- Page 2

  • Un beau trois sur quatre

    Ce week-end, quatre de nos équipes régionales jouaient leur 32 e de finale en coupe AWBB. Saint-Michel Verviers, Welkenraedt et Spa se sont qualifiés pour le tour suivant au contraire d’Ensival qui n’est pas passé loin du tout contre Mont-surMarchienne. Avec Aubel, nous aurons quatre représentants en 16es de finale.

    Un article de CHARLES BOURY à lire dans LA MEUSE  VERVIERS du 28 septembre 2020

  • Désillusion pour Weerts à Zandvoort

    Une pénalité a empêché Dries Vanthoor et l’Aubelois Charles Weerts (Audi WRT) de remporter ce samedi à Zandvoort, aux Pays-Bas, leur troisième victoire de la saison en GT World Challenge Europe Sprint.

    Dries Vanthoor et Charles Weerts ont vécu un samedi difficile à Zandvoort. 12 es d’une Course 1 humide et difficile au matin, ils étaient bien partis pour rectifier le tir lors de la Course 2.

    Parti 8e , Dries Vanthoor était parvenu à remonter 3 e sur un circuit où les dépassements sont pourtant compliqués. Restant en piste le plus longtemps possible, il a permis à Charles Weerts de repartir en tête. Mais à deux minutes de la fin de la course, le duo était pénalisé pour une infraction lors de l’arrêt aux stands, le moteur ayant apparemment été remis en route trop tôt. Ils terminent finalement 10es .

    L’équipe belge WRT, qui est pour rappel drivée par le Theutois Vincent Vosse, s’était imposée en Course 1 grâce à l’équipe Kelvin van der Linde/ Ryuichiro Tomita (Afs/Jap). La Lamborghini de l’Italien Giacomo Altoé et l’Espagnol Albert Costa l’a emporté en Course 2. La dernière manche de la saison aura lieu avec trois courses à Barcelone du 9 au 11 octobre. L’Aubelois Charles Weerts et son équipier Dries Vanthoor restent leader, mais avec 4 points d’avance à peine. 

    BELGA (dans LA MEUSE VERVIERS du 28 septembre 2020)

  • 100 lapins retrouvés morts à Aubel

    Libérés par des extrémistes végans, ils sont morts de froid et de stress

    Macabre découverte ce samedi matin pour l’éleveur de lapins, Christian Teller, à Aubel. Il a retrouvé 100 de ses lapins morts dans la nature.

    Spectacle désolant ce samedi matin pour l’éleveur de lapins, Christian Teller, à Aubel. Ce dernier éleveur de lapins de Wallonie vend chaque année 200.000 lapins à la grande distribution, ce qui ne plaît pas à tout le monde. « Durant la nuit de vendredi à samedi, pour la deuxième fois, j’ai été victime d’une attaque d’une association extrémiste dans mon élevage et 100 lapins en sont morts », constate avec rage Christian Teller.

    Un ou plusieurs individus se sont en effet à nouveau introduits dans l’élevage aubelois pour « libérer les lapins dans la nature ».

    La même infraction avait eu lieu en décembre dernier et avait été diffusée sur internet.

    Cette fois, ils ont brisé une plaque d’aération pour s’introduire dans l’élevage et ont fait sortir les lapins. « C’est un vrai massacre. Je n’admets pas cela. Au lieu d’en sauver, ils les ont tous tués. Je n’en ai pas retrouvé un seul vivant. Quel gâchis ! », dénonce vivement Christian Teller.

    Et de constater l’ampleur des dégâts avec les cadavres des lapins éparpillés sur le sol devant l’élevage et dans le champ voisin notamment. Il semble que ces lapins soient tous morts de froid et de stress et ils ne sont pas allés bien loin.

    Christian Teller soupçonne des activistes végans, les antispécistes, alors qu’il rappelle qu’il respecte la législation en matière de bien-être animal dans son élevage industriel.

    « La Belgique est le seul pays européen qui dispose d’une telle législation et qui est en avance », insiste Christian Teller qui, plus que la perte financière, regrette la perte totale de ses animaux.

    « Il va falloir tout recommencer », annonce Christian Teller, complètement abattu.

    À noter que cet acte n’a pas encore été revendiqué. 

    MARC GÉRARDY dans 7DIMANCHE LIEGE du 27 septembre 2020

  • Aubel s’impose facilement

    Ce jeudi, Aubel accueillait l’équipe de R1 de Huy pour le compte des 32 es de finale de la Coupe AWBB. Nantis de 5 points d’avance vu l’écart d’une division, les Herbagers auront dominé cette rencontre de la tête et des épaules.

    Jamais ils n’ont été inquiétés par des Hutois qui étaient complètement à côté de leurs pompes en début de match. Aubel a pu gérer la rencontre pour se qualifier facilement pour les 16 es de finale (85-60). « Nous avons commencé par un 20-0 et cela dit déjà tout sur le match », explique Arnaud Lardinois, le coach aubelois. « Lambot a été très bon en début de rencontre alors que Huy était totalement absent en début de partie. S’ils sont revenus à 13 points dans le 3e quart, nous sommes restés réguliers tout au long des 40 minutes. Perin, Gerarts et Gorle ont été très bons offensivement. C’est une belle victoire face à une R1 contre qui nous avons toujours su rivaliser tout au long de la partie. Il y a du progrès par rapport à la semaine dernière et c’est de bon augure pour la suite. »

    Au prochain tour, Aubel jouera en déplacement face à la P1 luxembourgeoise de la Rulles ou la R1 de Ciney. 

    C.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 26 septembre 2020

    Lire la suite

  • Premier test pour Elsaute, confirmation pour Aubel

    Elsaute a pris le bon wagon avec ce 6/6 d’entrée, mais Boris Dome, le coach, se veut méfiant vis-à-vis d’Aubel. « Faimes est un montant et Malmedy est en reconstruction vu qu’ils ont fait dix transferts. Aubel, ce sera le premier vrai test de la saison pour nous. On va essayer de surfer sur la vague, tout en améliorant certains aspects de notre jeu. Aubel est une équipe solide bien balancée. » De son côté, Tony Niro veut poursuivre sur la belle dynamique qui a vu ses hommes l’emporter sur Geer.

    « J’espère que ça va faire du bien car mes joueurs avaient peur de revivre le même début de championnat que la saison dernière. Contre Elsaute, il faudra être solide. Même s’il s’agit d’un montant, je ne les vois pas jouer le bas de classement au vu de la qualité qu’il y a dans le noyau. » 

    A.C. dans LA MEUSE VERVIERS du 26 septembre 2020

    Lire la suite