- Page 5

  • Pourquoi notre région a été la plus touchée

    L’arrondissement a été le point noir de Belgique et même de l’Europe durant la deuxième vague

    Qui eut cru qu’un jour l’arrondissement verviétois serait ainsi pointé du doigt ? Il se trouve que durant une bonne partie de la deuxième vague, on trouvait plus de cas covid chez nous que n’importe où en Belgique et même en Europe. Aujourd’hui encore, on a du mal à expliquer ce qui a bien pu se passer même si un point fait l’unanimité.

    D'une page d'ADRIEN RENKIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 17 décembre 2020

  • La Driesch 2 est-elle trop chère ?

    Capture d’écran 2020-12-16 à 08.37.30.pngSi vous avez deux millions, vous pouvez acheter le terrain de la Driesch 2 à Aubel. Il vient en effet d’être mis en vente par la société Horizon à qui il appartient. Une vente qui ne fait pas les affaires de la commune. En effet, ils estiment que le prix est bien trop cher alors qu’il ne s’agit que d’herbes en ce moment. « Le prix de base est de 2 millions mais les promoteurs comptent bien ne pas le lâcher avant 3 millions. », estime Benoît Dorthu l’échevin des Finances au conseil communal. « Si on compte les voiries et les impétrants, il faudrait compter entre 130 et 140 € du m 2 alors qu’il n’y a toujours pas une brique dessus. C’est beaucoup trop », signale le bourgmestre Freddy Lejeune qui précise que l’autre Driesch s’est vendue 35 euros du m2 .

    D'un article d'ADRIEN RENKIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 16 décembre 2020

     

  • Gendarmerie vendue pour financer d’autres projets

    Ce lundi, on présentait le budget de l’année 2021 à Aubel. Un budget qui va pouvoir bénéficier d’une manne considérable : 850.000 € vont en effet se retrouver sur les comptes de la commune suite à la vente de la gendarmerie. Une somme qui va permettre d’investir dans la sécurité et dans la mobilité.

    D'un article d'ADRIEN RENKIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 16 décembre 2020

  • Qui a déjà assisté à un conseil de police? La covid-19 vous offre l'occasion.

    Conseil de police du 17 décembre 2020

    En raison du contexte de crise sanitaire, le Conseil de Police du 17 décembre 2020 se tiendra par visioconférence.

    La séance publique sera tout de même accessible en direct à la population via ce lien.

    Ordre du Jour (526.87 Ko).

  • A propos des feux d’artifices en cette période COVID…

    En temps normal, le Règlement Général de Police prévoit en son Art 130 que les tirs de pétards ou de tous matériaux pyrotechniques sont strictement interdits sur la voie publique comme dans les propriétés privées, SAUF autorisation écrite préalable du bourgmestre.
    Un espoir de tirer quelques fusées lors du réveillon confiné ?
    Malheureusement pour certains ou heureusement pour d’autres (pensée pour le chien de mémé), I ’Arrêté Ministériel COVID précise bien que l’utilisation d’artifices de divertissement, tant dans le domaine privé que public, est strictement interdite.
    Toutes les catégories d’artifice sont concernées sauf la catégorie F1- qui est peu dangereuse, peu bruyante et destinée à un usage à l’intérieur des bâtiments, par exemple les bougies d’artifice (comme sur les gâteaux d’anniversaire)-.
    Vous l’aurez compris, cette année, il n’y aura pas de dérogation possible.
    Si néanmoins vous voulez quand même tenter le coup, sachez que vous vous exposez à une amende de 250 €.
    La police veillera au bon respect des règles et verbalisera les infractions constatées.