, tout comme l’Aubelois Charles Weerts (qui pilotera une Audi), le Spadois prendra part, le 10 décembre prochain, aux 9 Heures de Kyalami, dernière manche d’un championnat Intercontinental GT Challenge auquel il aurait dû participer cette année si la crise sanitaire n’avait pas bousculé tous les agendas. Concrètement, étant donné que sa priorité réside dans le Super GT, Bertrand Baguette n’a par exemple pas pris aux 24 Heures de Spa-Francorchamps fin octobre, son agenda japonais ne lui permettant pas.

    Déjà présent l’année passée à Kyalami, le Spadois, qui aime les épreuves d’endurance, y avait apprécié l’atmosphère. S’il sera au volant d’une Honda, celle-ci n’aura rien à voir avec le bolide qu’il pilote en Super GT, beaucoup plus rapide. S’il en sera à sa première course de l’année dans ce championnat, Bertrand Baguette n’ira toutefois pas en Afrique du Sud pour faire du tourisme, ses deux équipiers ayant encore quelque chose à jouer au classement général du championnat.

    Mais avant de songer à 2021, il y a d’abord son retour tant attendu en Belgique, où il n’a plus les pieds depuis le mois de juillet. « Je pends l’avion ce lundi et j’arriverai mardi en début de journée en Belgique. Je suis content de rentrer, il est vrai que cela a été très long. » 

    De deux article d'OLIVIER DELFINO à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 30 novembre 2020

  • Test grandeur nature pour Charles Weerts

    Cette invitation aux 9h de Kyalami de la part d’Audi est une première pour le pilote aubelois

    Durant cette année 2020, les bonnes performances se sont enchaînées pour Charles Weerts. Si bien que pour couronner le tout, Audi l’invite aux 9 heures de Kyalami (Afrique du Sud) qui se tiendront du 10 au 12 décembre. Une invitation surprise qui met un peu de pression sur les épaules de l’Aubelois de 19 ans.

    Alors qu’on pensait son année 2020 terminée avec les 1000km du circuit Paul Ricard, voilà une nouvelle course qui vient s’ajouter au calendrier de Charles Weerts. Le jeune pilote de 19 ans sera au départ des 9h de Kyalami qui se disputeront en Afrique du Sud du 10 au 12 décembre prochain.

    Cette invitation de la part d’Audi est une petite surprise pour l’Aubelois. « J’ai appris la nouvelle il y a deux semaines. J’en suis particulièrement heureux car pour la première fois, je suis invité par la marque à rouler dans une de leur voiture. Même si je ne suis pas un pilote officiel Audi, je serai considéré comme tel ce qui rajoute une petite pression supplémentaire sur mes épaules. La différence est que si je fais une erreur, ce sera clairement pour ma pomme. Audi me fait l’honneur de m’inviter et je compte bien leur prouver qu’ils ont eu raison. »

    AUDI VEUT LA VICTOIRE

    Cette manche sera la dernière de l’Intercontinental GT Challenge et la marque aux anneaux voudra y réaliser un résultat. « Ils veulent aller chercher la victoire. Je pense qu’en endurance, ils ont beaucoup terminé deuxième cette année. » Mais pour Charles Weerts, l’objectif sera de faire de son mieux. « Je veux juste donner le meilleur de moi-même. Je veux quitter l’Afrique du Sud avec le sentiment du devoir accompli en ayant fait le maximum sans avoir des regrets. »

    D'un article d'ARNO CHANDELLE à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 26 novembre 2020

  • « Charles Weerts sera dans notre programme sportif 2021 »

    Le pilote aubelois fait bien partie des plans du team WRT

    « Le titre en GT World Challenge Europe Sprint, c’était important pour nous et c’était important pour Charles Weerts », indique Vincent Vosse à propos du jeune pilote aubelois de 19 ans, qui a réussi une très belle saison au sein du team WRT.

    Ce titre des pilotes, décroché par le duo Charles Weerts Dries Vanthoor, a permis à l’Aubelois de devenir le plus jeune champion de l’histoire de ce championnat et démontre que sa carrière est en pleine phase ascendante. « Pour un jeune pilote avec finalement assez peu d’expérience, il a réalisé de l’extrêmement bon boulot. On a vu à quel point il s’est développé durant l’hiver dernier. Il a su se rendre compétitif, c’est un point positif », reprend Vincent Vosse, bien conscient aussi de la difficulté de passer sans cesse, et à un rythme très soutenu, d’un championnat à l’autre. Charles Weerts était en effet présent sur trois tableaux cette année. « Charles a cette capacité. En outre, on a développé un chouette environnement autour de lui dans lequel il se sent à l’aise. Il a été un des meilleurs jeunes pilotes belges cette année, voire le meilleur dans sa catégorie, où ne figure plus son équipier Dries Vanthoor, qui est présent avec nous depuis 2016. Lui, c’est ce qui se fait de mieux au niveau mondial. Il est pilote Audi depuis 2017. »

