- Page 3

  • Deux cas à Aubel

    Dans un bus, on peut facilement mettre une septantaine de personne si on les serre bien et qu’elles sont debout. Entre le 20 et le 26, on a enregistré très exactement 68 cas de covid dans la région. Un nombre pas si impressionnant qu’on pourrait donc caser dans un bus TEC. Mais on oublie souvent que le seuil d’alerte est de 20 personnes pour 100.000 habitants.

    Il n’est pas si difficile de dépasser ce seuil d’alerte comme l’ont montré Trois-Ponts et Lierneux, qui l’avaient dépassé avec respectivement un et deux cas. Mais à l’échelle de 210.000 habitants, comme c’est le cas de 20 communes de l’arrondissement verviétois, c’est beaucoup plus pertinent. Au total, la région est bien au-delà de ce seuil, puisque 68 nouveaux malades signifient que le score pour 100.000 habitants est de 32.

    Un chiffre qui incite donc à la prudence. L’épidémie reprend et elle reprend bien. À titre de comparaison, le score de la région entre le 17 et le 23 juillet était de 24 selon Sciensano. On a donc pris huit points en quelques jours.

    Le grand responsable de cet accroissement est le chef-lieu : Verviers. Entre le 17 et le 23 juillet, on enregistrait 24 nouveaux malades. Ils sont 10 de plus quelques jours plus tard. Si Verviers possédait 100.000 habitants, 62 patients auraient été diagnostiqués.

    TROIS NOUVELLES COMMUNES TOUCHÉES

    Mais un peu partout, on voit que les chiffres grimpent. Dison passe de six à neuf, Herve de dix à douze selon les chiffres de ce lundi… Trois communes qui avaient été jusque-là épargnées par ce rebond, sont désormais touchées. Il s’agit d’Aubel qui compte deux cas et n’avait plus été touché depuis le 30 mai, Waimes et Plombières. Waimes n’avait plus connu de cas positif depuis le 26 mai alors que Plombières était débarrassée du covid depuis le 7 du même mois.

    En revanche, il y a une lueur d’espoir. Tant Pepinster que Malmedy et surtout Theux, où l’on a trouvé des cas récents, n’en ont plus connu depuis plus d’une semaine. Il est donc possible de contenir le virus à l’échelon local. 

    A.R. dans LA MEUSE VERVIERS du 28 juillet 2020

  • L’Aubelois Charles Weerts finit 4 e aux 3 Heures d’Imola

    Le coup d’envoi de la saison 2020 du GT World Challenge Europe, l’ex-Blancpain, a été donné ce week-end lors des 3 Heures d’Imola, une manche comptant pour l’Endurance Cup de ce World GT Challenge Europe.

    L’Aubelois Charles Weerts, engagé au volant de l’une des trois Audi R8 LMS du team WRT du Verviétois Vincent Vosse, a terminé 4e , au pied du podium donc, ce dimanche avec ses deux équipiers, Dries Vanthoor et l’Allemand Christopher Mies. Belle performance pour notre jeune pilote régional, dont la dernière course remontait au mois de novembre…

    La victoire est revenue à une autre Audi engagée par le team WRT, celle de Mirko Bortolotti, Kelvin van der Linde et Matthieu Vaxivière. Il s’agit du premier succès de WRT dans ce championnat depuis les 3 Heures de Monza, en Italie, en avril 2018 !

    Autre Aubelois au départ lors de ces 3 Heures d’Imola, Bernard Delhez, associé aux Français Romano Ricci et Stéphane Tribaudini, remporte l’Am Cup, la Bentley Continental GT3 étant la seule voiture finalement engagée dans cette catégorie. 

    O.D. AVEC BELGA dans LA MEUSE VERVIERS du 27 juillet 2020

  • Aubel espère vivre une saison tranquille

    Pourtant mal embarqué la saison passée, Aubel a réussi à se sauver en P1 in extremis avant l’arrêt de la compétition. Désormais, les hommes de Tony Niro vont reprendre le chemin de l’entraînement lundi soir avec l’objectif de vivre une année un peu plus tranquille : « Même si la pandémie a changé beaucoup de choses, je suis resté dans ma philosophie de six semaines d’entraînement avant la reprise du championnat, ce qui explique que notre première séance a lieu lundi soir », affirme le coach aubelois. « Avec les quatre semaines de préparation physique que les joueurs ont déjà eues, je pense que ça sera largement suffisant pour atteindre nos objectifs. Quoi qu’il en soit, il faudra que l’on soit prêt assez rapidement car on commencera la Coupe de Belgique dans moins de deux semaines »

