- Page 3

  • «Le rêve ? Un contrat avec Audi»

    Charles Weerts, jeune pilote automobile aubelois de 19 ans, vient de vivre une année 2020 pleine de succès. Engagé sur plusieurs tableaux, il est notamment devenu le plus jeune champion de l’histoire en GT World Challenge. Nul doute que 2020 peut constituer le point de départ d’une belle carrière. Les objectifs pour 2021 seront d’ailleurs plus élevés encore pour l’Aubelois, qui poursuit en parallèle des études universitaires.

    D'une page d'OLIVIER DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 22 décembre 2020

  • Décès de Monsieur Hubert VAN DE CAPELLE, époux de Madame Marie-Emma DETRY,

    Capture d’écran 2020-12-21 à 15.58.00.jpgLa famille annonce le décès de Monsieur Hubert VAN DE CAPELLE, époux de Madame Marie-Emma DETRY, né le 2 juin1943 à Uccle et décédé le 20 décembre 2020 à Aubel.

    Lire la suite

  • Au Pays de Herve, on a vieilli de 6 ans en 28 ans

    Notre population prend de l’âge. Mais cette évolution varie selon les entités. Elle est la plus forte au Pays de Herve ainsi qu’à Theux et Jalhay, où on a pris un sacré coup de vieux en une génération.

    En 28 ans, soit une génération, le visage de notre population a pris quelques rides. En témoignent les chiffres de nos communes en rapport avec la moyenne d’âge de leurs habitants, entre 1992 et 2020. Ce constat peut être fait surtout sur le Plateau de Herve, où une bonne part des communes ont vu l’âge moyen de leurs citoyens croître de 7 (à ThimisterClermont et Aubel), 6 (Herve et Olne) ou 5 ans (Welkenraedt), soit grosso modo une demi-douzaine de pour cent pour le plateau. Deux communes vertes proches de Verviers ont aussi vu leur âge moyen augmenter de manière spectaculaire en 28 ans : Theux (+6 ans) et Jalhay (+7).

    Parmi les communes qui affichent une progression très sensible (Herve, Welkenraedt, Aubel) ou des chiffres parmi les plus élevés (Malmedy et Spa, qui est une ville très prisée par les retraités), la plupart disposent en leurs centres de services facilement accessibles qu’apprécient les aînés.

    D'une page d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 21 décembre 2020

     

  • « Tous les feux sont au vert »

    Le skieur belge entame sa saison de Coupe du monde de slalom ce lundi, soit 316 jours après sa dernière course à ce niveau de compétition

    Jeudi dernier, le skieur thimistérien Armand Marchant a enfin renoué avec la compétition, 312 jours après son dernier run en Coupe du monde. Un galop d’essai concluant (8 e place) en Coupe d’Europe qui précède son grand retour sur la scène mondiale, ce lundi à Alta Badia (Italie). Le moins que l’on puisse écrire, c’est que le meilleur skieur belge a hâte d’en découdre.

    D'un article d'OLIVIER DELFINO à lire dans LA MEUSE du 21 décembre 2020

  • Le boom des boissons sans alcool

    Certes, on prépare les fêtes. Avec des bulles au programme. Depuis le début de cette crise, a-t-on consommé davantage d’alcool ? Les avis sont mitigés. Oui, les grandes surfaces ont vendu plus, puisqu’on doit consommer (si on consomme de l’alcool), à la maison. « Je ne pense pas que les grands magasins ont vendu plus parce qu’on a consommé plus », nous dit le sommelier Éric Boschman, « si on a vendu plus, c’est qu’aussi à un moment, le Belge s’est moins déplacé pour aller acheter au Luxembourg ou en France ».

    Le segment des boissons festives non alcoolisées affiche, lui, des chiffres positifs. Depuis mars dernier, Night Orient, société liégeoise spécialisée dans les boissons festives non alcoolisées a vu ses ventes augmenter de 40 %, annonce la société. Un succès attribué, en majeure partie, à la crise sanitaire et à son impact sur la population en recherche d’un mode de vie plus sain. Même réflexion dans les grandes surfaces : c’est le boom du non-alcoolisé.

    PRENDRE SOIN DE SOI

    Une tendance s’est fait ressentir : l’envie de prendre soin de sa santé. Courir et mieux s’alimenter ont été de véritables déclencheurs de changement de consommation. Et qui dit prendre soin de sa santé, dit boire moins d’alcool.

    « Les vins, pétillants et cocktails sans alcool ont pris plus de place dans les caddies. Nous percevons une vraie prise de conscience de nos clients vis-à-vis de leur santé et de leur consommation d’alcool en général », explique Arnaud Jacquemin, administrateur délégué de Night Orient.

    Même engouement chez Vintense : après les bières sans alcool, c’est le succès pour les pétillants. Chez Vintense, on note aussi qu’un pétillant sans alcool contient 6 fois moins de calories.

    Selon un rapport récent publié par Bacardi « diminuer la quantité d’alcool dans les boissons » apparaît comme la tendance numéro 1 de l’année 2020 alors que les recherches sur Google pour « mocktail » ont augmenté de 42 % pendant l’année écoulée (2020 Cocktail Trends report).

    « Les boissons sans alcool sont, en quelque sorte, au même stade de popularité que l’explosion de la cuisine végétarienne il y a quelques années. Boire 0 % d’alcool, est devenu tendance et les gens ont de moins en moins de réticences à l’affirmer », constate Arnaud Jacquemin. Si Night Orient affiche une belle progression, elle est belge certes, mais pas que : 40 % des ventes sont aussi réalisées à l’international.

    Et le marché ne fait que de se développer. 

    M.SP. dans 7DIMANCHE du 20 décembre 2020