    Et le Reidois d’évoquer l’avenir de Charles Weerts au sein du team WRT. « Charles fait partie de ces jeunes pilotes intelligents qui arrivent à cumuler études universitaires et sport automobile. Connaissant ses qualités, il va continuer à se concentrer sur ses études. Mais il sera dans notre programme sportif 2021. En 2020, sa saison n’a commencé qu’en juillet et il a réussi à passer tous ses examens scolaires. Si cela avait démarré en avril, on l’aurait sans doute vu sur moins de courses. En tout cas, ça aurait été difficile de faire autant. Alors, je ne dis pas qu’on le verra moins en 2021, mais il faudra tenir compte aussi de ses études, dont je ne m’occupe pas », conclut Vincent Vosse.

    UNE PAGE D’OLIVIER DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 20 novembre 2020

  • Charles Weerts à 9 petits points d’un deuxième titre cette année

    Le jeune Aubelois du team WRT a pris la 4e place au Paul Ricard.

    Jolie performance pour l’Aubelois Charles Weerts et ses équipiers Dries Vanthoor et Christopher Mies, qui ont franchi le drapeau à damiers en quatrième position ce dimanche aux 1.000 kilomètres du circuit Paul Ricard, la
    dernière manche du championnat de GT World Challenge Europe Endurance.

    Au final, le jeune pilote aubelois passe tout près (9 petits points au terme des 8 courses) du titre combinant
    Sprint et Endurance dans ce GT World Challenge Europe 2020.

    D'un article d'OLIVIER DELFINO à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 16 novembre 2020.

  • Charles Weerts vise la gagne pour la dernière de l’année

    L’année 2020 a été excellente pour le jeune pilote, Charles Weerts, qui compte bien la clôturer en beauté lors des 1000 km du circuit Paul Ricard en France.

    Déjà champion en GT World Challenge Europe Sprint à seulement 19 ans, il est encore en lice pour le titre au
    classement global à la veille de la dernière course endurance de l’année.

    Pour rappel, il y a la compétition sprint et l’endurance. Mais également un classement global qui réunit les deux.
    « Pour l’instant, on est troisième avec 24 points de retard », analyse l’Aubelois. « Ce week-end, il y aura 50 points à distribuer donc techniquement, tout est possible à condition de gagner. » Car c’est bien là l’objectif
    de Charles Weerts en France : la victoire. « On a été très près à plusieurs reprises sans jamais y arriver, il y a donc un goût de trop peu. On veut finir l’année sur une bonne note et une première place pourrait être la cerise sur le gâteau.»


    Dans le team WRT, il roulera une nouvelle fois avec Dries Vanthoor mais aussi Christopher Mies. Aux côtés du premier, il se sent particulièrement à l’aise. « Il est Belge et jeune comme moi. On a réellement appris à se connaître cette année et c’est vraiment un chouette gars. »

    Ainsi, les deux compatriotes auront à coeur de bien clôturer 2020 surtout après les 24 Heures de Spa-Francorchamps où ils avaient tous les deux été contraints à l’abandon. « Dans le championnat endurance,
    tout allait bien jusqu’à Spa où on n’a marqué aucun point.
    Bien évidemment, j’ai encore beaucoup à apprendre. »
    Néanmoins, l’année a été particulièrement bonne pour lui.
    « On a réussi de belles courses en ADAC GT Masters (le championnat allemand, ndlr) avec plusieurs podiums. Il y a eu de belles pointes de vitesse mais le véritable point positif, c’est la régularité dont j’ai fait preuve tout au long de l’année. »


    UN CIRCUIT QU’IL CONNAÎT BIEN
    Il partira donc ce vendredi pour la der’ avant 2021. La course de 1000 km se déroulera dimanche.
    « Elle devrait durer 6h plus ou moins. » Et il va sillonner un circuit qu’il connaît bien. « Ce n’est pas mon circuit
    préféré mais j’y ai déjà fait de bonnes performances dessus. L’an dernier, j’avais réalisé une bonne course. »
    Nul doute que Charles Weerts va tout donner pour cette dernière course avec comme objectif de rattraper son retard au classement global et peut-être clôturer l’année sur un titre de champion ?

    ARNO CHANDELLE dans LA MEUSE VERVIERS du 14 novembre 2020