    S’il a gardé un œil sur ses joueurs pendant le confinement, Niro n’a pas non plus voulu qu’ils en fassent de trop : « Le premier test physique que l’on a fait a été correct. Je ne m’attendais pas à des résultats impeccables car j’avais bien demandé à tout le monde de ne pas trop faire pendant la trêve afin de ne pas se brûler les ailes », nous confie-t-il. « On va désormais pouvoir faire un plus gros bilan avec la reprise des entraînements afin de voir dans quel sens on devra travailler lors des prochaines semaines. Une chose est sûre : après la fin de saison que l’on a connue, si mes joueurs ne sont pas motivés maintenant, ils ne le seront jamais dans leur vie »

    Alors que plusieurs équipes de P1 essayeront encore d’intégrer l’une ou l’autre recrue à leur effectif avant le début du championnat, ce ne sera pas le cas à Aubel : « Nous avons terminé notre recrutement. Nous avons un noyau de 22 joueurs en P1, plus un noyau de 20 joueurs en P2, donc je pense qu’on est bon », affirme Niro. « Si nos objectifs sont de vivre une saison paisible en P1 et de nous sauver en P2, la philosophie reste la même : on veut donner la plus de temps de jeu possible aux jeunes aubelois. Si on transfère de trop, on risque de bloquer les talents de notre club, ce qui n’est pas notre objectif. Concernant les transferts que l’on a d’ailleurs faits, les joueurs qui sont arrivés sont en grande majorité des paris. Beaucoup n’ont pas eu de temps de jeu la saison dernière ou viennent d’équipes de jeunes. Quoi qu’il en soit, ils ont tous le talent pour faire quelque chose de bien chez nous »

    NICOLAS EVRARD dans LA MEUSE VERVIERS du 27 juillet 2020

  • La P2B sera encore plus relevée !

    Promu dans cette P2B mais faisant figure de Petit Poucet, Aubel B servira avant tout aux joueurs de la P1 pour engranger du temps de jeu et à tous ses jeunes pour prendre du galon.

    La fiche de la P2B d'Aubel:

    R. AUBEL F.C. B

    Entraîneur : David Malta (2e saison)

    Arrivées : Maxime Dehopre (Waremme), Alexis Dumont (U19 Aubel), William Ernst (U19 Aubel), Ilario Hick (Baelen), William Lennertz (U19 Aubel), Julien Massart (Dison), Hugues Nols (U21 Aubel), Clément Schondrodt (U19 Aubel), Axel Smits (U21 Aubel), Alex Spits (U19 Aubel).

    Départs : William Adam (Etoile Dalhem), Thomas Beckers (Hombourg), David Delhalle (Houtain-Milanello), Nicolas Nijhof (Charneux), Martin Querinjean (arrêt), Jérôme Rémy (Trooz), Victor Schillings (Battice B).

  • Herve passe le seuil d’alerte covid

    Pour les jeunes et moins jeunes, la fête à Bolland est une des plus belles fêtes de villages de la région. Suite à la situation préoccupante, une bonne partie des activités, comme les soirées, avait déjà été annulée. Mais rien n’empêchait jusqu’à présent de faire venir les forains et d’organiser une marche comme c’était prévu. Malheureusement, les derniers chiffres de Sciensano sont tombés. Jeudi, on annonçait deux nouveaux cas de covid lors des sept derniers jours, ce vendredi trois autres ont été enregistrés. Avec cinq nouveaux cas pour 17.600 habitants, Herve passe donc le seuil d’alerte d’après l’institut scientifique de santé publique. Si Herve comptait 100.000 habitants, on enregistrerait 28 nouveaux cas, ce qui fait d’elle la sixième commune la plus touchée par cette nouvelle vague de la province de Liège derrière Lierneux (55) et TroisPonts (39). Cinq nouveaux cas qui tombent au moment de la fête de Bolland, c’était bien trop pour le bourgmestre Marc Drouguet qui a préféré jouer la prudence en annulant ce qui restait de la fête.