Activités sportives - Page 5

  • Kevin Aerts a rassuré les siens

    Face à ses anciennes couleurs, le gardien d’Aubel a su garder longtemps son domaine inviolé. « C’est bien, même si je râle d’avoir perdu le sans-faute à trois minutes de la fin. Il faut être rigoureux jusqu’au bout. Mais je ne boude pas le plaisir de retrouver la victoire. Paradoxalement en ne jouant certainement pas notre meilleur match. L’équipe a fait preuve de beaucoup de solidarité. Comme l’entraîneur, j’ai rappelé que la mentalité ferait la différence en P1. Du talent, il y en avait aussi en face. Alors, il faut de l’envie. Et répéter ceci à Amblève ! »

    YVES COLETTE dans LA MEUSE VERVIERS du 4 novembre 2019.

  • Le début d’une spirale positive ?

    Toni Niro tient son premier succès à la tête d’Aubel. « Et pourtant j’ai recadré les joueurs au repos car jusque-là, c’est notre gardien qui nous a tenu la tête hors de l’eau » précisait le technicien de retour en P1 après un bail chez Capture d’écran 2019-11-04 à 08.26.47.pngles jeunes au Standard. La réussite aussi, ou plutôt la poisse qui colle aux basques des Sprimontois. « C’est la copie du match de la semaine dernière » constatait Youssef Solhi. « Nous devons rentrer au repos avec un ou deux buts d’avance, nous touchons trois fois le cadre et Aerts fait quelques arrêts décisifs. Dans notre surface, une inattention sur une phase arrêtée et c’est dedans ».

    Alors que Quenelle et Tremblez avaient déjà secoué le cadre, Aubel ne s’était signalé que par une bonne frappe de Kerff lorsque Boulton exploitait un coup de coin de Meyers (1-0). Un centre-tir de Da Silva rebondissait encore sur la latte tandis qu’Aerts remportait deux duels avec Rasquin.

    « En seconde période, j’ai changé le système et j’ai demandé de soigner la circulation du ballon. J’attendais une qualité plus élevée, en rapport avec la réputation des jeunes formés au club. Je pense que nous avons alors justifié notre succès. Et peut-être enclenché une spirale positive avec un brin de réussite » poursuivait Toni Niro. C’est sur deux autres coups de coin qu’Aubel portait l’estocade. À chaque fois sur un ballon repoussé. La frappe de Van Muylder filait dans la lucarne (2-0) puis Willem concluait en force (3-0). Sprimont réduisait l’écart par Tremblez sur un centre de la droite (3-1) mais sans conséquence. « Cette cinquième défaite fait mal » déplorait Youssef Solhi mais nous ne pouvons pas marquer à chaque fois trois ou quatre buts pour gagner une rencontre. Nous avons parfois bien du mal à en inscrire un. Il n’y a pas péril mais nous devons réagir et ceci passe par le travail ». Des propos que Toni Niro ne renierait pas, lui qui a imposé un troisième entraînement hebdomadaire à son groupe. S’il s’agissait de préparer les phases arrêtées, il en a déjà retiré les fruits ! 

    YVES COLETTE dans LA MEUSE VERVIERS du 4 novembre 2019.

    Lire la suite

  • Victoire pour Aubel B

    P3C

    AUBEL B – MELEN B : 3-0

    Les buts : 10 e sur pen. Nijhof (1-0), 59 e Pauporte (2-0), Remy (3-0)

    Aubel B : Cloes, Pesser, Ernst, Dejalle, Malta (72 e Barzin), Nijhof, Beckers, Querinjean (51 e Heydens), Delhalle, Marlet (51 e Remy), Pauporte

    Melen B : Cokaiko, N. Nyssen, A. Das, T. Nyssen (45e Gilles), Khalid, Lonneux, Fadhil (79 e Dor), Gonay (45 e Bouquet), Petit, R. Das, Sergi

    Carte jaune : A. Das, Khalid, Nijhof, Beckers, Dejalle

    Arbitre : M. Henquet

  • Aubel s’en sort face au Fresh Air

    Ce dimanche, Aubel avait à cœur de poursuivre sa belle série de victoires entamée depuis le début de la saison. Face au Fresh Air, tout n’aura pas été rose pour autant car les Herbagers se seront fait peur durant la première mi-temps. Contre une équipe très forte au niveau individuel, les hommes d’Arnaud Lardinois ont éprouvé de grosses difficultés durant les 20 premières minutes.

    En attendant, Aubel est toujours en tête de la R2…

    D'un article de CHARLES BOURY à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 4 novembre 2019.

    Lire la suite

  • « Sprimont B n’est pas ma priorité »

    Battu 2-0 à Ougrée pour son retour à Aubel et en P1, Tony Niro a profité de cette nouvelle semaine pour comprendre, apprendre ses nouveaux jeunes joueurs. D’ailleurs, il a maintenu la séance du samedi avant la venue Capture d’écran 2019-11-02 à 08.20.36.pngde Sprimont B, ce dimanche au stade Jean-Marie Doome. « Je commence à mettre un nom sur les visages et surtout à connaître les qualités de chacun. Mais, dans un tel contexte, c’est surtout à moi de m’adapter aux joueurs et je suis aussi bien aidé par mon adjoint, Sébastien Duthoo. »

    Puis le nouveau coach aubelois de poursuivre : « C’est pourquoi je maintiens la séance du samedi matin. Ce sera provisoire, mais c’est important pour moi afin de mettre en place une équipe, un jeu, une tactique. Les gars sont très réceptifs, travaillent et la preuve, c’est qu’ils étaient 20 à l’entraînement cette semaine ! »

    Niro connaît un peu Sprimont B, mais là n’est pas sa priorité du moment : « Oui, j’ai eu quelques renseignements, mais je me focalise sur mon groupe pour le moment. Sprimont n’est pas ma priorité actuelle. Le noyau n’est pas assez équilibré car j’ai beaucoup de joueurs axiaux et pas assez de flancs, mais chaque gars donne le meilleur et le groupe n’est pas atteint par les résultats et la position au classement. J’ai vu que certains qui étaient un peu en deçà ressortent désormais un peu plus. C’est de bon augure pour la suite, mais on doit travailler. » -

    PATRICK GODARD dans LA MEUSE VERVIERS du samedi 2 novembre 2019.

    Lire la suite